Position de conduite : nos conseils pour éviter le mal de dos

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

S’il vous arrive d’avoir mal au dos lors de longs trajets, votre position de conduite n’est peut-être pas idéale : voici comment y remédier !

Une bonne position de conduite est importante pour aborder sereinement la route : elle vous permettra d’économiser votre dos et vos muscles, et vous serez plus prudent dans la maîtrise de votre voiture.

Voici tous nos conseils pour éviter les maux de dos et régler correctement votre fauteuil !

Position de conduite : que faire lors des longs trajets ?

Pour bien se préparer et aborder sereinement les longs trajets, nous vous conseillons de prendre le temps de réveiller les petits muscles avant le grand trajet. Conduire n’est pas une activité très fatigante, il suffit de marcher un peu.

En fait, pensez à vous reposer toutes les deux heures, quand vous pourrez vous détendre : marchez un peu pendant la pause, et à la fin du voyage. Il peut être utile de faire un autre exercice : respirez lentement, ouvrez les bras et pliez légèrement le dos, puis asseyez-vous et penchez-vous doucement en avant, avant de vous redresser jusqu’à ce que vous soyez jeune. Répétez l’exercice 3 ou 4 fois pour détendre vos muscles.

Ajuster sa position de conduite est important pour le confort et la sécurité au volant. Recevez nos conseils pour bien régler votre siège auto. https://t.co/rsqnLzFNPW

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 27 mars 2021

Position de conduite : les erreurs les plus courantes

Voici les erreurs les plus courantes que commettent les conducteurs au volant et comment elles affectent votre corps :

Si vous prenez une position très difficile, vous pouvez remonter les chevilles (douleurs du tibia et de l’extérieur de la jambe), les genoux sont trop fléchis (douleurs rotuliennes), le dos est trop droit (disques comprimés et risque d’hernie) . , le volant est trop près (fatigue du muscle triceps), ou la tête est trop haute (vision glissante, stress et fatigue).

Si vous adoptez une position très confortable, vous pouvez étirer vos bras (douleurs aux épaules et au haut du dos), redresser vos jambes (pression du nerf sciatique, douleurs dorsales aux mollets et aux cuisses), soutenir vos cuisses (attitude jambes lourdes), ou la nuque (contractions et tensions dans la nuque).

A lire aussi : • Laver sa voiture : peut-on le faire devant chez soi ? • Radars : types, fonctionnement, amendes… tout ce qu’il faut savoir ! • Téléphone au volant : cet avis inattendu trouvé à son sujet

À Lire  Primo-accédants : comment faire les bons choix ?

Position de conduite : les étapes d’un bon réglage

Commencez par les lombaires : pour éviter les douleurs dans cette zone importante du dos, placez votre dos bien en dessous du siège, afin de réduire le mouvement du bassin. Améliorez votre maintien en tirant sur la partie supérieure de la ceinture, afin de resserrer la partie ventrale.

Réglez la profondeur du siège : Tout en appuyant à fond sur la pédale d’embrayage, avancez ou reculez le siège, cela positionnera correctement vos pieds et vos chevilles. Vos mollets et vos cuisses doivent former un angle de 135° à 150°.

Augmentez la colonne vertébrale : ne mettez pas le dos vers le haut, mais à environ 110° par rapport à la chaise, puis changez pour trouver la position idéale pour votre morphologie. Cela vous permettra de positionner vos mains : avec 10h10 mains sur le volant, vos paumes doivent être placées devant votre poitrine, tandis que vos mains doivent faire un angle de 90° à 120° avec vos mains. .

Réglez la hauteur du siège : lorsque le volant est placé le plus bas possible et que le siège est au plus haut, regardez droit devant vous. Réglez la hauteur du siège pour une vue optimale, afin que les montants latéraux et le rétroviseur vous dérangent le moins possible. Le tableau de bord et le volant ne doivent pas être dans votre champ de vision.

Réglez le volant : si votre volant est réglable en profondeur, cela vous permettra de trouver la meilleure position pour vos mains. La position idéale se trouve généralement en plaçant la main sur le volant : les épaules doivent être plaquées contre le dos et les bras tendus. Pour le régler en longueur, placez la molette du volant au-dessus des compteurs, afin qu’ils ne soient pas cachés par celle-ci. Si vous avez une Peugeot avec un petit volant, placez-le sous les comptoirs.

N’oubliez pas la tête de lit : vous pouvez modifier la tête de lit en hauteur, et parfois en inclinaison. Son sommet doit être au-dessus de vos oreilles, tandis qu’il doit épouser votre tête, sans s’asseoir dessus.

Au fil du temps, les sièges en tissu de votre voiture peuvent accumuler toutes sortes de saletés et salissures, surtout si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie… Nettoyer, c’est bien ! https://t.co/wKIghReTUo

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 2 octobre 2022