Quelle assurance auto pour quel type de voiture ?

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

En matière d’assurance auto, les offres, prestations et tarifs dépendent en partie du type de véhicule que vous souhaitez assurer. Car entre une voiture neuve, un modèle d’occasion ou même électrique, il y a logiquement des différences. Mais aussi, les priorités. Ainsi, un propriétaire de véhicule de collection aura forcément plus de demandes et d’exigences que pour un modèle plus « ordinaire ». Afin de vous guider selon vos besoins, voici quelques conseils et une sélection des meilleurs choix à faire en matière d’assurance auto, selon la voiture que vous vous apprêtez à assurer.

Si vous souhaitez assurer prochainement une voiture neuve, d’occasion, de collection, une voiture électrique ou même une voiture sans permis, voici un aperçu des formules à retenir.

La voiture sans permis

Oui, une voiture sans permis doit être assurée, comme tout autre véhicule. A cet égard, c’est l’assurance « au tiers » qui s’impose. Néanmoins, trois autres formules sont à retenir selon vos envies, votre budget et l’utilisation (fréquence) que vous ferez de votre véhicule. A savoir, respectivement, « Intermédiaire », « Dégâts Collision » et « Tous Risques ».

La voiture de collection

Pour les purs passionnés d’automobile, assurer sa voiture de collection est l’un des points les plus importants et même les plus cruciaux. D’autant que sur ce type de véhicule, les pièces détachées ne sont pas légion et, logiquement, très chères. Identique aux réparations. Cependant, nous distinguons deux types d’utilisateurs à savoir; le conducteur du dimanche qui quitte son véhicule de temps en temps, pour de rares occasions. Où les aficionados purs et durs, qui multiplient les séances de roulage et autres sorties en club. Cependant, dans les deux cas, la couverture Responsabilité Civile est obligatoire. Côté formule, chacun pourra choisir selon la fréquence de sortie de sa voiture parmi trois possibilités, « tiers », « intermédiaire » et « tous risques ».

Le véhicule électrique

Avec la démocratisation des voitures électriques, les habitudes des conducteurs ont, dans certains cas, changé. Et si, là encore, les assurances « tiers », « intermédiaire » et « tous risques » s’appliquent, c’est dans le détail que les prestations et les garanties sont modifiées. En effet, il est désormais nécessaire de fournir aux conducteurs une assistance « panne électrique ». Mais aussi, l’éventuel remorquage d’une voiture en panne de batterie. Sans oublier les éléments liés à cette technologie, qu’il faudra assurer, à savoir la batterie, les câbles de recharge et même la borne de recharge, notamment si vous installez le matériel adéquat dans votre garage.

À Lire  La Ferrari Testarossa Spider extrêmement rare et à faible kilométrage est mise aux enchères

Quelle assurance pour une occasion ?

Si vous optez pour un véhicule thermique d’occasion, en toute logique, l’assurance vous coûtera moins cher, sachant que selon le nombre de kilomètres, une assurance responsabilité civile incluant la garantie conducteur jusqu’à 500 000 €, la responsabilité civile et l’assistance 25km pourraient être plus qu’assez. Néanmoins, dans le cas d’une voiture d’occasion à faible kilométrage, la formule « intermédiaire » serait la plus adaptée. Histoire de couvrir plus d’éventuels dommages comme le vol, le bris de glace ou encore les catastrophes technologiques et naturelles.

La voiture neuve

Terminons ce tour d’horizon avec le nouveau véhicule. Sur le terrain, être précis sera plus complexe sachant que selon le type de véhicule (Premium ou non, SUV, voiture de sport, etc.) chacun adaptera sa formule d’assurance. Néanmoins, on peut exclure systématiquement la formule « un tiers », couvrant trop peu d’impondérables pour être retenue, dans ce cas précis. Dès lors, difficile de ne pas s’orienter naturellement vers la formule « tous risques ». Puis, selon les besoins et le prestige de la voiture assurée, à compléter par des options spécifiques telles que la garantie de fourniture d’un véhicule de remplacement, l’assistance 0km, le remboursement du contenu présent dans l’habitacle ou le remboursement de la valeur d’achat, qui peuvent être entièrement remboursé dans les deux ans suivant l’inscription.

Image d’illustration : @flickr