Pourquoi les sous-vêtements féminins ont-ils une poche ?

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi sert la petite poche sur votre culotte ? Contrairement à la poche de votre jean qui sert à stocker vos clés ou le contenu de votre portefeuille, ce petit bout de tissu supplémentaire sur vos sous-vêtements a une utilité insoupçonnée et bien précise.

Les sous-vêtements féminins sont fabriqués à partir de nombreux matériaux synthétiques. Qu’elles soient en dentelle ou en coton, les culottes, qui servent avant tout à protéger la zone intime des femmes, ont un accessoire en commun : une doublure en forme de petite poche.

Pourquoi les culottes ont-elles une poche ?

Pourquoi les culottes ont-elles une poche ?

La petite poche sur la culotte n’est pas là par hasard. Placé en bas de la culotte, il est spécialement conçu pour répondre à un besoin féminin important.

La poche sur la culotte offre une protection supplémentaire

Culotte à gousset. Source : spm

La plupart des culottes sont constituées d’une petite poche en coton appelée « gousset ». Quelle que soit la matière ou la forme du sous-vêtement (slip, shorty, string…), ce composant est en coton afin de protéger votre peau de certaines substances contenues dans les tissus synthétiques. De par sa position, cette muqueuse absorbe les sécrétions vaginales et la sueur afin d’éviter la prolifération de champignons, l’apparition de mycoses ou toute autre infection urinaire ou vulvaire. De plus, ce soufflet peut agir comme une barrière protectrice contre les frottements avec certains vêtements serrés comme les pantalons fins, qui provoquent parfois des irritations et des démangeaisons.

Outre la doublure en coton qui offre une protection adaptée, d’autres précautions peuvent être prises lors de l’achat de vos sous-vêtements, afin de maintenir au mieux votre hygiène intime. Voici quelques exemples.

Opter pour des culottes en coton

Vous l’aurez compris, certaines matières synthétiques comme le polyester ou le polyamide peuvent créer une gêne. Lorsque l’humidité, la chaleur et la transpiration ne sont pas correctement absorbées, cela peut affecter la flore vaginale et provoquer des malaises spécifiques tels qu’une infection à levures, une sécheresse vaginale et des démangeaisons. Par conséquent, il est conseillé de porter des sous-vêtements en coton, tissu naturel et respirant pour éviter le phénomène de macération. L’aloe vera, le chanvre ou le lin peuvent aussi être de bonnes alternatives. Aussi, essayez d’éviter de porter des sous-vêtements serrés qui étouffent la vulve. Au lieu de cela, laissez votre peau personnelle respirer, surtout la nuit lorsque la transpiration est excessive.

À Lire  « Prends-toi en photo en pantalon » : une publicité pour la marque emblématique de pantalons menstruels

Aussi, si vous êtes adepte des culottes menstruelles, assurez-vous que la matière de la couche est majoritairement en coton biologique. Ce matériau est également à privilégier en termes de protection hygiénique. Qu’ils soient en contact avec des serviettes telles que des serviettes et des protège-slips dans la vulve ou placés à l’intérieur du vagin comme un tampon, ces matériaux doivent être en coton biologique ou en silicone médical biocompatible afin de protéger au mieux la zone immédiate.

Outre le bon choix des culottes, quelle hygiène intime adopter ?

Outre le bon choix des culottes, quelle hygiène intime adopter ?

Protections hygiéniques. Source : spm

Outre le choix des sous-vêtements en coton, il existe des règles élémentaires d’hygiène personnelle qu’il faut appliquer au quotidien. Dans un premier temps, il convient de se laver avec un produit d’hygiène intime au pH neutre pour limiter les risques d’infection. Les douches gainantes, les déodorants personnels ou encore les lingettes ou tout autre produit parfumé sont également à proscrire. De plus, une toilette personnelle doit être maintenue avant les rapports sexuels pour éviter la transmission de bactéries.

En résumé, le gousset a une utilité hygiénique. Cependant, sa simple présence ne suffit pas. D’autres précautions doivent être prises pour une bonne hygiène personnelle.

A lire aussi C’est pourquoi les culottes ont un nœud devant