S’entraîner. Que faire de sa voiture lors d’une expatriation ?

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Vous partez bientôt à l’étranger et vous ne savez pas quoi faire de votre voiture ? Le prendre, le laisser en France ou le vendre ? Chaque solution a son lot d’avantages et d’inconvénients, mais surtout des étapes auxquelles réfléchir avant de partir.

Emmener votre voiture

Emmener votre voiture

Avant de prendre votre décision, pensez à vous renseigner sur les services consulaires du pays dans lequel vous vous rendez. En effet, la législation locale en matière d’immatriculation ou autre peut être plus compliquée que prévu.

Si vous apportez votre voiture, vous n’aurez aucune démarche à faire si vous partez en Europe et pour moins de six mois. En revanche, pour tout voyage de plus de six mois et quel que soit le pays, vous devez l’enregistrer dans votre nouveau pays. Contactez les autorités administratives locales pour le faire. Pour l’exportation, vous devez présenter le certificat d’immatriculation, votre permis de conduire et votre carte internationale d’assurance, selon l’Alliance solidaire des Français de l’étranger.

Attention, pensez à vous renseigner auprès de votre assureur pour savoir quels pays sont couverts par votre assurance auto. Si vous n’êtes pas assuré dans le pays où vous vous rendez, vous pouvez faire un avenant à votre contrat français ou souscrire une assurance locale une fois sur place.

Laisser votre voiture en France

Laisser votre voiture en France

Cela peut être une bonne solution si vous savez déjà que vous rentrerez en France et que votre expatriation ne sera pas très longue, et que vous ne pensez pas forcément que vous aurez besoin d’une voiture sur place.

• Vous conservez votre adresse en France : Selon le site de l’administration française, vous pouvez alors laisser votre voiture en France sans changer d’adresse sur votre carte grise.

• Vous ne conservez pas votre adresse en France : Dans ce cas, vous ne pouvez pas conserver votre carte grise française et laisser votre voiture ainsi. Cependant, vous pouvez le confier à un proche en modifiant votre carte grise pour ajouter un copropriétaire. Pour cela, vous pouvez postuler en ligne.

Vendre ou prêter votre voiture avant de partir

Vendre ou prêter votre voiture avant de partir

Vous pouvez aussi choisir la solution de vendre votre véhicule avant de partir à l’expatriation. Attention, il faut penser à faire un état des lieux dans les 6 mois précédents, et le faire suffisamment tôt pour trouver un acquéreur avant de partir. Cela peut être la bonne solution si un retour en France n’est pas prévu pour le moment, et si vous n’avez pas besoin de véhicule en expatriation. En revanche, si vous en avez besoin une fois sur place, le revendre avant de partir reviendrait à en racheter un dans votre nouveau pays.

À Lire  Ce qu'il faut savoir avant d'acheter une voiture d'occasion chez un concessionnaire

Une autre solution, peu répandue mais qui peut être intéressante, est le covoiturage : confiez votre voiture à une société avant votre départ, qui la louera par exemple à des particuliers ou à des professionnels.

Le retour en France

Le retour en France

Après votre retour en France, si vous revenez avec un véhicule, qu’il soit ramené de France ou acheté sur place, vous avez un mois pour le réimmatriculer, sinon vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros, selon le site de l’administration française. .

Une fois la question voiture résolue, si vous vous posez des questions sur le permis de conduire à l’étranger, retrouvez notre précédente Lettre d’expatriés sur le sujet.

Lancé en avril 2016 et destiné aux Français expatriés et candidats expatriés, Courrier Expat propose des informations de la presse internationale sur l’environnement professionnel et personnel des Français à l’étranger, sur le même modèle que Courrier international. Ces informations sont organisées en trois sections : entreprise, éducation, santé.

Courrier Expat explore également de nouvelles frontières, alliant informations, services et dimension communautaire. Les lecteurs peuvent, en devenant membres du Mail Expat Club, accéder aux informations du site, accéder à des conseils d’experts, consulter des offres d’emploi, participer à des forums et voyager grâce aux blogs de nos correspondants expatriés.

Est-ce que la police peut intervenir sur un parking privé ?

Et la réponse est oui! Un parking privé permet aux gendarmes, policiers et douaniers de se garer lorsqu’il est ouvert à la circulation publique. C’est le cas des grands parkings.

Qui peut retirer un véhicule d’un parking privé ? Il est possible de faire stationner un véhicule dans un lieu privé retiré de la fourrière, dès lors que ce véhicule est laissé sans droits sur la place de stationnement qu’il occupe ou qu’il est privé d’un élément indispensable à son usage normal sans réparation immédiate. être possible.

Pourquoi partir en expatriation ?

Au-delà des raisons professionnelles, l’expatriation peut aussi être une occasion idéale d’apprendre une nouvelle langue. En effet, l’immersion totale permet de progresser rapidement et est bien plus efficace que les livres et méthodes d’apprentissage les plus connus.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’être un expatrié ? Mobilité professionnelle : 5 avantages et inconvénients de…

  • Augmentation de salaire. …
  • Grande ouverture. …
  • Une expérience familiale inoubliable. …
  • Les soucis du quotidien. …
  • Des problèmes de communication. …
  • Les soucis de la vie professionnelle.