Néo-assurance : opérer dans un marché ultra régulé, l’exemple de Prunelle

Néo-assurance : opérer dans un marché ultra régulé, l'exemple de Prunelle

Protégez votre maison tout en préservant l’environnement. C’est l’ambition de Flavia Rollin et Victor Obled, co-fondateurs de Prunella, nouvelle compagnie d’assurance habitation dédiée à la transition écologique. Les deux associés, tout juste diplômés d’emlyon, veulent proposer une alternative durable. « Nous voulons rendre le mécanisme assurantiel plus vertueux en veillant à ce que les cotisations financent la transition écologique. » L’argent de l’assuré est stocké sur un compte éthique, et s’il reste à la fin de l’année, il sert à financer les projets choisis par l’assuré », précise Flavie Rollin.

L’ambition de changer le monde… de l’assurance habitation

L'ambition de changer le monde... de l'assurance habitation

Flavie Rollin et Victor Obled ont eu cette idée après avoir discuté avec des assurés et des salariés du secteur, alors qu’ils travaillaient dans une compagnie d’assurance. Puis ils se rendent compte que le marché de l’assurance manque de transparence et finance des projets d’énergies fossiles. « A notre insu, en payant une assurance habitation, nous finançons indirectement les secteurs responsables du réchauffement climatique, et donc de l’augmentation et de l’intensité des catastrophes naturelles, à l’origine des dommages contre lesquels nous nous assurons », note Flavie Rollin. En novembre 2021, alors que Prunelle n’était encore qu’un brouillon, les deux partenaires décident de le partager sur les réseaux sociaux et de créer une page de préinscription. « Nous avons été surpris par l’engouement autour de cette première communication », avoue le co-fondateur. Par conséquent, ils ont décidé de poursuivre le projet.

S’associer aux grands acteurs pour accélérer le changement

S'associer aux grands acteurs pour accélérer le changement

L’objectif n’est pas de s’opposer au modèle d’assurance existant, mais de proposer une alternative, qui puisse trouver un écho auprès des acteurs traditionnels sur le long terme. « En tant que grands groupes, ils ne peuvent pas partir de zéro. Nous imaginons que nous traçons le chemin, ouvrons la voie et si cela s’avère prometteur, nous embarquons ces acteurs pour faire face aux défis environnementaux ». Flavie Rollin et Victor Obled sont notamment soutenus par GLab, le réseau d’accompagnement du Groupe Rhône Alpes Auvergne.

Travaillant dans un secteur très réglementé, les deux entrepreneurs devaient également trouver un partenaire assureur porteur de risques et acceptant de suivre leur cahier des charges. « Pour avoir le statut d’assureur, il faut répondre à de nombreux critères très exigeants. Nous avons donc cherché à obtenir le statut de courtier afin de pouvoir distribuer des contrats d’assurance dont le risque financier peut être supporté par un assureur historique et agréé », explique Flavie Rollin. Quant aux fonds, pour s’assurer qu’ils ne financeront pas des énergies fossiles mais des filières de transition, ils seront déposés sur un compte éthique au NEF, une coopérative financière solidaire

Recevez notre newsletter éco par mail et retrouvez les dernières actualités des acteurs économiques de votre région.

Un lancement prévu à la fin de l’année

Un lancement prévu à la fin de l'année

Aujourd’hui, la société est créée et les deux co-fondateurs peuvent compter sur un écosystème de partenaires solides qui les aideront à porter la nouvelle vision de l’assurance. « Le fait que vous n’ayez pas connu la complexité du secteur depuis 15 ans signifie que vous avez plus d’énergie pour proposer des alternatives. Elle permet de questionner des choses qui ne sont pas remises en question par des acteurs qui l’ont toujours fait et qui ne comprennent plus certaines incohérences. Cette énergie portera ses fruits avec les premiers contrats proposés d’ici la fin de l’année. « A terme, nous voulons que le problème que nous avons identifié soit connu de tous et que chacun puisse choisir une assurance en fonction de ses obligations.