Voitures de collection : 2 CV Méhari Club Cassis rachète ses …

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

2 CV Méhari Club Cassis met la main sur son principal concurrent, Burton Car Compagnie. Le groupe va s’attaquer à la conversion des véhicules de collection thermiques.

Les amateurs de corps anciens peuvent se réjouir. Avec le rachat de la Burton Car Company aux Pays-Bas, le constructeur français de la 2 CV catégorie spéciale Méhari Club Cassis va étoffer son catalogue de mille détails pour restituer les deux images de la voiture française à bon prix. Le marché nostalgique en raffole : près de 180 000 « Deudeuche » (dont 100 000 en France) sont encore en circulation en Europe et peut-être 60 000 Méhari, ces pures introductions introduites par Citroën en mai 1968.

En 2013, un entrepreneur, Stéphane Wimez, a repris cette entreprise provençale qui fête cette année ses 40 ans. 12 millions de chiffre d’affaires. En utilisant Internet et en modernisant ses installations, ce sont aujourd’hui près de 20 millions et 70 ouvriers, qui travaillent à la réparation des pièces à partir des composants et outillages fournis par le constructeur automobile, et la volonté d’en préserver la mémoire.

« Nous sommes la seule société qui propose des pièces neuves aux collectionneurs », expliquent Stéphane Wimez, président, et son associé Julien Vagner, expert financier. La société entretient 13 000 clients, dont la plupart sont des particuliers.

Synergies multiples

Le fonctionnement, l’organisation et l’accompagnement de ses deux actionnaires Capital Croissance et Bpifrance, leur permet de mettre la main sur leur principal concurrent dont un poids total de 25 millions. Les connexions sont nombreuses, et d’abord géographiques : Burton Car Company domine le marché de l’Europe du Nord, tandis que le 2 CV Méhari Club Cassis couvre la partie sud du continent. Ce sont aussi des entreprises : incapable de produire les pièces d’origine, le Néerlandais a développé la capacité d’utiliser une ingénierie qui permet à la nouvelle pièce de restituer une partie des pièces qu’il achète. Cette fusion va leur donner l’opportunité d’élargir leurs offres et des domaines qui jusqu’alors n’étaient pas rentables pour chaque entreprise ont été regroupés.

À Lire  Une fabuleuse collection sera bientôt dispersée

Avec ce rapprochement, le nouveau groupe entend accentuer le développement de sa branche électricité. La branche la plus récente du 2 CV Méhari Club Cassis, MCC Automotive, construit depuis 2016 un modèle complet de Méhari électrique (Eden) qui se vend une quarantaine d’unités chaque année. C’est aussi le premier en France à commercialiser un kit de conversion vitre/électrique certifié, vendu 14 000 euros, main d’œuvre comprise.

Cette activité rapporte 1,5 million par an. Avec les attentes du climat européen et de sa situation géographique, l’entreprise prévoit de convertir au moins 10 % de la flotte. « Cette opportunité nous offre l’opportunité de doubler de taille », précise Stéphane Wimez. Sa boite fait référence aux autres modèles de la collection : 4L, R5, Fiat 500…