Quelle assurance auto tout le monde accepte-t-il ?

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

La rédaction du Parisien n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Il n’est pas toujours facile de trouver une assurance auto adaptée à vos besoins, mais cela peut être encore plus difficile lorsque vous êtes un jeune conducteur ou que votre dossier affiche une pénalité importante. La situation la plus compliquée est sans doute celle du conducteur dont le contrat a été résilié par son assurance : comment se réassurer, et donc pouvoir conduire ?

Certaines compagnies d’assurance sont plus ouvertes que d’autres pour accepter les conducteurs blessés et licenciés, ainsi que les jeunes conducteurs. Il s’agit notamment de Direct Assurance, SMS Malus, Allianz, Assurpeople, April et Ornikar. Certaines de ces compagnies d’assurance exigent qu’un devis soit établi pour déterminer avec précision le montant de votre contrat : il faut savoir que plus votre dossier est complexe, plus votre assurance vous coûtera cher. Cependant, vous avez absolument besoin d’une assurance pour conduire votre véhicule : cette démarche est donc indispensable pour reprendre la route. L’information essentielle dans cette situation est qu’il vous est encore possible d’être assuré : à vous de trouver la meilleure offre du moment.

Comparez les assurances avec Le Parisien

Si vous avez du mal à trouver une assurance auto adaptée à votre situation, vous pouvez vous tourner vers le comparateur d’assurance parisien. En remplissant un formulaire, vous accédez aux résultats de recherche et aux prix associés. Cela peut vous faire gagner beaucoup de temps et vous aider à trouver une assurance parfaitement adaptée à vos besoins.

>> Découvrez le comparateur d’assurances auto et moto du Parisien pour mieux protéger votre véhicule

À Lire  Comment faire des économies au quotidien ?

Certains liens sont tracés et peuvent générer une commission pour Le Parisien. Les tarifs sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer. Contacter Le Parisien Le Guide