7 Français sur 10 souffrent de la chaleur dans leur logement

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Selon une étude Ifop pour Actibaie, près de 70% des Français déclarent souffrir de températures élevées dans leur logement. Ils trouvent urgent de trouver des solutions durables pour réduire la température intérieure.

La souffrance thermique, un enjeu majeur en France

La souffrance thermique, un enjeu majeur en France

Actuellement, la chaleur dans la maison est devenue un vrai problème. C’est une étude Ifop pour le groupe Actibaie, groupement professionnel qui regroupe toutes les corporations de portes, portails, volets et volets, qui le prouve. 69% des Français connaissent des températures excessivement élevées dans leur logement, ce qui risque d’être beaucoup plus fréquent selon Météo France : les canicules vont se multiplier dans les années à venir.

Quelles sont les solutions durables ?

Quelles sont les solutions durables ?

9 Français sur 10 (88%) jugent important de trouver une solution pour réduire la température dans les habitations. Quelles mesures peuvent être prises pour réduire les températures ? Quelles sont les possibilités de lutter contre les maladies liées à la chaleur ? Hervé Lamy, Délégué Général du Groupement Actibaie, syndicaliste membre de la FFB (Fédération Française du Bâtiment), apporte des réponses pour des solutions durables : « Les stores et volets sont vraiment très efficaces pour réduire la température intérieure. Dans les maisons unifamiliales, l’indicateur d’inconfort (DH) peut être réduit de 40% en installant des volets et stores manuels. S’ils sont automatisés, cet indicateur peut encore être réduit de 20% supplémentaires. Des mesures dans une école récemment rénovée ont montré que la différence peut aller jusqu’à 10°C entre l’extérieur et l’intérieur rien que grâce aux écrans solaires.

Quid de la climatisation ?

Quid de la climatisation ?

21% des Français utilisent la climatisation. Selon un rapport de l’Ademe publié en juin 2021, la climatisation est aujourd’hui responsable de près de 5 % des émissions d’équivalent CO2 du secteur de la construction en France. « Il est urgent de réformer les logements pour limiter l’usage de la climatisation, trop énergivore. Il faut penser à l’impact environnemental et à la sobriété énergétique… C’est devenu une nécessité dans le contexte géopolitique actuel, mais aussi et surtout, pour faire face à la recrudescence du réchauffement climatique », précise Hervé Lamy.

À Lire  Relation client omnicanal : homogénéiser sans standardiser

&# xd ;

Économisez jusqu’à 40 % sur votre assurance habitation