Mourenx et Orthez misent sur « l’effet boost » des Petites…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Par Luce Gardères et Dominique Guirauton Publié le 25/01/2023 à 20:09 Mis à jour le 26/01/2023 à 6:10

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Julien Charles, a suivi la visite des communes de Mourenx et d’Orthez par leurs maires ce mercredi 25 janvier. L’Etat aide à redynamiser ces petits « centres-villes »

Le programme Petites Villes de Demain, tel que défini par les services de l’Etat, « vise à offrir aux élus des communes de moins de 20 000 habitants, exerçant des fonctions centrales et présentant des signes de fragilité, les moyens de mettre en œuvre leurs projets de régénération ». En tout, 20 communes du département – ​​dont 15…

Le programme Petites Villes de Demain, tel que défini par les services de l’Etat, « vise à offrir aux élus des communes de moins de 20 000 habitants, exerçant des fonctions centrales et présentant des signes de fragilité, les moyens de mettre en œuvre leurs projets de régénération ». Au total, 20 communes du département ont été sélectionnées, dont 15 dans le Béarn. Mourenx et Orthez en font partie.

Ce mercredi 25 janvier a marqué le début de la phase opérationnelle, avec la signature d’une convention relative au périmètre de la Communauté de Communes de Lacq-Orthez (CCLO). Dans la matinée, le nouveau préfet des Pyrénées-Atlantiques, Julien Charles, s’est rendu dans les deux villes-centres, conduit par le maire de Mourenx et le président du CCLO Patrice Laurent, puis par le maire d’Orthez, Emmanuel Hanon. Le Département était représenté par Jacques Pédehontaà.

La santé de tous

A Mourenx, on retiendra l’ouverture dès le début du mois de janvier du très attendu Centre de Santé Simone-Veil, qui sera inauguré le 6 mars. « Une vitrine dynamique et ambitieuse, pour maintenir et développer une offre d’assistance de qualité sur notre territoire, s’est félicité Patrice Laurent. Elle répond à une situation d’urgence sur un enjeu vital : la santé de tous ».

À Lire  La spiritualité du repos : au début il y avait la lassitude...

Les études d’infirmerie, de psychomotricité, de dentisterie et d’ophtalmologie sont déjà opérationnelles. Les premiers médecins généralistes seront rejoints par le Centre de Santé du Bassin de Lacq (association Santat, lancée en juin 2021) et ses 7 médecins salariés à partir du 6 février. Idem pour le cabinet podologue-pédicure. L’ostéopathie ouvrira en avril.

Le bâtiment de 1 100 m², situé place du Béarn, a été entièrement rénové et rendu accessible pour un coût total de 2 millions d’euros, financé à 40 % par des subventions. A terme, plus de 30 professionnels de santé seront présents quotidiennement, certains ouverts 6 jours sur 7. des Pyrénées et du Béarn, également rénové en 2024.

Espaces mutualisés

A Orthez, la future Maison des associations a retenu l’attention des visiteurs. Actuellement occupé au rez-de-chaussée par le Centre Médico-Psychologique (CMP), le bâtiment de 1050m2, propriété de la commune, abritait autrefois le club de bridge de l’Adour. « Il est en bon état général », s’est exulté Emmanuel Hanon. Et il sera disponible fin 2024, lorsque le CMP déménagera sur la friche Saïca, où se trouve le centre hospitalier de Pau. »

Le maire a salué ce projet d’agrégation des associations et ses « espaces partagés », qui doivent notamment permettre de limiter les dépenses énergétiques des locaux dispersés. Le coût des travaux est estimé à 900 000 € HT, et sa livraison est prévue fin 2025 – début 2026. Gros atout : la localisation est « proche du centre » et le Foirail, dans la continuité piétonne du la médiathèque, les Espaces jeunes et l’école de musique. Des parkings seront aménagés à proximité et d’anciens hangars adjacents seront démolis pour faire place à une « salle semi-ouverte intégrant des espaces festifs et techniques ».