Rétromobile 2023 : quel programme pour Alfa Romeo, Citroën, DS…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le rendez-vous annuel dédié aux véhicules anciens se déroule du mercredi 1er février au dimanche 5 février au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris.

L’événement Rétromobile rassemble chaque année des dizaines de milliers de passionnés de belles mécaniques : voitures, motos, camions et véhicules militaires qui ont marqué l’histoire.

Pour sa 47e édition, l’événement se déroule dans les pavillons 1, 2 et 3 de la Porte de Versailles et sera marqué, comme toujours, par plusieurs anniversaires (comme les 50 ans de la Renault 5 en 2022).

Outre les collections privées et les clubs d’amateurs de voitures anciennes, les constructeurs automobiles – français et étrangers – sont présents chaque année parmi les quelque 600 exposants attendus.

Stellantis mise sur l’Héritage Alfa Romeo, Fiat, Lancia

Créée en 2015 à Turin, l’entité Héritage des marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat et Lancia aura un stand au salon de Paris. L’espace que devrait offrir le véhicule puisque ce département Stellantis annonce l’exposition de cinq modèles intéressants : Alfa Romeo S.Z. (1989) et Alfa Romeo 1900 Super Sprint (1956) ainsi que Lancia Rally 037 (modèle 1983, photo ci-dessous).

Enfin, la Fiat-Abarth 850 TC (1964) sera également de la fête. Concernant ce dernier véhicule, il était précisé que : « l’exemplaire exposé sur le stand a une certaine histoire : la voiture appartenait en effet à la Guardia di Finanza, qui servait de voiture banalisée pour la prévention et la répression de la contrebande ». Près de 60 ans plus tard, ses agents conduisent désormais une Peugeot e-208 100% électrique !

Voyage dans le temps de 1973 à 2023 chez DS Automobiles

Régulièrement présente dans les couloirs du salon, la marque premium DS Automobiles présentera sur son stand quatre clubs : Euro SM Club, DS-ID Club de France, ParIDS et Amicale des Clubs DS et présentera cette année quatre modèles : « deux technologies . laboratoire et deux modèles de production qui incarnent tous la performance ».

À Lire  Lady Diana assassinée ? Le prince Harry veut plus d'enquêtes !

Plus concrètement, la Citroën SM Prototype (1973). Avec 340 chevaux, il a été utilisé pour développer la compétition BC. A côté se trouve la DS E-Tense Performance (2022) développant 600 kW (815 ch) et développée pour le Championnat de Formule E.

Enfin, la DS 21 Pallas Injection Electronique (1970) « première voiture de série française à proposer l’injection électronique de série » et la nouvelle DS 9 E-Tense 4×4 360 (2022) sont également disponibles.

Véhicules de série et… Concept-char chez Citroën

Côté Citroën, une sélection éclectique et originale sera proposée aux fans de la marque et aux autres visiteurs. La marque aux chevrons a décidé de surfer entre l’ancien et le nouveau. « Stylisme, audace technique et légèreté sont le fil conducteur » du stand, nous dit-on.

Le dernier concept-car de la marque sera dévoilé au public français. Dévoilé en septembre 2022, Citroën Oli [all-ë] « dessine la feuille de route de la marque pour une mobilité électrique optimiste et fonctionnelle, pour améliorer notre quotidien dans un avenir proche ». De forme assez cubique, ce véhicule équipé d’une batterie de 40 kWh pour une autonomie cible de 400 kilomètres se veut à l’échelle : un véhicule familial ou adapté au transport de marchandises.

Un autre concept perdure : celui de la Citroën Prototype C10 (1956) : une sorte de bulle roulante comme le montre la photo ci-dessus. Avec son bicylindre de 425 cm3, il « incarne la vision, l’interprétation très Citroën d’une solution de mobilité quatre places avec bagages, ultra légère, économique et capable de dépasser les 110 km/h », développe le constructeur.

Citroën lancera également la C4 Torpedo (1928), la Traction Avant Cabriolet (1937), la 2CV (1990), l’Ami 6 (1963), la Méhari (1972), la CX Prestige (1989) et des demi-répliques. ligne B2.

Enfin, un brin d’originalité, Citroën Concept-Char présent dans les derniers Astérix & Obélix Le Moyen Empire sera présenté au public pour la première fois avec « carrosserie en chêne massif, toit en toile Lutèce, roues de bouclier recyclé, suspension à flanc de porc, lampes dopées luciole et potion magique et malle forgée de Gaulle ».