La ville d’Angers diffuse ses différentes offres aux étudiants

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le territoire d’Angers Loire Métropole compte environ 46 000 étudiants, selon les données AURA. Attirés par la diversité de l’offre de formation disponible sur le territoire (4 Campus, 5 grands centres de recherche à reconnaissance internationale et 55 laboratoires labellisés) et par sa qualité de vie, les étudiants sont de plus en plus prisés à Angers et sa région. Compte tenu de cette attractivité, la collectivité met tout en œuvre pour accueillir ces jeunes dans les meilleures conditions possibles.

Un « Welcome Pack » pour les étudiants post-bac

La Ville d’Angers rénove et étend son dispositif d’accueil dédié à l’accueil des étudiants post-bac. « Le Pack d’accueil étudiant 2022 » se présente sous la forme d’un « chéquier » de 60 coupons.

Distribué à tous les post-bac angevins, quels que soient leurs revenus, il donne accès (gratuitement ou à tarif réduit) à un grand nombre de services, d’équipements sportifs et/ou culturels. Objectif : faire découvrir à ces jeunes la ville et ses richesses culturelles de la meilleure façon possible. Une augmentation du pouvoir d’achat que la collectivité veut préserver.

Un package, trois objectifs principaux :

« Les jeunes sont la richesse de notre territoire. Tu ne peux pas être fier d’être en tête de tous les classements si les étudiants derrière toi ne peuvent pas en profiter. Avec le Welcome Pack, nous permettons à chaque étudiant qui arrive à Angers, quels que soient ses moyens financiers, de découvrir la ville et de profiter de ses équipements (culture, sport, loisirs) », souligne Benjamin KIRSCHNER, Assistant Jeunesse et Vie Étudiante.

Le Welcome Pack peut être commandé au J, Angers lien jeunesse : un lieu incontournable pour tous les jeunes Angevins de 15 à 30 ans (lycéens, lycéens, étudiants, jeunes actifs, demandeurs d’emploi, etc.). Equipement municipal de la ville d’Angers, cet espace a pour objectif de répondre aux besoins de tous les jeunes, quelle que soit leur situation.

Des réponses aux besoins en logement

Une vingtaine de logements intergénérationnels seront accessibles aux étudiants angevins. Répartis dans toutes les résidences seniors de la ville, ils offriront une solution d’hébergement complémentaire pour répondre aux besoins (studios ou petits appartements meublés ; avec des tarifs de location adaptés à moins de 300 € par mois). Ce système expérimental entrera en vigueur début octobre. Si l’expérience est concluante, d’autres postes pourront être envisagés pour l’année universitaire suivante.

Une initiative complémentaire des dispositifs existants soutenus par la Ville d’Angers. Exemples:

Toutes les actions se complètent.

À Lire  Des culottes menstruelles 100% Vosges, "elles sont uniques car fabriquées en circuit court"

A septembre 2022, selon l’Observatoire territorial du logement étudiant de la Métropole d’Angers Loire (OTLE), la capacité d’hébergement de l’offre dédiée aux étudiants est estimée à environ 6 200 places.

A la rentrée 2022, de nouvelles résidences ont été livrées pour étudiants et jeunes actifs, offrant 400 places supplémentaires, dont la résidence CROUS Magde Syers de 170 places à Saint-Serge (158 T1 : 344 € ; 9 T2 : à partir de 604 € à 760 € ; 2 T4 en colocation : entre 410 €/pers et 440 €/pers charges comprises) et une résidence privée Campus Novus (Tour Tip) pour jeunes actifs dans les Hauts-de-Saint-Aubin (182 studios pour T2 : de 490€ à 670€ hors chauffage et électricité).

A la rentrée 2023, 510 nouveaux postes seront proposés dans le secteur Saint-Serge. Pour les prochaines années, plusieurs projets sont à l’étude, notamment 3 nouvelles résidences CROUS sur le secteur de Belle-Beille. Les écoles se positionnent également pour proposer une offre à leurs élèves : 500 places sont à l’étude. Enfin, dans le cadre des opérations immobilières de particuliers, il est prévu de répertorier des logements pour étudiants, ainsi que des logements pour jeunes actifs (Imagine Angers).

Un combat permanent contre la précarité

La lutte contre l’insécurité financière et alimentaire des étudiants demeure une priorité pour la communauté. Consciente des difficultés rencontrées par certains étudiants, la ville d’Angers a toujours voulu jouer son rôle social en accompagnant les jeunes.

« Un étudiant sur deux n’a pas assez à manger en France. On connaît les conséquences que cela peut avoir sur l’éducation. A Angers, nous ne voulons pas qu’un élève aille en classe le ventre vide. Nous fonctionnons avec de nombreux dispositifs peer-to-peer pour permettre à chaque élève de se restaurer avec des produits variés et sans contrainte financière », ajoute Benjamin KIRSCHNER.

Et de poursuivre : « Le marché sauve ceux qui peuvent tous les lundis avec Solidarifood et frigo partagé chez J pour tous les 15/30 ans. Agorae épicerie sociale et solidaire avec Fé2A. Distributions tous les 15 jours en D, pour les élèves avec COP1 à partir du 6 octobre. Un système peer-to-peer que nous soutenons. Tout cela s’ajoute aux réseaux de solidarité et aux distributions effectuées par l’aide populaire, la banque alimentaire, le CCAS, etc.

Les mesures sont nombreuses dans bien d’autres domaines : santé mentale pour lutter contre la détresse psychologique, recherche d’emploi étudiant, mobilité. Partout, la communauté œuvre pour faciliter le quotidien des Angevins et, en particulier, des étudiants.