Ralph Lauren : l’ami de l’Amérique

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Élégance, intemporalité, raffinement : le célèbre styliste d’outre-Atlantique aiguille aussi ses valeurs dans des garde-temps haut de gamme.

« Comme toutes mes créations, mes montres doivent avoir du caractère et dégager un sens intemporel du style et du luxe. Avec elles aussi, j’aspire à exprimer un art de vivre en toute authenticité », explique Ralph Lauren. A l’origine d’un véritable univers lifestyle, il a construit un empire dont l’histoire pourrait être le scénario d’un bon film hollywoodien.

Né dans le Bronx, ce fils d’émigrés juifs ashkénazes russes rêvait de jouer au basket. Au lieu d’une carrière sportive, le jeune Ralph Lifschitz devient styliste en 1967, lançant une ligne de cravates, puis de polos. Au fil des années, sa vision de l’esthétique s’est imposée à travers des collections de prêt-à-porter, de décoration, de mobilier et de parfums. Celui que l’on applaudit sous le nom de Ralph Lauren est devenu synonyme de luxe à l’américaine et de chic bourgeois new-yorkais pimenté de références western.

En 2008, il part à la conquête de l’horlogerie avec la volonté de miser, une fois de plus, sur la qualité et le savoir-faire. Bien que légende de la mode, Ralph Lauren refuse de donner son nom aux «  montres de mode  » et choisit d’entrer par la grande porte de la mesure du temps en rejoignant le puissant groupe Richemont (Cartier, Piaget, IWC, Jaeger-LeCoultre, Vacheron Constantin, etc. ).

Sa première collection sera également dévoilée au Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, le célèbre SIHH, devenu le Watches & merveilles. Son approche est à la fois simple et efficace : allier les mouvements raffinés des manufactures suisses aux sources d’inspiration les plus emblématiques de sa marque.

À Lire  Journées du Patrimoine : défilé de 250 voitures anciennes à L'Entre-Deux [PHOTOS] - Réunion la 1ère

L’élégance équestre a inspiré la montre Stirrup en forme d’étrier, aujourd’hui revisitée en all-black et cerclée d’une chaîne ou d’un bracelet en cuir de veau rappelant la selle d’un cavalier. La nouvelle version chronographe automatique est animée par un calibre spécialement créé par la Manufacture horlogère ValFleurier (MHVF).

Propriété du groupe Richemont, l’entreprise a également fourni le moteur de chronographe de la ligne Automotive, née de l’amour de Ralph Lauren pour sa collection de voitures anciennes et, en particulier, pour sa Bugatti Atlantic de 1938. la plus belle voiture du monde. On peut l’admirer pendant des heures sans jamais se lasser de sa beauté », précise le gentleman driver. Résultat : la lunette en loupe d’amboine de l’Automotive Chronograph évoque le tableau de bord de cette voiture aussi rare que raffinée.

A lire aussi>Ralph Lauren recevra un titre (très) prestigieux grâce à Elizabeth II

Puisque tout est référence chez Ralph Lauren, la récente Polo Vintage 67 en acier inoxydable vieilli et patiné reflète la passion du créateur pour les garde-temps du début des années 1920 et 1930. De style classique, il associe une couronne en oignon et un calibre à remontage manuel conçu par la manufacture de La Joux-Perret.

Mais le lancement le plus récent concerne la collection 867, qui réinterprète l’élégance Art Déco en l’adaptant à l’homme d’aujourd’hui. Un quatuor de montres pures se décline en forme carrée en argent massif ou en or rose 18 carats. Sous les cadrans laqués blancs, ponctués de chiffres romains et arabes, bat un calibre extra-plat à remontage manuel délivré par le spécialiste de l’horlogerie extra-plate : Piaget.

INFO