Le spot qui sera diffusé sur TF1 a été tourné à Malemort (Corrèze), dans l’agence Bye Buy Car.

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Deux canapés rouges, caméra, tablette et acteurs. Voici en quelques points le secret du tournage sur préavis. Hier, l’équipe de TF1 était à Malemort, dans l’agence automobile Bye Buy Car pour un tournage. « Nous avons choisi cette agence parce que c’est l’une des premières à ouvrir en France, mais aussi parce que c’est une belle boutique », explique Maxime Beyet, fondateur de la marque.

Le patron de la marque joue le rôle de l’acheteur

Le patron de la marque joue le rôle de l’acheteur

Pour l’occasion, il joue l’acheteur, accompagné de sa femme et de sa fille. « Ma femme m’a aidé à le monter, c’est vraiment une famille donc je voulais en faire partie. Et puis ma fille est née en même temps que le projet, c’est un joli clin d’œil », s’est amusé l’humoriste d’un jour.

Le spot, d’une quinzaine de secondes, sera diffusé pour la première fois le dimanche 25 septembre, lors de l’émission Automoto sur TF1. « C’est une grande première pour nous », déclare Maxime Beyet. La marque, née il y a trois ans, y tourne sa première publicité. « Il sera vu 200 000 fois dans le replay, après avoir été diffusé deux fois pendant l’émission. »

Une reconnaissance pour l’agence locale

Une reconnaissance pour l’agence locale

Pour Vincent Bodart, directeur de l’agence de Malmort, le choix de son magasin pour ce ballon de foot est une question de fierté. « Cela montre une sorte de reconnaissance de notre travail. Nous avons acquis une bonne réputation. « Avec au moins 300 ventes par an, l’agence est au top.

En quinze secondes de publicité, il faut expliquer le concept de la marque. « Une famille a du mal à vendre sa voiture, alors elle se tourne vers Sub Buy Cars. » Résultat fin septembre.

À Lire  Résine et sève : nos 8 astuces pour les nettoyer facilement

Pourquoi les ventes de voitures neuves en Limousin ont-elles chuté de 30 % en deux ans ? (février 2021)

Recevez notre newsletter écologique par email et recevez les dernières actualités des acteurs économiques de votre région.