Voiture d’occasion : vaut-il la peine d’acheter avec un kilométrage élevé ?

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Les voitures d’occasion deviennent de plus en plus chères et les voitures ont tendance, du moins esthétiquement, à vieillir moins vite. Pour un budget limité, vous pourriez donc être tenté d’acheter une voiture à kilométrage élevé. Quand pouvez-vous vous le permettre et quand pouvez-vous l’éviter ? On fait le point.

Pour quelle longévité sont conçues les voitures actuelles ?

Comme vous pouvez l’imaginer, les voitures modernes ne sont pas conçues pour fonctionner sans problème pendant un kilométrage illimité. Pour de nombreux constructeurs européens, le cahier des charges prévoit un kilométrage de 250 000 km pour une voiture particulière. Cela implique qu’avec un entretien régulier suivant les recommandations du constructeur, vous devriez logiquement pouvoir couvrir ce kilométrage sans remplacer aucun composant mécanique majeur. Les constructeurs asiatiques et surtout japonais poussent encore plus loin ces curseurs : cela explique les très bons résultats obtenus, par exemple, par Toyota en termes de fiabilité.

Dans le cas d’un véhicule utilitaire comme un Renault Kangoo, ces kilométrages vont souvent jusqu’à près de 500 000 kilomètres. Cela permet d’aller beaucoup plus loin avec un Kangoo conçu pour un usage professionnel soutenu qu’une Clio conçue pour des trajets courts. Rien de plus normal au final.

En partant de ces principes, vous comprendrez que si vous achetez une Renault Mégane qui a déjà 220 000 km au compteur, vous n’avez pas une grande marge avant que des problèmes puissent survenir.

Dans quels cas une voiture peut atteindre de très gros kilométrages ?

Vous avez sûrement déjà vu des nouvelles sur les voitures qui ont atteint un million de kilomètres. On a déjà vu des exemples de ce type avec d’anciens modèles de Mercedes ou de Volvo, mais plus récemment une Peugeot 307 a atteint ce chiffre record. Dans de tels cas, le propriétaire couvre généralement la quasi-totalité du kilométrage lui-même : ce ne sont pas des voitures qui ont changé de mains plusieurs fois.

La 307 de Fabrice, voisin de l’Oise, avait été achetée par le recordman avec seulement 6000 km au compteur. Elle a ensuite été régulièrement entretenue par son propriétaire, ayant bénéficié de pas moins de 45 révisions ! Cependant, alors que le moteur et le turbo tenaient, la Peugeot a dû subir deux changements de boîte de vitesses.

Cela nous donne de précieux indices : pour durer, une voiture doit être fiable dès le départ, elle doit rouler en douceur sans être constamment battue, et elle doit bénéficier d’un entretien rigoureux.

Si vous souhaitez acheter une voiture avec beaucoup de kilomètres, préférez la faire conduire en première main par un chauffeur pas trop nerveux au volant et qui a fait un entretien régulier.

N’achetez pas une voiture qui a changé de propriétaire 4 ou 5 fois, et dont vous n’avez que les dernières factures.

Les voitures les plus fiables

En diesel, les voitures les plus fiables étaient celles qui se dispensaient du turbo. Elles se raréfient parfois et datent pour la plupart des années 90. Pour les voitures des années 2000, les voitures turbodiesel à puissance raisonnable sont généralement plus fiables que les voitures puissantes dont le turbo est plus sollicité avec une pression plus élevée. Un moteur 2.0 HDI de 90 ch sera généralement plus fiable qu’un moteur 2.0 HDI de 140 ch.

À Lire  Marine Serre Automne/Hiver 2023 : Apocalypse, Refuge et Rags...

Comme pour les voitures à essence, là encore il sera souhaitable de privilégier les moteurs atmosphériques, sans turbo. Ce qui est beaucoup moins difficile, car même les voitures récentes s’en passent, par exemple chez Mazda. Un quatre cylindres atmosphérique 2.0 de 120 ch a tout pour durer dans le temps, bien plus qu’un petit 3 cylindres turbo aujourd’hui !

Dans les hybrides, les voitures hybrides sans moteur turbo, comme c’est le cas avec le moteur hybride complet classique de Toyota, sont considérées comme très fiables. Vous pouvez opter pour la Prius, l’Auris et la Yaris hybride.

Les voitures moins fiables et plus à risque

Commençons par les voitures diesel : une multitude de moteurs sont connus pour être cassants, notamment au début des années 2000. Parmi eux, les diesels à injection haute pression.

Avec le temps, de nombreuses pièces des voitures diesel sont sensibles : turbo, vanne EGR, filtre à particules, volant moteur, injection, etc., sans oublier les boîtes de vitesses qui ne sont pas toujours au top, notamment les boîtes de vitesses Volkswagen DSG.

En substance, les faiblesses ne sont pas rares pour les moteurs de petite cylindrée des dix dernières années. Chez Peugeot Citroën, le 3 cylindres 1.2 Puretech rencontre par exemple des problèmes de distribution. Malgré sa plus grosse cylindrée, le 1.6 THP n’est pas sans problèmes. L’étanchéité du moteur, du turbo, de la distribution et du refroidissement pose problème.

Les moteurs 1.2 TCe également présents chez Dacia et Nissan sont aussi des moteurs à risque, avec un Renault Motorgate réunissant des milliers de plaignants et qui ira en justice pour obtenir réparation. Il admet qu’il serait dommage d’aller magasiner une voiture pour se retrouver avec un moteur HS dans quelques mois. Cela dit, ces moteurs s’usent bien avant d’avoir atteint les 200 000 km…

Si vous souhaitez acheter une voiture électrique, faites attention au prix de la batterie. Au-delà de 8 ans, le constructeur ne garantit plus une batterie. Son prix de remplacement peut varier entre 10 000 et 15 000 euros.

Bilan

Si vous êtes prêt à acheter une voiture avec beaucoup de kilométrage, plus de 150 000 km, alors assurez-vous de son historique. Acheter une voiture d’occasion dont l’entretien a été contrôlé très régulièrement, factures à l’appui. Et avant d’acheter un modèle, faites des recherches sur internet pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un modèle qui a beaucoup de problèmes de fiabilité. Mettez toutes les chances de votre côté pour sauver votre compte bancaire pour les années à venir. Et bien sûr, prenez soin de votre cadre : à vous de ne pas manquer l’entretien périodique. Économiser de l’argent sur l’entretien finirait par vous coûter cher.