Tesla a été accusé de fantasmer sur ses voitures autonomes

Tesla a été accusé de fantasmer sur ses voitures autonomes

Une agence californienne reconnue poursuit le constructeur sur les réelles capacités autonomes de ses voitures, avec la menace d’une interdiction de vendre.

Une agence californienne reconnue poursuit le constructeur sur les réelles capacités autonomes de ses voitures, avec la menace d’une interdiction de vendre.

Sans doute très performante et toujours en avance sur la concurrence, Tesla peut être largement surestimée, notamment par le promoteur de la marque, désormais partenaire minoritaire. Elon Musk reste le porte-parole de Tesla et doit retrousser ses manches pour convaincre de la supériorité de ses solutions techniques.

Et plus précisément, le pilote automatique controversé est censé remplacer le contrôle du conducteur sur ce que fait la voiture dans certaines situations. Cependant, l’agence californienne chargée du contrôle des véhicules à moteur, la DMV, a été émue par les capacités accrues d’Elon Musk et, par conséquent, par les utilisateurs. La capacité qui a été remise en cause, en particulier les accidents qui se produisent dans cette configuration, est considérée comme sûre.

LIRE AUSSI Le pilote automatique de Tesla a été impliqué dans 273 accidents aux États-Unis

En effet, avec Autopilot, vous devez toujours garder le contrôle du véhicule, même si celui-ci, équipé d’une assistance de niveau 2, peut accélérer, ralentir et tourner le volant, mais dans tous les cas pour apprécier toutes les situations dangereuses que cela peut entraîner. à un accident. Or, dans ce simple critère vital, la DMV a, selon le Los Angeles Times qui a rapporté l’information, déposé plainte auprès du tribunal accusant le constructeur d’avoir menti à ses clients sur sa technologie de conduite autonome.

Interdiction d’opérer en Californie

Selon le DMV, Tesla a fait des déclarations fausses ou trompeuses et a laissé entendre que « les voitures Tesla n’ont jamais pu, et ne peuvent plus, être des véhicules autonomes ». D’une manière ou d’une autre, la capacité de conduite autonome est grossièrement surestimée et même survendue à des clients naïfs qui y croient alors aveuglément.

LIRE AUSSI Au nom du progrès, Tesla joue avec la sécurité routière

Au point de se filmer sur les autoroutes américaines en ne faisant que conduire. Et, hélas, vu sur Internet, de nombreux accidents en pilote automatique qui font aujourd’hui l’objet d’enquêtes de la NHTSA, au même titre que la Federal Road Safety américaine. Cela a identifié 273 cas d’accidents survenus aux États-Unis au cours de la seule année dernière – nous ne parlons pas d’autres pays – dans le régime de conduite autonome.

La demande de l’agence concerne une meilleure information des clients de Tesla et notamment une exposition claire des limites des fonctions Autopilot et Full Self-Driving. Si Tesla ne se conforme pas, le DMV aura la possibilité de révoquer la licence de Tesla pour construire et vendre des voitures en Californie. Autant dire un séisme industriel pour le constructeur dans l’état du berceau qui l’a vu naître et un camouflet personnel pour Elon Musk qui s’appuyait sur l’importance stratégique de l’Autopilot, supérieure à la valeur de Tesla, selon lui.

Il est vrai qu’Elon Musk a annoncé sur Twitter que son logiciel Full-Self Driving (FSD) coûtera 15 000 $ en Amérique du Nord à partir du 5 septembre, soit une augmentation de 3 000 $. Une coïncidence malheureuse alors que l’enquête JD Power sur la fiabilité des voitures a déterminé que Tesla était touchée par 226 défauts pour 100 véhicules vendus, très loin des meilleurs et nettement hors de la moyenne du marché américain (180 problèmes pour 100 véhicules). L’enquête européenne n’a pas beaucoup mieux réussi, les clients signalant des temps d’arrêt des véhicules en raison de l’indisponibilité des pièces.

Je me suis abonné

Contenu de points illimité

Vous êtes en train de lire : Tesla est accusé de fantasmer sur sa voiture autonome

Pourquoi il ne faut pas acheter Tesla ?

Pourquoi il ne faut pas acheter Tesla ?

Vous ne pouvez plus répondre aux publications après avoir publié des contributions non conformes à la charte de modération du Point.

Vous ne pouvez plus répondre aux publications après avoir publié des contributions non conformes à la charte de modération du Point.

Comment Tesla attire ses clients ?

Comment Tesla attire ses clients ?

En juillet 2021, toutes ces Teslas fabriquées entre décembre 2018 et janvier 2021 sont rappelées en raison d’un problème d’installation des étriers de frein sur la fusée. Dans le processus, les modèles 3 fabriqués entre juillet 2018 et le 29 mars 2021 sont également rappelés pour support de courroie défectueux.

Est-ce une bonne idée d’acheter une Tesla ? le prix Sur le marché secondaire, les voitures électriques Tesla sont encore relativement chères, notamment parce que leurs cotes sont encore très élevées. Extrêmement performante, la Model a aussi un look intemporel qui change peu d’un restylage à l’autre.

Quel est l’avantage concurrentiel de Tesla ?

La communication de Tesla est très simple : via les réseaux sociaux. En effet, la marque a décidé de faire sa publicité entièrement via les réseaux sociaux : une tâche loin d’être aisée pour entrer sur le marché de niche de la voiture électrique.