Vitesse, drogue… La sacrée collection des gendarmes d’Eure-et-Loir…

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Ces derniers jours, les gendarmes d’Eure-et-Loir ont été confrontés à une telle collection d’infractions dans le département qu’ils pourraient garnir un album…

« Tout va plus vite à celui qui court après ! » Postent ce lundi 23 janvier 2023 les gendarmes d’Eure-et-Loir sur leur page Facebook.

Ils se réfèrent à un dicton – « Canadian for the record » – pour raconter la sacrée collection de minutes qu’ils ont été contraints d’accumuler au cours des trois derniers jours seuls sur les routes euréliennes. Comme quoi, même afficher la couleur – le bleu en l’occurrence – majoritairement sur les différents axes ne calme pas les ardeurs du plus nerveux des champignons !

Une collection de permis de conduire retirés

« Le dire d’aujourd’hui et même des derniers jours » précise le militaire eurlien.

A l’image des cartes collantes d’un célèbre éditeur italien échangées sur la cour de récréation, les gendarmes eurliens ont ajouté à leur collection les permis de conduire de nouveau trop pressés ou dont la capacité à conduire était manifestement altérée.

Alors les gendarmes listent le triste bilan des trois derniers jours seulement !

Ils pointent notamment leurs interventions du côté de Maintenon et d’Epernon où la brigade locale et l’escadron départemental de sécurité routière ont eu fort à faire…

■ Vendredi 20 Janvier 2023 à Ecrosnes, à 18h20, un homme de 38 ans est contrôlé alors qu’il roule à une vitesse de 140 km/h pour une limitation de vitesse à 80 km/h sur la route départementale 32 avec sa voiture Mercedes. . Son permis de conduire lui a été immédiatement retiré et sa voiture saisie.

■ Le samedi 21 janvier, à 11h20, c’est à Hips qu’un homme de 72 ans a été contrôlé à une vitesse de 130 km/h au lieu des mêmes 80 km/h prévus, au volant de sa Mini Cooper. Il a également laissé son permis de conduire et sa voiture sur place.

À Lire  Lidl : cette collection d'électroménagers colorés inspirés de la marque SMEG va battre tous les records !

Des stupéfiants, pas d’assurance, pas de contrôle technique…

■ Le samedi 21 janvier, place de l’église à Gallardon, les militaires ont contrôlé une voiture Volkswagen dont le conducteur de 33 ans a été contrôlé positif aux stupéfiants. « L’histoire de bien faire les choses, il conduisait malgré l’absence de contrôle technique, n’avait pas pu justifier son assurance sur place et n’avait pas procédé au transfert de la carte grise à son nom » détaillent les gendarmes. Lui aussi doit se passer de son permis de conduire et de sa voiture, et de plus, une perquisition a mené à la saisie de résine de cannabis et d’un broyeur (un broyeur ou émietteur de tabac).

■ Dimanche 22 janvier en fin de matinée, rue de Maintenon, toujours à Gallardon, les militaires ont contrôlé une voiture Peugeot dont le conducteur de 24 ans avait également été contrôlé positif à la drogue. Son permis et sa voiture ont été ajoutés à cette « liste de primes » des gendarmes locaux ce week-end.

■ Le dimanche 22 janvier, « et parce que le proverbe dit qu’il n’y a jamais deux sans trois », huit militaires aux commandes de Maintenon continuent d’intercepter un autre véhicule Volkswagen dont le conducteur se trouve à nouveau sous l’emprise de stupéfiants. Du coup, dans sa voiture, les gendarmes récupèrent de la résine et de l’herbe de cannabis. Une cinquième voiture a donc terminé le week-end à la fourrière et un chauffeur à pied.

« Parce que la collecte urgente peut aussi s’appliquer aux gendarmes, soyez prudents, pour vous et pour les autres, et ne venez pas enrichir de (trop) pages dans nos albums ! inviter les soldats eurliens.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu Chartres dans la rubrique Mon Actu. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.