Voitures d’occasion : les ventes sont en baisse et les prix en hausse

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Sur les 7 premiers mois de l’année, les ventes ont chuté de 14% par rapport à 2021. Mais cette baisse est due au manque de véhicules récents sur le marché. En conséquence, le prix moyen des voitures disponibles a tendance à augmenter.

Avant la crise, une règle régissait le marché de l’occasion. Une voiture neuve a perdu environ la moitié de sa valeur quatre ans après son achat. Aujourd’hui, cette règle ne fonctionne plus. Car l’offre est devenue moins importante.

Au cours des sept premiers mois de l’année, un peu plus de 3 millions de voitures ont changé de mains, en baisse de 14 % par rapport à l’année dernière, selon les données compilées par C-Ways. Et cette baisse des ventes touche surtout les modèles les plus récents : -41,2 % par rapport à l’an dernier pour les voitures de moins d’un an, moins 30 % pour celles mises en circulation après 2017.

Des prix en hausse de 20%

Cependant, si les ventes baissent, c’est surtout parce qu’il y a moins de voitures à vendre. Depuis 2019, le nombre de voitures nouvellement immatriculées ne cesse de diminuer. Les industriels ne sont plus en mesure de produire autant qu’avant le Covid, principalement par manque de composants électroniques. Par conséquent, les rares puces disponibles ont été réservées aux voitures électriques et, en général, aux modèles les plus chers et les plus rentables.

Les grands acheteurs traditionnels du secteur (loueurs, entreprises) ont été contraints de conserver plus longtemps leurs véhicules. C’est également vrai pour les personnes qui font face à des délais de livraison de plus en plus longs lors de la commande d’une voiture neuve. La source des voitures récentes s’est donc tarie. Et faute d’approvisionnement suffisant, les prix ont augmenté : + 20 % par rapport à l’an dernier, selon Les Echos.

À Lire  dans nos départements. Que faire ce week-end en dehors des Journées du Patrimoine : 10 idées de sorties...

Plus de 10.000 euros pour une Dacia Sandero de 2016

Une Peugeot 208 de 2013 avec plus de 100 000 kilomètres au compteur est proposée chez Aramis, société spécialisée dans le reconditionnement automobile, pour 9 299 euros, soit une remise de près de 50 % pour une voiture de neuf ans. Bien entendu, le véhicule bénéficie d’une garantie de 12 mois. Et qui plus est, les voitures d’occasion reconditionnées affichent toujours des prix dans le haut de gamme.

Encore plus étonnante, cette offre d’Aramis pour une Dacia Sandero 1.2, 16V 75, immatriculée en 2016 (51 518 kilomètres au compteur). Ce modèle, assez bien équipé (avec radar arrière), est proposé à 10 490 euros. Soit environ son prix d’achat, il y a six ans. Des prix si élevés que, désormais, les vendeurs professionnels n’hésitent plus à proposer leurs modèles d’occasion à la location !