L’assurance habitation au Royaume-Uni, comment ça marche

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Contrairement à la France, l’assurance habitation au Royaume-Uni n’est pas une obligation légale. Cependant, il est vivement recommandé d’y souscrire, afin de protéger non seulement votre bien ou votre logement, mais également les objets qui s’y trouvent. Selon l’Association des assureurs britanniques, les compagnies d’assurance paient en moyenne 8 000 000 £ par jour pour couvrir les dommages et les pertes. French Morning London vous propose un petit guide pour mieux comprendre l’assurance habitation britannique.

Qu’est-ce que l’assurance habitation ?

L’assurance habitation offre une protection financière en cas d’accident affectant vos biens et/ou biens. Selon votre police, vous pouvez être couvert en cas de vol, d’incendie, d’inondation, de perte, de dommage accidentel et plus encore.

Quels sont les différents types d’assurance habitation et que couvrent-ils ?

Il en existe deux : l’assurance bâtiment et l’assurance contenu. L’assurance bâtiment vous couvre pour les dommages à la structure de votre maison, tels que les murs, le toit et le sol. Elle couvre aussi généralement les dommages aux installations et matériels. S’il n’est pas juridiquement contraignant, il est souvent nécessaire d’obtenir un prêt.

L’assurance inventaire couvre la perte ou les dommages à vos biens personnels en cas d’incendie, de vol, d’inondation et d’autres incidents similaires. Bien que non obligatoire, il est recommandé de souscrire une assurance inventaire, que vous soyez propriétaire ou locataire.

Quel(s) type(s) choisir ?

Selon votre situation, une assurance inventaire seule peut suffire. C’est le cas lorsque vous êtes locataire, l’assurance de l’immeuble est gérée par le propriétaire. Par contre, pour protéger votre propriété, il est de votre responsabilité de faire les démarches pour obtenir une assurance contenu. Ce dernier devrait également être suffisant si vous avez un bien locatif.

À Lire  Acheel, la recette du succès

En revanche, une assurance immeuble en complément de l’assurance inventaire est conseillée lorsque l’on est bailleur – que l’on soit plein propriétaire ou non. Parfois, c’est aussi une condition nécessaire pour obtenir un prêt. Il est en effet dans l’intérêt du prêteur de s’assurer que toutes les réparations peuvent être couvertes.