La mode des croisières ultra-luxe

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le luxe offre son plus incroyable laboratoire sur les fleuves et les mers du monde. De la péniche intimiste au yacht d’exploration, tour d’horizon de la croisière ultime.

L’appel du large trouve sa raison d’être dans l’exploration de nouveaux horizons lointains. Et tandis qu’une époque prospère réinvente la croisière vers les pôles, le glamour se réinvestit dans les ponts. Pour les nostalgiques des nuées de mouchoirs blancs ondulant sur les quais du Havre ou de Cherbourg, saluant le départ du Normandy, France et autres navires de légende, les innovations sur les nouveaux navires offrent des perspectives encourageantes…

Avec une croissance annuelle quasi constante de 7% depuis le début des années 1980, le marché mondial de la croisière est comme une galaxie en expansion dans le grand monde du voyage… En 2017, le cap des 26 millions de passagers a été franchi et les chiffres de 2018 sont prometteurs car entreprises de croisière, elles rivalisent d’audace et d’inventivité pour proposer à une clientèle éprise de nouveauté, des bateaux toujours plus… quelque chose. Les amateurs de croisière opteront pour le « tout plus grand » avec le dernier engouement (mars 2018), Symphony of the Seas, le titan milliardaire du divertissement de l’armateur américain Royal Caribbean Cruises : 362 mètres de long, 2 775 cabines et suites (de 13 à 141 m2), 21 restaurants et 30 kilomètres de coursives d’exploration pour les 9 000 âmes à bord, dont 2 175 membres d’équipage.

Mais, à l’opposé de cette course effrénée au gigantisme, le vrai luxe commence, dans le sillage des palaces flottants, comme celui du Seven Seas Explorer, fleuron de la compagnie américaine Regent Seven Seas Cruises. Considéré comme l’un des navires de croisière les plus luxueux, ce navire de 223 mètres de long possède l’un des ratios espace par personne les plus élevés.

A bord, 375 suites, toutes avec balcon, de la Suite Véranda à la Suite Régent de 360 ​​m2. Alors que les 750 passagers bénéficient d’un service attentionné (542 membres d’équipage assurent cela), d’un service de chambre 24h/24 et de l’un des forfaits tout compris les plus avancés du marché (comprend toutes les excursions), nous offrons aux clients de la Regent Suite une nuit d’avance au un hôtel 5 étoiles et profitez d’installations et d’avantages exclusifs à bord : spa privé – le premier à bord – avec sauna et hammam, accès internet illimité, services de majordome, voiture privée avec chauffeur et guide à chaque arrêt.

Là où un autre géant des mers, cette fois européen, le MSC Meraviglia (315 mètres), possède son parc d’attractions et sa promenade surmontés d’un ciel virtuel à LED de 480 m2, Seven Seas Explorer présente 2 500 œuvres d’art, 250 lustres en cristal, une collection de Vases Lalique, service de table Versace et, à l’entrée du restaurant asiatique Pacific Rim, un rare moulin à prières tibétain acquis 500 000 $… Le très attendu sistership du Seven Seas Explorer doit être livré en 2020. Son nom, Splendeur, donne le ton. Nul doute que le luxe atteindra ici son apogée. Vous y trouverez notamment le plus grand balcon disponible en mer : plus de 130 m2 d’espace extérieur pour contempler l’horizon.

Les croisières d’expédition ont le vent en poupe

Dans ce segment haut de gamme, qui attire les convoitises avec sa croissance annuelle de 10 %, une supériorité s’impose également. « Preuve que ce créneau est une vraie tendance en ce moment, Royal Caribbean vient de proposer Silversea » (le numéro 2 mondial américain détient désormais 66,7% de la société monastique, ndlr), confirme Sophie Baillot, directrice de So Between Communication, une agence de référence dans le monde des croisières avec un portefeuille de clients prestigieux dont Cunard et son célèbre transatlantique Queen Mary 2. A bord de la flotte de Silversea, toutes les catégories de suites sont logées dans le même service ultra-personnalisé appuyé par un ratio exceptionnel d’un équipier pour un passager. Sur le grand échiquier des croisières en mer, chacun avance ses pions, interpellé par l’entrée en scène du prestigieux groupe hôtelier Ritz Carlton avec trois top yachts de 149 suites au design très contemporain, attendue en 2020.

Dans son étude de tendances, dévoilée chaque mois d’août à Las Vegas, Virtuoso, réseau très sélect des meilleurs travel designers, met en lumière la convergence des doubles appétits de sa clientèle aisée pour la voile de luxe et le voyage de luxe. Cela explique l’extraordinaire passage à un niveau supérieur et la multiplication des croisières dites d’expédition.

À Lire  Sunwing présente des incitatifs exclusifs pour le mois de septembre et une nouvelle brochure numérique avec Princess Hotels & Resorts

Dans ce registre, Ponant excelle avec brio. Acquise par la famille Pinault via leur holding Artémis en 2015, la seule compagnie de croisières maritimes sous pavillon français continue de repousser les limites de l’exploration. Leader des croisières polaires, il vient de prendre livraison de La Pérouse, le premier des six yachts de sa nouvelle flotte Ponant Explorers. Des bateaux plus petits (92 suites, contre 122 sur Lyrial, navire amiral de la compagnie depuis 2015), profilés pour l’aventure et dotés d’équipements révolutionnaires comme le salon Blue Eye, conçu par l’architecte Jacques Rougerie. Située sous la ligne de flottaison du navire, cette fenêtre ouverte sur le monde sous-marin offre une expérience multisensorielle inédite, ajoutant la possibilité de voir baleines, raies et autres dauphins évoluer derrière ses ouvertures oblongues, pour écouter ce monde de silence. très bavard grâce aux hydrophones capables de détecter les sons jusqu’à 10 kilomètres de distance.

De son côté, Crystal Cruises a choisi un autre mode d’immersion : les 62 passagers du Crystal Esprit peuvent s’offrir un voyage à bord d’un sous-marin de poche conçu par la société néerlandaise U-Boat Worx. Ce dernier équipera également le très attendu Crystal Endeavour, le plus ancien d’une série de trois yachts d’expédition destinés à la navigation en Arctique et en Antarctique.

La livraison de ce navire ultra-luxe de 100 cabines, qui embarquera également un hélicoptère, est prévue en 2020, un an après les deux unités commandées par l’armateur allemand Hapag-Lloyd (groupe TUI). La concurrence est rude autour des poteaux, mais Ponant entend garder une longueur d’avance.

Son brise-glace Commandant Charcot, premier du genre dans la catégorie luxe et également hybride électrique alimenté au gaz naturel liquéfié, devrait naviguer en 2021 (ouverture des réservations le 4 avril 2019). Et le partenariat avec la National Geographic Society ajoute son sérieux et sa garantie « eco-friendly » (déjà acquise par le certificat Cleanship de ses navires) à la découverte offerte aux passagers. Trente croisières accompagnées de grands noms de la photographie sont prévues pour quatre ans, dont dix-huit déjà réservables.

A travers ce confort suprême, cette diversification d’expériences rares et de nouvelles destinations, nous nous efforçons de créer des émotions. Et rien de tel qu’un dîner étoilé pour terminer le processus. Ponant s’est associé à Alain Ducasse, Crystal Cruises au chef japonais Nobu. Pour la Ritz Carlton Yacht Collection, ce sera Sven Elverfeld, en poste en Allemagne au Ritz-Carlton de Wolfsburg…

Et les croisières fluviales ne sont pas en reste. La quintessence de l’art de vivre s’y exprime également avec de grands opérateurs comme Uniworld et Scenic. Ces derniers font face à des raretés incroyablement charmantes telles que la microflotte d’Aqua Expeditions sillonnant l’Amazonie et le Mékong ; le luxueux Zambezi Queen traversant la rivière Chobe entre la Namibie et le Botswana ; Le paquebot Sudan, ce vieil ami du Nil, ou l’African Dream, fierté et dernier né du groupe CroisiEurope, stationné sur le lac Caribe en Afrique du Sud. Sans oublier les barges du groupe Belmond flottant en France. Propriétaire de l’élégante route vers Mandalay, traversant le fleuve Irrawady en Birmanie depuis 1996, ce spécialiste de l’hôtellerie de luxe propose des croisières d’avril à octobre sur les plus belles voies navigables, des itinéraires ponctués d’excursions sur mesure et de visites privées à la découverte du patrimoine français. En Bourgogne, Afloat propose une croisière thématique, « Semaine Grands Crus », au cours de laquelle 33 précieux nectars, dont la très rare Romanée-Conti à 20 000 € la bouteille, sont proposés à la dégustation sous la surveillance d’œnologues. Au printemps dernier, deux nouvelles péniches sont venues enrichir la collection qui compte désormais sept unités de 4 à 6 cabines. « La petite capacité nous permet d’offrir à nos clients un haut niveau de personnalisation », explique Yann Guezennec, directeur commercial et marketing de Belmond Trains et Croisières. Il ajoute : « Un de nos clients nous a laissé ce commentaire qui résume bien l’expérience que nous voulons offrir sur nos navires : « Nous avons été traités comme des rois, mais nous nous sommes sentis comme de la famille. « »

SERVICE : Incroyable : 25% de remise sur la gamme LUNA avec notre code promo Foreo exclusif