Boxers en dentelle, smokings de soirée : le futur de la lingerie suit son cours…

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Après trois ans de pandémie, le Salon International de la Lingerie s’installe physiquement à Paris Porte de Versailles, du 21 au 23 janvier. L’occasion de découvrir des nouveautés, de l’innovation et de l’inspiration, qui seront très importantes dans nos dressings dans les mois à venir. Des sous-vêtements en dentelle pour hommes à la renaissance du pyjama, voici trois choses qui ne peuvent passer inaperçues.

Comme le secteur du prêt-à-porter, le secteur du sous-vêtement se réinvente pour s’adapter aux nouveaux enjeux environnementaux, ainsi qu’à l’évolution de certaines normes sociales. Quelque chose qui passe par l’introduction de nouvelles matières, des styles moins contraignants pour le corps féminin, et des collections plus inclusives pour casser certaines règles concernant la taille, la morphologie ou le sexe. Il en résulte de nouvelles innovations et inspirations dont vous aurez bien besoin dans votre dressing dans les mois à venir. En voici trois à retrouver dès le 21 janvier au Salon International de la Lingerie.

On l’a vu dans la mode, les marques bousculent les codes de la masculinité pour coller aux besoins et envies d’une génération qui ne veut pas être mise dans une case. Des pièces qui jusqu’à présent auraient dû être réservées au vestiaire féminin, comme les jupes et les tops, font lentement mais sûrement leur place dans ce vestiaire masculin. Le changement s’est également fait sentir dans l’industrie cosmétique avec l’émergence de marques unisexes et de produits considérés comme féminins, comme le vernis à ongles et le mascara, qui s’imposent dans les routines masculines. Le secteur du sous-vêtement n’a pas tardé à rattraper son retard et a offert à son tour des détails sur le prêt de sous-vêtements masculins, de tissus et d’autres ornements, jusque-là réservés aux sous-vêtements féminins.

Les boxers et les slips en coton, bien que confortables et toujours très populaires, verront arriver des modèles beaucoup plus sophistiqués et audacieux. Salon de la Lingerie mettra particulièrement l’accent sur les détails en résille du Studio Miyagi, les jeux de transparences et de lignes brodées de Louisa Bracq, et les boxers en tulle dentelle d’Aubade, jouant encore une fois sur la transparence. Des nouveautés qui témoignent de la volonté des hommes de s’affranchir de certains interdits, et surtout d’accorder plus d’importance à l’esthétique dans le choix de leurs sous-vêtements.

Le pyjama, une pièce mode à part entière

Un rapide coup d’œil sur les réseaux sociaux des icônes de la mode les plus célèbres au monde révèle que les pyjamas ne sont plus – seulement – considérés comme des vêtements de nuit. Kim Kardashian, Chiara Ferragni, Serena Williams, Lena Situations et Kylie Jenner ont contribué ces derniers mois à faire du pyjama une pièce mode et hautement désirable, à porter de jour comme de nuit. Et ils ne sont pas les seuls. Preuve que le pyjama n’est plus synonyme de confort, il est aussi au centre d’une des nouvelles collections de Jacquemus, en collaboration avec la marque de homewear Tekla, dans des matières nobles et des coupes droites. .

À Lire  Lingerie. Top 10 des marques de culottes menstruelles

Au Salon de la Lingerie, cette tendance forte sera soulignée par l’émergence de pyjamas plus stylés que jamais, se transformant en smoking de soirée ou en tenue décontractée de jour. Cela se traduira notamment par la présence de matières nobles, comme la dentelle, la soie et le satin, ainsi que par des coupes à la fois sensuelles et élégantes. Des modèles à porter à l’intérieur, cependant, rien n’empêche d’être sophistiqué à la maison, mais aussi à l’extérieur associé au prêt-à-porter. Outre les sous-vêtements, le pyjama sera l’une des vedettes de cette nouvelle édition du Salon.

La montée des pantalons menstruels

Après avoir été un incontournable du dressing féminin en quelques années seulement, la culotte menstruelle, ou culotte menstruelle, séduit aujourd’hui près de 10% des femmes en France. A peine débarquée, elle s’offre déjà son premier relooking, se dévoilant sous un jour plus glamour. Il faut dire que ces pièces avaient pour but de changer l’allure des menstruations, et d’offrir un nouveau confort aux femmes, jusqu’alors méconnues pour leur esthétique jolie ou sexy. Mais cela est sur le point de changer. La culotte menstruelle se démarque en ce début d’année avec sa dentelle délicate, sa taille haute (une des tendances phares de la lingerie féminine cette saison), ses couleurs vives et ses imprimés.

La marque n’a pas oublié d’intégrer des détails fonctionnels, comme des attaches latérales qui permettent de retirer ses sous-vêtements sans avoir à se déshabiller. De nouvelles choses à découvrir à Réjeanne. Une innovation qui sera (certainement) bientôt dans votre placard. Selon une étude du cabinet Future Market Insights, présentée par le Salon International de la Lingerie, le marché mondial de la culotte menstruelle va croître de 15,8% par an d’ici 2030, témoignant de l’engouement des femmes pour les sous-vêtements intégrant ce confort. , responsabilité environnementale et style.