ZFE : quels véhicules sont interdits à Nice ?

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Des ZFE (Zones à Faibles Emissions) se développent dans plusieurs grandes villes de France. Quels véhicules sont interdits à Nice en 2023 ?

Les ZFE (Zones à Faibles Emissions), également appelées Zones à Trafic Réglementé, sont des zones urbaines françaises dont l’accès est actuellement réservé aux véhicules anciens et donc réservés aux véhicules récents, car considérés comme moins polluants.

Pour pouvoir y circuler, vous devez acheter et apposer sur votre pare-brise une vignette Crit’air qui permet de définir l’âge de votre véhicule et son potentiel d’émissions polluantes : elle classe votre véhicule en plusieurs catégories, de 1 à 5. Ce système permettra à la police d’identifier les véhicules anciens dont la circulation est interdite dans la ZFE.

ZFE à Nice : les Crit’air 5 désormais interdits

Depuis le 1er janvier 2023, dans la métropole Nice Côte d’Azur, les véhicules de tourisme munis d’une vignette Crit’air 5, ainsi que tous ceux qui ne sont pas classés, ne sont plus autorisés à circuler sur le territoire de la ZFE. Les contrevenants font désormais l’objet d’une verbalisation.

La ZFE Nice s’applique dans la ville de Nice, sur la Promenade des Anglais (commençant Avenue des Grenouillères, finissant Avenue Max Gallo), sur le Quai des Etats Unis (commençant Avenue Max Gallo / finissant quai Rauba Capeu), sur le Quai Rauba Capeu (début Quai des Etats Unis / fin rue de Foresta), ainsi que l’hypercentre de la ville de Nice, dans un périmètre constitué de la Promenade des Anglais (inclus), via Mathis (non inclus), Boulevard Carabacel (non inclus) et Avenida Désambrois (non inclus), ainsi que Boulevard Grosso (non inclus).

ZFE à Nice : les interdictions de circulation en détail

La ZFE de la métropole Nice Côte d’Azur sera appliquée en continu, 7j/7 et 24h/24. Jusqu’à présent, les véhicules légers classés Crit’air 5 sont interdits de circulation, sans oublier les véhicules non classés au dispositif Crit’air, c’est-à-dire les voitures de plus de 23 ans.

À Lire  Loire-Atlantique : l'ancien président de ce petit club de foot multiplie les croyances

La vignette Crit’air 5 est attribuée aux véhicules diesel mis en circulation entre 1997 et 2000, tandis que les modèles « non classés » ont été mis en circulation avant 1997 pour les voitures.

Sont également concernés les poids lourds (de plus de 3,5 tonnes), les autobus et les autocars, munis de vignettes Crit’air 4, 5 et non classés, ainsi que les véhicules à moteur à deux et trois roues, les véhicules de collection, les véhicules munis d’une carte mobilité inclusion (dont la mention « stationnement pour personnes handicapées »), et les autres véhicules soumis à des dérogations permanentes, ne sont pas encore concernés par la mesure.

A lire aussi : • Laver la voiture : peut-on le faire devant chez soi ? • Radars : types, fonctionnement, amendes… tout ce qu’il faut savoir ! • Téléphoner en conduisant : ces personnes sans méfiance ont des idées à ce sujet

ZFE à Nice : quelles sanctions en cas de non respect ?

En cas de non-respect de la réglementation ZFE, le contrevenant s’expose à une amende de troisième classe, soit une amende forfaitaire de 68 € pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers. Cette amende peut atteindre 135 € pour les poids lourds.

En janvier 2024, l’interdiction s’étendra aux véhicules légers munis d’une vignette Crit’air 4, ainsi qu’aux poids lourds, bus et autocars munis d’une vignette Crit’air 3.