Morbihan, Finistère… Cinq lieux de retraite spirituelle à faire en…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

► Abbaye Sainte-Anne de Kergonan (Morbihan)

Vingt et un moines vivent dans cette abbaye située à Plouharnel dans le Morbihan, près de la presqu’île de Quiberon. Ils suivent la règle de saint Benoît, qui au VIe siècle établit les modalités de la vie monastique dans sa liturgie, le temps du travail et du repos.

C’est dans ce bel environnement qu’est la Bretagne que la communauté accueille des hôtes pour un recueillement, seul ou en famille, préparant un engagement de couple ou un examen. Deux fois par an, des week-ends de retraite sont organisés dans l’abbaye avec l’association Dom Delatte, principalement le dimanche des Rameaux et fin novembre.

L’abbaye propose également plusieurs ateliers liant art et foi, comme un atelier d’apprentissage dédié à la pratique de l’enluminure, un autre enseignement de la Règle de saint Benoît, ou encore des séances de chant grégorien. Situé à proximité de la forêt et de la mer, le lieu offre plusieurs points de départ pour se promener.

Informations : https://www.kergonan.org

► Abbaye de la Joie Notre-Dame à Campénéac (Morbihan)

L’Abbaye de Joie Notre-Dame est une abbaye cistercienne au cœur de la Bretagne, en bordure de la forêt de Brocéliande. Elle appartient à l’ordre cistercien strict, également appelé trappiste. Les journées de la communauté des vingt sœurs sont interrompues par le fameux « Ora et labora » (« Priez et travaillez »), comme elles l’expliquent sur leur site internet. « La solitude et le silence nous permettent de créer un climat de prière et de rencontre avec Dieu », est-il également souligné.

Opatija est aussi un lieu de retraite spirituelle pour les individus ou les groupes. Il est également possible d’y venir dans le cadre de stages de découverte, découvrir la vie monastique ou étudier en préparation aux examens.

Informations : https://www.abbaye-lajoie-nd.com

► Abbaye Saint-Guénolé à Landévennec (Finistère)

Située sur la presqu’île de Crozon à Landévennec, l’abbaye de Saint-Guénolé a été fondée, selon les historiens, au Ve siècle. Le nom de la commune, Landévennec, qui signifie « Monastère de Guénolé », fait directement référence à son fondateur. C’est donc l’une des plus anciennes abbayes de la région.

À Lire  Grand voyageur, je vis avec des culottes menstruelles une vraie révolution

Située sur la presqu’île de Crozon à Landévennec (Finistère), l’Abbaye Saint Guénolé offre un environnement propice à la contemplation. / QUEMENER YVES-MARIE/PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Abandonnée au XVIIIe siècle, elle tombe en ruine avant d’être repeuplée par la communauté monastique bénédictine, qui fait construire un nouvel édifice en 1958. Les vestiges de l’ancienne abbaye et son musée font partie du patrimoine de la région et attirent de nombreux visiteurs. La communauté accueille des retraites pour les individus, les familles ou les groupes.

A l’autre bout du port de Brest, à l’embouchure de l’Aulna, ce lieu offre un environnement propice à la contemplation. Le Parc Régional du Finistère est le point de départ de nombreuses randonnées.

Informations : https://www.abbaye-landevennec.fr

► Foyer de Charité de Dinard (Ille-et-Vilaine)

La Maison Saint-François est tenue par les membres du Foyer de Charité de Tressaint, sur la Côte d’Emeraude, face à Saint-Mal. La maison a sa propre cour clôturée et un accès à un petit ruisseau pour la baignade. La communauté accueille les célibataires, les groupes (sauf l’été), les familles avec enfants et les retraités.

Le programme est riche en animations : « promenade-prière » animée par un prêtre, animations pour les enfants et séances « miracle » pour les jeunes travailleurs, pour un séjour qui allie service aux autres et repos. Les retraitants ont la possibilité d’une rencontre individuelle avec un prêtre. C’est un accueil qui se veut familial, pour permettre aux hôtes de s’intégrer à la vie de la communauté.

Informations : https://www.maison-saint-francois.com

► Abbaye de Boquen à Plénée-Jugon (Côtes-d’Armor)

Dès le XIIe siècle, des moines s’installent en ce lieu Plénée-Jugon, entre Rennes et Saint-Brieuc. Tous les bâtiments de l’abbaye s’organisent autour de l’église et de ses deux chapelles, qui sont de style roman. La communauté du Chemin-Neuf y tient des retraites. Lors de ces séjours, l’abbaye propose régulièrement des ateliers pédagogiques sur les exercices spirituels de saint Ignace, l’anamnèse et des pauses spirituelles quotidiennes ouvertes à tous. Des vacances « Ora et labora » (« Prier et travailler ») sont régulièrement possibles, avec participation à des travaux manuels de jardinage, de cuisine, de couture ou de restauration de l’abbaye.

Informations : https://www.abbayedeboquen.fr