Croisières : « Il n’y aura pas de saison aux Antilles cet hiver »

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

La décision est tombée lundi 12 octobre 2021

Il n’y aura pas de saison hiver 2021-2022 aux Antilles pour les croisières. La décision est tombée lundi 12 octobre 2021, à l’issue d’une réunion qui rassemblait toutes les parties. C’est un véritable coup dur pour les armateurs, l’économie et les agences de voyages locales qui font partir de nombreux voyageurs guadeloupéens et martiniquais en croisière.

Croisières : après une réunion tenue hier, la décision est prise : il n’y aura pas de saison aux Antilles cet hiver – Depositphotos.com, Auteur ml12nan

La nouvelle est tombée dans la soirée du 12 au 13 octobre 2021 à l’issue d’une réunion qui a réuni les autorités de la Martinique, de la Guadeloupe, la CLIA (l’association internationale des compagnies de croisières) et le gouvernement.

&#xD ;

Il n’y aura pas de saison de croisière dans les Caraïbes cet hiver. &#xD ;

&#xD ;

« La décision s’est cristallisée hier (lundi 12 octobre 2021) », a expliqué à TourMaG.com Erminio Eschena, le président de CLIA France. &#xD ;

&#xD ;

« Malgré les efforts et les discussions, il n’y a pas eu de convergence pour une reprise immédiate. Les armateurs mettront leurs navires ailleurs. & # xD;

&#xD ;

Un coup dur pour les agences de Martinique et de Guadeloupe

Un coup dur pour les agences de Martinique et de Guadeloupe

CLIA poursuivra son engagement et ses discussions, mais il n’y aura pas à proprement parler de saison aux Antilles françaises, ce sera ailleurs dans la Caraïbe.

&#xD ;

CLIA poursuivra son engagement et ses discussions, mais il n’y aura pas à proprement parler de saison aux Antilles françaises, ce sera ailleurs dans la Caraïbe.

À Lire  Costa Croisières fait la promotion de sa première offre

&#xD ;

C’est un vrai coup dur pour les armateurs d’une part, mais aussi pour le tissu économique local. &#xD ;

&#xD ;

Comme le rappelle CLIA, la Guadeloupe et la Martinique sont les deux départements français qui dépendent le plus de l’économie bleue avec respectivement 7,1% et 6,4% de l’emploi maritime. &#xD ;