Voyage en solo : j’ai testé une croisière en solo d’une semaine et voici pourquoi c’est le meilleur moyen de voyager seul, en toute sécurité – Grazia

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Partir en voyage est définitivement une aventure qui vaut la peine d’être vécue. Parce qu’on n’a pas toujours le temps d’attendre que quelqu’un parte à la découverte du monde, il faut parfois mettre ses peurs de côté pour oser s’embarquer seul. Cela en vaut vraiment la peine, mais cela ne sera pas minimisé. Si vous n’avez pas de compagnon de voyage, vous devez prendre l’entière responsabilité d’aller en terres inconnues avec le seul soutien que vous aurez de votre ingéniosité et de la précocité qui vous inciteront à franchir le pas. C’est glaçant quand on sait à quel point il peut être difficile de planifier des vacances (même pour une seule personne).

Pour les aventuriers du dimanche, qui veulent voir le pays sans craindre d’être complètement seuls, il existe une option à laquelle nous n’avons pas à penser cependant pour partir seuls l’esprit léger (presque) : les circuits touristiques. Toujours considérée comme une destination de vacances privilégiée par les retraités, elle a tout pour attirer les voyageurs en solo de tous âges qui ne veulent pas trop s’inquiéter.

Embarquement immédiat à bord du Norwegian Prima

Embarquement immédiat à bord du Norwegian Prima

Nous avons aussi eu l’occasion de l’expérimenter, pour le moins insolite, en montant à bord sans compagnon de voyage, à bord du dernier né de la compagnie américaine Norwegian Cruise Line, le Norwegian Prima. Cette croisière inaugurale se déroule en Islande. Après un vol en avion sans encombre depuis Paris, ce n’est qu’après être arrivé au port de Reykjavík pour embarquer que nous nous rendons compte, et cet impressionnant colosse de 142 500 tonnes, 294 mètres, que nous devrons profiter de notre propre compagnie. pendant encore 8 jours. Et pourtant, il suffisait d’un pied dans le bateau pour garder nos soucis à quai. Entre les passagers qui nagent déjà dans les couloirs du bateau, les membres du personnel qui s’affairent à nous accueillir et à nous indiquer notre numéro de cabine, nous sommes vraiment tellement entourés.

Et c’est tout l’intérêt de rester sur un bateau de croisière, d’être seul sans se sentir seul. Le Norvégien Prima pourra servir plus de 3 000 invités, pour près de 1 500 employés venus du monde entier et soucieux d’assurer un service de qualité à bord.

Que faire à bord du Norwegian Prima ?

Que faire à bord du Norwegian Prima ?

Après une journée d’excursion à la découverte des splendeurs de l’Islande et de l’indestructible Blue Lagoon, de retour sur le bateau prêt à naviguer, depuis le balcon privé devant notre grande chambre, nous profitons des deux jours suivants qui passeront au large. 48 heures pendant lesquelles nous ne nous sommes pas ennuyés une seconde. Et pour cause, il y a de quoi faire sur le Prima norvégien. Tout d’abord, on mange beaucoup dans la quinzaine de stations de restauration (dont 6 gratuites, pour 9 restaurants de spécialités) et leurs menus extravagants qui permettent de goûter aux cuisines du monde. Fruits de mer à profusion un jour, festin de sushis le lendemain, fête italienne le lendemain… On boit aussi beaucoup quand on décide de faire le tour des 17 bars et lounges où sont concoctés des cocktails et mocktails de qualité (pour les amateurs de café et les gourmets boissons : même Starbucks est à bord). Et puis on s’amuse encore beaucoup grâce aux nombreuses activités proposées : piste de kart, mini golf, toboggan en chute libre, galerie de réalité virtuelle… Sans oublier les nombreuses activités nautiques : que vous soyez plutôt plutôt du genre pour se rafraîchir et se laisser bercer par la brise marine dans les bains à remous, faire des vagues dans la piscine, ou simplement prendre une vague dans « The Wave », le toboggan à marée tout simplement incroyable.

De notre côté, les amateurs de bien-être comprendront que nous avons passé nos meilleurs moments de détente au Mandara, le spa du bateau. Un espace confortable où vous renoncerez à votre paix, votre confort et votre détente. Après un plongeon dans la piscine intérieure joliment chauffée, on se dirige vers la salle thermale où l’on alterne entre un sauna au charbon et un sauna finlandais, avant d’entrer dans la salle de relaxation au sel de l’Himalaya et de finir en beauté par un éveil des sens dans le hammam détoxification. . Nous avons à peine le temps de nous détendre sur notre lit chauffant, nous avons rendez-vous pour un massage des tissus profonds. Après 50 minutes entre les mains expertes d’une jeune femme talentueuse, on se dit que c’est la vie que l’on mérite clairement et qu’il n’y a pas eu un moment où l’on a regretté de ne pas avoir quelqu’un pour partager ces moments avec nous. On oublie aussi souvent qu’on est en mer, seuls les quelques rares roseaux que l’on sent parfois nous rappellent qu’il y a de l’eau sous nos pieds. Pas de quoi nous rendre malade non plus, mais prévoyez le Mercalm quand même, on ne sait jamais.

À Lire  L'HÔTEL DE LUXE LE PLUS EXCLUSIF DE MADRID. - Voyage de luxe en Espagne

Les soirées sur le bateau sont également très animées. Après le dîner et une (ou deux, ou trois…) Peach Bellini au bar, place aux spectacles ! Vous n’aurez peut-être pas droit tous les jours, comme avant, à un concert privé avec la marraine de la Prima norvégienne, Katy Perry, venue baptiser le bateau avec un grand discours. En revanche, vous serez sûrement émerveillé par le spectacle musical Donna Summer, qui retrace avec brio l’histoire et la carrière de l’icône du disco. Les fans du jeu télévisé « The Price is Right » apprécieront de participer à une version en direct et interactive de l’émission. Et on peut vous dire que Katy Perry et son mari Orlando Bloom n’ont pas apprécié ce show car elle l’a vu de nos yeux.

Pour faire des rencontres à bord, ça se passe quand le Prima Theater se transforme en boîte de nuit. L’ambiance s’intensifie, les jeunes rencontrent les moins jeunes, certains échangent quelques pas de danse endiablés et d’autres ne sont pas laissés seuls dans leur cabane. Mais ce qui se passe sur le bateau reste sur le bateau.

Partir en croisière en solo : est-ce que ça vaut le coup ?

Partir en croisière en solo : est-ce que ça vaut le coup ?

Au-delà de la vie à bord, le concept d’une croisière est de visiter de nombreux pays en un temps assez record. En huit jours, nous avons traversé au moins 5 pays : l’Islande, l’Irlande et la grande ville universitaire de Cork, l’Angleterre pour une escale sur l’île de Portland, la France où nous avons pu trouver la ville du Havre et enfin les Pays-Bas. , où nous avons pu nous évader dans les rues animées d’Amsterdam. Ce qui permet de s’imprégner de l’ambiance de lieux et de cultures différentes, le temps de quelques heures, à travers des trajets payants organisés par l’organisme Croisière dans des escales emblématiques de chaque destination ou à son rythme à pied en autonomie dans les villes à stopper . Là encore, toutes les conditions sont réunies pour qu’une personne voyageant seule ne rencontre pas trop de difficultés. Le confort n’est pas anodin pour les voyageurs en quête de sécurité et d’encadrement.

Nous sommes arrivés sains et saufs à Amsterdam, à la fin de ce voyage, nous repartons en ayant perdu toute pensée du temps et de la réalité, des souvenirs pleins de souvenirs, de nouveaux amis ensemble à bord et le sentiment clair que nous avons probablement vécu l’expérience d’une vie – confusion totale si elle devait être résumée en un mot – quelque chose que nous ne pouvons que recommander d’ajouter à votre liste de choses à faire.

Pour plus d’informations sur les croisières proposées à bord du Norwegian Prima, les services, les tarifs, rendez-vous sur : ici