Femmes enceintes : ce que l’ostéopathie peut faire pour vous

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Au fil des mois, les pathologies des femmes enceintes ne sont pas les mêmes. Cela commence les premiers mois par des nausées, des vomissements, une fatigue extrême, puis une prise de poids. Une femme enceinte prend en moyenne 13 kilos pendant sa grossesse. C’est une augmentation progressive du poids corporel, jusqu’à 1 à 2 kg par mois. Ce poids important peut entraîner des douleurs, notamment au niveau du dos et des genoux. C’est la première raison de consulter un ostéopathe.

La bascule du bassin

Au cinquième mois, l’ostéopathe peut aider à incliner le bassin nécessaire à l’accouchement. En raison des changements hormonaux, les femmes enceintes sont plus souples, ce qui facilite la manipulation de l’ostéopathe. Certaines femmes enceintes peuvent ressentir des difficultés respiratoires, de la constipation, des reflux gastriques en fin de grossesse. Vous devrez également trouver le bon endroit pour dormir.

Bien bouger, bien respirer

Lucie Roche, ostéopathe, constate que de plus en plus de femmes enceintes recherchent un accompagnement durant leur grossesse. Il souligne à quel point il est important pour une personne de ne pas s’isoler, d’être entourée pendant cette période. C’est encourageant pour les femmes d’être suivies par un professionnel qui a une vision globale de leur corps, qui écoute leur ressenti. Une grossesse réussie est la garantie d’un accouchement harmonieux. Un corps qui bouge bien et qui respire bien est un corps qui ne créera pas d’obstacles lors de l’accouchement.

Consulter après l’accouchement

Beaucoup de femmes peuvent exprimer leur peur lors de la consultation. L’accouchement est une épreuve physique et émotionnelle. Consulter un ostéopathe immédiatement après l’accouchement permettra de prendre en charge la restauration du périnée et du ligament abdominal, souvent maltraités lors du travail et de l’accouchement, dès la naissance du bébé. Une femme sur trois est concernée par des fuites urinaires après l’accouchement.

À Lire  Les Equipes Notre-Dame, lieux d'entraide et de fraternité pour les couples