Retraite spirituelle en France : top 10 des plus beaux endroits

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

► Notre-Dame de l’Hermitage

Situé dans une vallée entourée de forêts, sur le plateau de Noirétable (Loire), à ​​1 110 m d’altitude, se dresse le sanctuaire de Notre-Dame de l’Hermitage. Selon la tradition, la Vierge serait apparue à un ermite près du sanctuaire, et une source aurait coulé sous l’autel de la chapelle.

A quelques centaines de mètres se trouve l’accueil et l’hôtel géré par la communauté des Sœurs de Notre-Dame-de-la-Salette. Pèlerins, individuels, retraités, familles et groupes sont les bienvenus toute l’année sauf en novembre. Il existe de nombreux sentiers de randonnée à proximité de ce sanctuaire propices à la méditation.

Site internet : https://www.notredame-hermitage-noiretable.fr

► Le Foyer de Sufferchoix

Le Foyer de Sufferchoix (Lambesc, Bouches-du-Rhône), construit au sommet d’un éperon rocheux au cœur de la campagne provençale, offre une vue imprenable sur le Lubéron, la Sainte-Victoire, l’Étoile et la Sainte-Balm. Entre pinède et garrigue, les retraites spirituelles dites fondamentales ou d’approfondissement, les week-ends, les journées spirituelles et les rencontres thématiques se situent dans le hall. Les communautés Foyers de Charité sont des communautés de vie composées de laïcs, hommes et femmes, et de prêtres qui répondent à la vocation de service et de formation spirituelle chrétienne.

Informations : https://www.foyer-sufferchoix.fr

► Abbaye de Lérins

L’abbaye de Lérins, fondée par Saint-Honorat au Ve siècle, fut un brillant foyer du monachisme en Occident. Des moines cisterciens vivent toujours sur une île de 40 hectares au large de Cannes (Alpes-Maritimes) et mènent une vie fraternelle de prière et de travail. La situation unique du lieu, sauvage et retiré du monde, attire de nombreux fugitifs qui viennent partager le quotidien et les prières de ces moines.

Les retraites sont ouvertes à tous, individuellement ou en groupe. Diverses propositions sont proposées aux jeunes : retraites thématiques, accueil de visiteurs ou examens de rattrapage pour les étudiants. L’île étant parsemée d’oratoires, la retraite peut être isolée et, si on le souhaite, un pèlerinage plus court d’environ trois kilomètres.

Site Web : http://www.abbayedelerins.com

► Abbaye Saint-Pierre de Solesmes

Cette magnifique abbaye domine la vallée de la Sarthe au-dessus de Sablé-sur-Sarthe, entre Le Mans (Sarthe) et Angers (Maine-et-Loire). Lieu de la renaissance de l’ordre bénédictin en France au XIXe siècle, l’abbaye est habitée par une communauté célèbre pour avoir retrouvé les origines du chant grégorien entonné dans l’office. L’hôtellerie n’accueille que des hommes et prône le silence. Les femmes et les familles peuvent séjourner dans les maisons du village appartenant aux moines bénédictins, ou elles peuvent se rendre à l’abbaye Sainte-Cécile de Solesmes, où vit la communauté bénédictine. Chacun peut participer à la prière commune et demander l’aide spirituelle du moine.

Informations : https://www.abbayedesolesmes.fr

► Abbaye de Rhuys

Située dans le Morbihan en Bretagne sud, cette ancienne abbaye du VIe siècle est devenue un centre culturel et spirituel, abritant les laïcs et la communauté des Sœurs de la Miséricorde de Saint-Louis. Au bord de l’océan, l’abbaye accueille tous ceux qui souhaitent s’évader, au milieu d’un environnement naturel exceptionnel, individuellement ou en groupe pour une journée, un week-end ou une semaine. Des espaces de repos, de restauration, de travail, de détente sont à la disposition des vacanciers, qui peuvent également emprunter les sentiers de la côte sauvage, situés à 200 mètres du centre.

À Lire  L'agitation sans fin de la communauté des bienheureux

Site internet : http://www.abbaye-de-rhuys.fr

► Abbaye Notre-Dame de Sénanque

Dans un écrin de verdure, au milieu des champs de lavande, l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque (Gordes, Vaucluse) reste l’un des témoins de l’architecture cistercienne primitive. L’Abbaye du Luberon, chef-d’œuvre de l’art roman, est habitée par une petite communauté de moines cisterciens qui accueillent des personnes ou des petits groupes qui souhaitent partager leur vie de prière dans le silence et le recueillement.

Les clients, qui peuvent rester jusqu’à huit jours, sont invités à participer aux services communautaires à leur propre rythme. Le cadre unique de la prière et de la marche encourage le recentrage spirituel.

Informations : https://www.senanque.fr

► Centre spirituel de Penboc’h

En bord de mer, dans le Golfe du Morbihan, se trouve le Centre Spirituel de Penboc’h (Arradon, Morbihan), animé par la communauté jésuite de Penboc’h, laïcs, prêtres et religieuses de spiritualité ignatienne. Ouvert à tous ceux qui recherchent l’intériorité, la spiritualité et le sens, quelle que soit leur voie religieuse, le centre accueille des retraitants de tous horizons. Des retraites spirituelles, des formations, des exercices spirituels de saint Ignace et des exercices thématiques sont proposés tout au long de l’année… Le tout dans un lieu balnéaire extraordinaire, où vous pourrez vivre un moment de solitude qui amène à une relecture de votre propre parcours de vie avec le mot.

Site Web : http://www.penboch.fr

► Foyer de charité de La Flatière

A 1400 mètres d’altitude, dans la vallée de Chamonix, le Foyer de Charité de La Flatière (Les Houches, Haute-Savoie) prépare l’âme à s’élever et à devenir réceptive à la parole reçue dans des exercices qui se prêchent tranquillement. La vue sur la chaîne du Mont-Blanc offre un cadre idéal pour les retraites, les préparatifs de mariage et les réunions de couples. Croyants et non-croyants sont les bienvenus dans ce foyer qui accueille les enfants en même temps que leurs parents dans une maison voisine, et les jeunes en colonies de vacances. Entre paysage enneigé et environnement verdoyant, le Foyer de La Flatière est le lieu idéal pour une retraite portée par la contemplation de la Création.

Informations : https://www.flatiere.org

► Prieuré Sainte-Foy de Conques

Sur le chemin de Compostelle, Conques (Aveyron) est un magnifique village médiéval où fut édifiée l’abbaye romane de Sainte-Foy. Le tympan de l’abbaye, qui représente le Jugement dernier, est l’une des œuvres les plus célèbres de l’art roman.

L’hébergement de l’abbaye est géré par les chanoines de la communauté Mondaye, qui accueillent les pèlerins ou autres personnes en chemin : hôtes seuls, famille ou amis en quête de silence, de prière et de beauté, pour une halte spirituelle et fraternelle. Les proches et les invités de passage sont invités à participer à la prière communautaire.

Site internet : https://abbaye-conques.org

► Abbaye Notre-Dame de Bonneval

Dans une vallée sauvage du nord de l’Aveyron, dans le sud de la France, l’Abbaye Notre-Dame de Bonneval propose une halte spirituelle de plusieurs jours à toute personne qui en ressent le besoin. La communauté des religieuses trappistes cisterciennes, installée là depuis près de neuf siècles, vit de son travail, notamment de la production du chocolat bien connu et apprécié de la région.

Il est également possible de s’isoler dans la nature, belle et sauvage autour de l’abbaye : de nombreuses balades au départ du monastère permettent de découvrir sa forêt, la vallée et le premier pied de l’Aubrac. Le monastère Saint-Joseph, situé à 1,5 km du monastère, peut accueillir des groupes de jeunes.

Renseignements : http://abbaye-bonneval.com