Des billets de croisière à 60 000 euros vendus en quelques heures Ardoise.com

Des billets de croisière à 60 000 euros vendus en quelques heures Ardoise.com

Temps de lecture : 2 min — Vu sur NPR

Quatorze décès, 712 infections et deux semaines de cauchemars. Cela peut sembler dérisoire par rapport au bilan global de la pandémie de Covid-19 aujourd’hui, mais en février 2020, la moitié des cas confirmés en dehors de la Chine se trouvaient à bord du Diamond Princess, un bateau de croisière confiné dans la baie de Tokyo pendant deux semaines.

On pourrait penser que le récit de ces deux semaines éprouvantes et meurtrières aurait inoculé pour un temps les amateurs de croisières de luxe. Principalement parce que certaines tentatives de relance de l’industrie se sont transformées en clusters.

Pourtant, les billets pour une « croisière mondiale » avec des tarifs à partir de 62 258 euros se sont vendus en moins de trois heures ce jeudi 15 juillet. Le voyage proposé par Regent Seven Seas Cruises partira de Miami et couvrira 34 500 milles nautiques ou 63 894 kilomètres.

66 ports dans 31 pays

66 ports dans 31 pays

Pour couvrir toute cette distance, le Seven Seas Mariner quittera la Floride en janvier 2024 et ne reviendra que 132 jours plus tard. Pendant ce temps, il traversera 66 destinations dans 31 pays, dont Barcelone, ​​​​Cannes, Jérusalem, Abu Dhabi, Mumbai, Phuket, Sydney, Bora-Bora, Hawaï et Acapulco, tout en passant par les canaux de Suez et de Panama.

Attention cependant, 62 258 € ne vous rapportent qu’une petite cabine. Pour la suite principale de 185 mètres carrés, une somme modique de 170 000 euros doit être payée par personne.

Pour une industrie dévastée par la pandémie, c’est un nouveau signe que les touristes fortunés sont prêts à sortir leur chéquier pour se remettre à voyager. Ils semblent également privilégier les croisières longue distance. Une croisière Carnival de quarante jours dans les Caraïbes s’est vendue en six heures début juillet.