Panne de carburant : une carte pour suivre votre inventaire…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Bien que les préavis de grève aient été émis les 19 et 26 janvier, une carte gouvernementale interactive est disponible pour suivre l’état des stocks.

Bien que les préavis de grève aient été émis les 19 et 26 janvier, une carte gouvernementale interactive est disponible pour suivre l’état des stocks.

Les syndicats de la branche pétrolière CGT ont lancé des appels à la grève les 19 et 26 janvier pour protester contre la prochaine réforme des retraites. Une situation qui fait peur à la pénurie de carburant. Tout le monde en gardant à l’esprit le dernier épisode de la chute. C’est pourquoi certains automobilistes peuvent être tentés de faire le plein à l’avance. Cela peut entraîner des pénuries.

De plus, certains territoires ont été momentanément courts le week-end dernier. Renforçant cette peur de la rareté. Pour désactiver ce sentiment ou prendre de l’avance, vous pouvez consulter cette carte qui est mise à jour toutes les 30 minutes. Il vous donne un état des stocks en fonction des carburants des stations à proximité.

Des raisons d’être inquiet face aux potentielles pénuries ?

Pour l’instant, cependant, cela semble contenu. Justement, en fin de week-end, ce lundi, environ 3,75 % des stations-service françaises connaissaient une pénurie liée au gazole ou à l’essence. Ce n’est pas alarmant au terme d’un week-end, selon ces données, analysées par le secteur pétrolier et l’AFP. En témoignent les propos d’Olivier Gantois, président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), interrogé par nous en début de semaine :

« C’est un pourcentage naturel et cela n’a rien à voir avec les mouvements sociaux. Il arrive régulièrement que certaines stations soient sold out car elles avaient commandé leur réapprovisionnement un peu trop tard. Ce qui se passe actuellement n’augure rien de bon pour une crise d’approvisionnement digne de celle que nous avons connue en octobre. »

À Lire  Trois outils que vous devez absolument avoir dans votre voiture

Cependant, le président de l’Ufip ne peut prédire si la pénurie touchera la France dans les prochains jours, suite à ces grèves. Cependant, il n’exprime aucune inquiétude :

« Il y a un préavis de grève qui a été déposé dans les raffineries (…) Tout dépend 1) du nombre de raffineries concernées par la grève 2) du nombre de grévistes dans chacune des raffineries et 3) de la durée du mouvement. En octobre, elles (les raffineries, ndlr) ont arrêté parce que les grèves duraient plus longtemps. Le préavis de grève et l’absence d’information sur la manière dont il sera fait demain (ndlr : jeudi 19 janvier) ne permettent pas de dire que l’on se dirige ou non vers des problèmes d’approvisionnement. Mais nous sommes toujours inquiets. « Parce que c’est encore si récent, les gens se souviennent encore de ce qui s’est passé en octobre »

A lire aussi sur Auto-Moto.com :