Comment faire baisser le prix de son assurance habitation ? – Maison et …

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

C’est une période difficile pour beaucoup : lorsque le pouvoir d’achat et les revenus ont tendance à baisser, les coûts ne font qu’augmenter. Par conséquent, le début de l’année est le bon moment pour revoir votre budget et vos dépenses pour l’année. Une dépense souvent oubliée, car payée et renouvelée automatiquement, est l’assurance habitation. Dès 2022, l’assurance habitation devrait augmenter plus qu’en 2023, de 1 à 2 % selon les assureurs. Comment optimiser le coût de votre assurance habitation ?

Pour tenter de faire baisser le coût de l’assurance habitation, plusieurs pistes sont à explorer.

Evaluez précisément vos besoins

De nombreux assureurs proposent des formulaires prêts à l’emploi, souvent jugés trop chers, car ils ne sont pas toujours adaptés à vos besoins.

Il est donc nécessaire d’estimer avec précision la superficie de votre maison et la valeur de vos meubles. Il ne faut pas exagérer la qualité, le but ici n’est pas d’en parler, mais d’être au juste prix.

Si vous avez installé un système de sécurité, des caméras ou des fenêtres et portes sécurisées, pensez à les signaler : mieux votre habitation est protégée, certaines compagnies d’assurances vous accordent un rabais.

Si vous êtes employeur, vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance qui est à la charge de votre propriétaire.

Attention également aux doublons : certaines garanties peuvent se chevaucher, inutile de multiplier les frais. L’assurance habitation couvre donc généralement vos enfants en responsabilité civile. Il n’est donc pas toujours nécessaire de choisir une assurance complémentaire, comme une assurance scolaire (le niveau de protection est bien sûr toujours à comparer).

Certains modèles permettent de couvrir une piscine, un jardin, etc. Si vous vivez dans un appartement au 3e étage, vous vous direz peut-être que tout cela ne sert à rien.

Bref, l’assurance habitation doit être adaptée à votre situation, pas seulement à votre type de résidence.

Modulez le montant des franchises

Une franchise est un montant qui ne vous sera pas payé, quelles que soient les circonstances. Par exemple, si vous avez un sinistre d’une valeur de 2 000 €, mais que votre contrat couvre plus de 500 €, ces 500 € seront toujours à votre charge.

À Lire  Comment souscrire une assurance logement étudiant Erasmus ?

Plus la franchise est faible, plus le contrat est cher. Certaines assurances proposent parfois une franchise totale sans franchise. Il est donc possible de déterminer le montant que vous pouvez réduire, en le modifiant à un montant qui vous semble acceptable par rapport à votre épargne. Attention toutefois, car en cas de sinistre, le coût des franchises peut vous coûter plus cher que la prime d’assurance. Il est donc important de juger chaque cas, car parfois certains ne sont pas adaptés à votre situation.

Gardez à jour votre contrat d’assurance habitation

Habituellement, nous souscrivons un contrat d’assurance habitation une seule fois et n’y revenons jamais. Le contrat est renouvelé chaque année, les cotisations sont déduites, et c’est généralement un mode de paiement qui se fait oublier dans un coin pendant quelques années. Pourtant, nos vies changent, et notre contrat d’assurance aussi !

Un enfant quitte la maison, un divorce est déclaré, un système de sécurité est installé, une dépendance est brisée, etc. trop de choses à signaler qui peuvent réduire vos frais d’assurance habitation.

En revanche, en effet, certains changements peuvent augmenter la contribution : l’arrivée d’un nouveau résident, la construction d’une piscine ou d’une structure extérieure, le changement du mobilier, etc. Bien que cela puisse augmenter la prime, il est important de renouveler votre contrat d’assurance pour vous assurer d’être couvert en cas de sinistre.

Conclusion

L’assurance habitation est souvent un fardeau oublié et peut changer d’année en année sans que vous vous en rendiez compte. Cependant, cela peut représenter un budget annuel important. Pour minimiser les hausses de prix, il est donc important de revoir régulièrement votre contrat d’assurance, en évaluant votre situation, les biens assurés et vos besoins.