Toyota transforme sa mythique voiture AE86 en électrique : sacrilège ?

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le constructeur automobile Toyota a dévoilé un modèle hydrogène et électrique de sa célèbre voiture de sport construite en 1970. Cette innovation démontre sa stratégie pionnière : le concept de rétrofit.

Au Tokyo Motor Show 2023, Toyota dévoile deux adaptations vertes d’une voiture classique : l’AE86. La première interprétation est basée sur la Levin AE86 mais intègre un moteur électrique. Quant au deuxième restomod, il s’agit de l’AE86 Trueno. Très populaire grâce à la série manga Initial D, il est équipé d’un moteur à hydrogène.

La voiture Toyota AE86 en version électrique : un sacré restomod

Vous en avez probablement entendu parler, ou du moins vu quelques photos sur le web. Le Super Trueno de Toyota a été introduit au Japon dans les années 1980. Il combine toutes les caractéristiques qui rendent la conduite amusante : légèreté, moteur vif, propulsion arrière et transmission mécanique.

L’AE86 continue de faire des vagues en 2023. Ce modèle se présente sous une nouvelle forme : il existe une version équipée d’un moteur à hydrogène et une autre alimentée par une batterie électrique ;

Pour concrétiser cette transformation, le constructeur a retiré le bloc 4A-GE du compartiment moteur. En effet, pour la voiture prototype AE86 BEV, Toyota a opté pour un moteur électrique issu d’un Tundra, monté sur l’essieu arrière. De plus, ce modèle électrique utilise une batterie rechargeable de 13,6 kWh. Cette dernière provient d’une Prius hybride. Cette combinaison a conservé le caractère hyper ludique et agressif de l’AE86.

Moteurs à hydrogène

Le concept AE86 H2 est un modèle Trueno plus intéressant. En effet, il conserve son fameux moteur 4 cylindres, mais le convertit à l’hydrogène. Cela réduit considérablement les NOx (encore pire que le CO2). Cette adaptation n’a nécessité que quelques modifications au niveau des injections et de l’alimentation en carburant. Deux réservoirs d’hydrogène ont été insérés dans le coffre, une configuration inspirée de celle de la Mirai.

À Lire  A Lille, on se déplace autrement ! / Nouvelles

Il faut dire que le modèle H2 est un modèle intéressant car il conserve les caractéristiques de la version originale. Comme le souligne Toyota, cette voiture conserve son prestige, notamment le son et les vibrations. Cependant, aucune solution pour produire de l’hydrogène vert n’a encore été trouvée.

Le constructeur Toyota serait-il en train de commettre un sacrilège ?

Évidemment pas. Son objectif est en effet d’apporter des solutions compatibles avec la réduction des émissions de CO2. Le constructeur dit attacher de l’importance à la transition vers l’électrique pour atteindre l’objectif de zéro émission de carbone en 2050. Pour autant, la vente de voitures électriques neuves ne suffit pas à assurer la reconversion du parc, selon le patron de Toyota.

Par cette stratégie inédite, le constructeur en profite pour répondre aux nombreuses critiques pour son retard dans la commercialisation des voitures électriques.