The Last of Us : un argument étonnant pour justifier l’achat de…

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Parfois, les éditeurs peuvent trouver des arguments surprenants pour justifier certaines positions. The Last of Us en fait partie.

Qui aurait pensé que la série The Last of Us, qui cartonne actuellement, pourrait devenir un argument dans le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft ? Cependant, cela vient de Lulu Cheng Meservey, directeur des communications d’Activision Blizzard, qui a fait une série de déclarations via son compte Twitter. Il est préférable qu’elle soit adressée directement à la Federal Trade Commission (l’organisme de réglementation américain) qui gère le dossier de rachat américain.

Une série de déclaration sur The Last of Us qui va faire jaser

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mme Meservey ne va pas de pair. Elle utilise l’argument du succès de The Last of Us pour contrer la peur entourant l’acquisition de sa société par Microsoft. Vous pouvez lire sur le jeu ici:

Salut @FTC – avez-vous vu l’épisode d’hier soir de The Last of Us ? C’était incroyable.

Pas étonnant que la série bat des records. C’est un véritable tube, regardé par des dizaines de millions de personnes.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous devriez le vérifier. Vous serez peut-être particulièrement intéressé par le fait que The Last of Us est produit par Sony Pictures Television et PlayStation Productions.

Il est basé sur le jeu vidéo à succès développé par le studio appartenant à Sony et publié par Sony exclusivement pour la PlayStation.

La FTC s’est opposée à l’accord de Microsoft avec Activision Blizzard au motif que Microsoft pourrait « étouffer la concurrence » des consoles rivales en exploitant les jeux d’Activision.

À Lire  Ruud sur la possibilité de devenir numéro un mondial : "Je peux...

Il semble que cet accord pourrait menacer la position de Sony en tant que leader du marché.

Mais il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

Sony possède une richesse inégalée de propriété intellectuelle, non seulement dans les jeux, mais aussi dans la télévision, le cinéma et la musique, qui peut être développée en jeux ou commercialiser des jeux existants.

Exemple concret : la série télévisée The Last of Us suscite déjà un regain d’intérêt pour ce jeu.

Le talent et la propriété intellectuelle de Sony dans les jeux, la télévision, le cinéma et la musique sont extraordinaires et vraiment impressionnants.

Il n’est donc pas étonnant qu’ils continuent de dominer le marché des consoles.

En ce qui concerne les jeux, Sony est « le premier parmi nous » – et sans protection FTC, tout ira bien.

Vous comprenez d’où il vient. Sony n’a pas besoin de protection FTC, l’acquisition d’Activision par Microsoft doit avoir lieu et ne changera pas la position de Sony. « Vous pouvez être calme ».

Que pensez-vous de cet argument ? Êtes-vous d’accord avec Lulu Cheng Meservey ?