Voiture d’occasion : bons plans, bons plans… Tout ce qu’il faut savoir

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Si vous êtes à la recherche d’une voiture d’occasion, nous faisons le point sur tout ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix !

Le marché de l’occasion est étonnant : on estime qu’en France, environ trois voitures vendues sur quatre sont d’occasion. Les voitures d’occasion représentent donc la majorité des transactions automobiles en France.

Les offres sont nombreuses, et les professionnels du secteur disparaissent, tandis que les ventes entre particuliers se portent encore bien. Si vous êtes à la recherche d’une voiture d’occasion, voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Voiture d’occasion : que vérifier ?

Voiture d’occasion : que vérifier ?

Avant de s’engager dans l’achat d’une voiture d’occasion, il est important de prendre le temps de vérifier son état : faites le tour du véhicule pour inspecter son état général, et vérifiez l’extérieur pour des rayures, des bosses ou de la rouille, sans oublier l’état du véhicule . pneus, qui ne doivent présenter ni hernie ni corps étranger. A l’intérieur, vérifiez l’état et le fonctionnement de tous les équipements, et faites attention aux mauvaises odeurs, qui peuvent trahir la présence de moisissures par exemple.

Ne négligez pas le fonctionnement de la voiture. Utilisez tous les équipements : feux, essuie-glaces, climatiseur, autoradio, vitres, toit ouvrant… Vérifiez également le joint sous la voiture, pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuite d’huile ou de liquide. Ensuite, prenez le volant et vérifiez le fonctionnement mécanique de la voiture : freins, embrayage, boîte de vitesses, moteur…

Allez sur ce lien pour en savoir plus sur ce qu’il faut vérifier sur une voiture d’occasion

Il est normal d’avoir des doutes lors de l’achat d’une voiture d’occasion. Origine, entretien, histoire… Mais les Français sont-ils particulièrement attentifs à leurs voisins ? https://t.co/MSdS3GFU2U

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 11 août 2022

Voiture d’occasion : quel kilométrage ?

Voiture d’occasion : quel kilométrage ?

Bien sûr, lorsque vous achetez une voiture d’occasion, vous savez qu’elle n’est pas neuve et qu’elle a déjà parcouru un certain nombre de kilomètres, mais il est toujours judicieux d’opter pour le meilleur rapport kilométrage/prix. En moyenne, on considère qu’un véhicule essence parcourt environ 12 000 km par an, et un diesel environ 18 000 km par an : cela vous donnera une bonne idée de l’évaluation du véhicule par rapport à son kilométrage et son âge.

Attention également à l’arnaque au compteur manipulé : environ 5 à 12% des véhicules d’occasion sont concernés. En effet, certains vendeurs n’hésitent pas à modifier le compteur pour baisser le kilométrage, afin de revendre la voiture plus cher. Exiger la présence d’un carnet d’entretien, accompagné de factures qui doivent mentionner un kilométrage conforme.

Allez sur ce lien pour en savoir plus sur le kilométrage idéal d’une voiture d’occasion

Voiture d’occasion : quelles formalités ?

Voiture d’occasion : quelles formalités ?

Une fois que vous avez choisi votre voiture d’occasion idéale, il vous reste encore à accomplir certaines formalités pour vous inscrire en tant que nouveau propriétaire, et obtenir une carte grise à votre nom. Avant d’effectuer les démarches sur le site officiel de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés), vous devez vous procurer certains documents auprès du vendeur.

Il vous faut la carte grise du véhicule, barrée de la mention « Vendu u » ou « Vendu u » suivie de la date, et signée par l’ancien propriétaire, un rapport de contrôle technique datant de moins de 6 mois (si véhicule). a plus de 4 ans), une attestation de situation administrative (aussi appelée attestation d’absence de privilège), ainsi que le formulaire de déclaration de cession d’un véhicule d’occasion (Cerfa 15776) dûment complété et signé.

Allez sur ce lien pour en savoir plus sur les documents pour livrer une voiture d’occasion

Alors que le marché de l’occasion se porte mieux que le marché du neuf, les clients semblent délaisser les modèles de moins d’un an. https://t.co/9GyGN27wDI

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 8 août 2022

Voiture d’occasion : les erreurs à éviter

Voiture d’occasion : les erreurs à éviter

Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, il y a quelques erreurs à éviter : n’achetez pas sans compter et définissez rigoureusement votre budget, ne vous lancez pas dans l’achat les yeux fermés, et demandez au vendeur un maximum de détails et de photos sur le voiture, et surtout, prenez rendez-vous pour voir la voiture de vos propres yeux, pour éviter toute arnaque.

À Lire  Acheter une voiture d'occasion : nos conseils pour trouver la bonne

Concernant l’état de la voiture, ne négligez pas l’inspection minutieuse de tous les points importants, tels que l’état esthétique et mécanique et la présence de rouille ou de fuites. Et surtout, demandez à pouvoir tester la voiture : il ne faut pas acheter un véhicule d’occasion sans s’être assuré qu’il est en bon état de fonctionnement. Enfin, contrôlez la conformité des cartes, et demandez la présence de tous les documents nécessaires, comme le rapport de contrôle technique, le carnet d’entretien, et même la carte grise.

Rendez-vous sur ce lien pour en savoir plus sur les erreurs à éviter lors de l’achat d’une voiture d’occasion

A lire aussi : • Radars : types, fonctionnement, amendes… tout ce qu’il faut savoir ! • Téléphoner au volant : ces idées insoupçonnées ont reçu à ce sujet • Laver sa voiture : peut-on le faire devant chez soi ?

Voiture d’occasion : comment importer de l’étranger ?

Voiture d’occasion : comment importer de l’étranger ?

Si vous ne trouvez pas la voiture d’occasion de vos rêves près de chez vous, vous pouvez aussi l’importer de l’étranger : en effet, il est fréquent que les automobilistes achètent leur voiture en Europe, que ce soit en Allemagne, en Belgique ou en Espagne. Il y a donc certaines formalités à accomplir, en plus d’une demande d’immatriculation normale en France.

Vous devez notamment fournir un certificat de conformité (COC), qui certifie que le véhicule a été homologué par le constructeur pour circuler dans l’Union européenne, mais également une quittance fiscale, qui certifie que le véhicule est en bon état en termes de TVA : vous pouvez l’obtenir auprès de votre bureau des impôts. Et pour voyager avec votre véhicule, vous devez demander un certificat d’immatriculation temporaire (CPI), qui vous permettra de rouler pendant 4 mois avec une plaque WW, le temps de faire les démarches administratives pour votre immatriculation définitive.

Rendez-vous sur ce lien pour en savoir plus sur les formalités d’importation d’une voiture

Est-ce que le diesel est mort ?

Une fois ces évidences rappelées, en voici une autre : le diesel n’est pas mort, et cette affirmation repose sur des données purement objectives.

Est-il raisonnable d’acheter un diesel? Avec les nombreuses restrictions de circulation qui seront imposées aux véhicules diesel en plus des interdictions de circulation dans les zones à faibles émissions, ZFE, il semble peu intéressant d’acheter une voiture diesel en 2021.

Est-ce que le diesel est porté à disparaître ?

La restriction de circulation s’étendra aux véhicules Crit’Air 3 au 1er juillet 2022. Au 1er janvier 2024, ce sera au tour de tous les véhicules Crit’Air 2 (et notamment les diesels les plus récents). A ce jour, ils ne chercheront plus ni ne stationneront de véhicules diesel à Paris et ses 78 communes limitrophes.

Comment savoir si j’ai acheté une voiture volée ?

La première chose à vérifier sur votre véhicule est le numéro de série. S’il a été déposé ou supprimé, la voiture est probablement volée. Il s’agit d’une méthode utilisée pour couvrir les pistes et rendre le véhicule plus difficile à trouver. Vous pouvez vérifier ces informations sous le capot et sur les vitres.

Comment savoir si une voiture est volée avec la plaque d’immatriculation ? Vous devez d’abord vous assurer que la plaque d’immatriculation correspond au numéro inscrit sur la carte grise. A la moindre anomalie, sans qu’il soit nécessaire d’aller plus loin, annulez la vente. Ensuite, vous devez vérifier le numéro de série, aussi appelé numéro VIN ou numéro de châssis.