Primo-accédants : comment faire les bons choix ?

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Avec la rentrée scolaire ou peut-être la fin du télétravail dans certains cas, plusieurs réfléchissent à un nouveau moyen de transport qui répondra mieux à leurs besoins. Acheter sa première voiture est très excitant… jusqu’à ce que des obstacles et des problèmes surgissent.

Comment prendre la bonne décision, surtout dans le marché actuel, qui est très développé ? Gardez à l’esprit que la valeur des véhicules d’occasion a grimpé en flèche depuis la pandémie, ce qui change l’équation. En gros, suivez toujours les conseils de base et n’hésitez pas à demander de l’aide ou des conseils tout au long du processus d’achat.

Un budget à établir et à respecter

Un budget à établir et à respecter

Vous pouvez facilement vous laisser tenter par des modèles plus chers à cause de vos émotions, mais pour un premier acheteur, la raison doit toujours prévaloir. C’est pourquoi établir un budget est essentiel… et respectez-le !

Cela ne devrait pas seulement inclure le coût total d’achat du véhicule, mais aussi l’immatriculation, l’assurance, le carburant et l’entretien général. N’oubliez pas : frais de stationnement.

Des besoins et priorités à identifier

Des besoins et priorités à identifier

Une fois que vous savez combien vous voulez dépenser, vous devez ensuite déterminer vos besoins en matière de transport et l’utilisation de votre véhicule. Pour circuler en ville, par exemple, une voiture de petit format est une priorité. Si vous ne voulez pas être coincé dans un banc de neige, vous devriez envisager une bonne garde au sol ou les quatre roues motrices.

Certains primo-accédants feront des compromis sur une voiture à transmission manuelle afin d’économiser quelques dollars sur le prix d’achat, mais est-ce vraiment adapté à leur quotidien ? Des critères tels que la consommation de carburant, l’habitabilité et le confort doivent également être pris en compte.

À Lire  La Ferrari F40 "la plus rapide de tous les temps" est mise aux enchères

Des pièges à éviter

Des pièges à éviter

L’achat demande beaucoup de prudence de la part du particulier. Il peut s’agir d’une voiture volée encore étrangère, qui a déjà eu un accident, etc. Vérifier auprès du Registre des droits personnels et réels (RDPRM) et demander un rapport Carfax est une très bonne chose.

Lors d’un achat chez un revendeur, ces étapes ne sont pas vraiment nécessaires, car elles doivent offrir certaines garanties, mais on n’est jamais trop prudent. Même une confiance aveugle dans l’examen mécanique d’un concessionnaire (même 150 points ou plus) peut apporter des surprises. L’acheteur a le droit de faire inspecter le véhicule dans un centre de service de son choix – à ses propres frais, bien sûr.

Du financement à prévoir

Du financement à prévoir

Peu de premiers acheteurs ont quelques milliers de dollars à payer comptant, à moins qu’il ne s’agisse d’un véhicule d’occasion très bon marché (mais l’entretien et les réparations sont susceptibles d’être plus coûteux). De plus, la forte demande actuelle rend extrêmement difficile la négociation d’un prix.

Le concessionnaire avec qui vous faites affaire peut vous offrir du financement, mais à quel taux d’intérêt? Comparer les prêts offerts par différentes institutions financières est non seulement recommandé, mais souvent avantageux. Dans tous les cas, vous devez connaître les conditions commerciales avant de signer quoi que ce soit.