GIMS Qatar 2023 Salon de Genève Présentation et Dates …

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le premier GIMS Qatar, événement dérivé du salon de Genève, se tiendra du 5 au 14 octobre 2023 au centre des expositions de Doha. Des animations et essais sont également prévus dans le désert et sur le circuit de F1 de Losail, qui accueillera son GP à la même période. Genève doit retrouver son salon en 2024.

Par

MaxK

Un salon hors les murs qui s’associe à la F1

Rendez-vous en octobre 2023 pour le premier salon GIMS Qatar organisé par les responsables du salon de Genève.

Le salon de l’automobile de Genève, officiellement intitulé GIMS (Geneva International Motor Show), tiendra sa première édition délocalisée au Qatar en 2023, même si son rendez-vous annuel en Suisse jusqu’en 2019 a récemment été annulé pour la quatrième fois consécutive. Cela devait être fait en février prochain. Ce GIMS Qatar inaugural, annoncé en 2021, aura lieu à l’automne comme prévu. Il ouvrira ses portes au public le 5 octobre 2023 et fermera le 14 octobre.

Une échelle mesurée mais une portée globale

Le GIMS Qatar se tiendra principalement au sein du DECC (Doha Exhibition & Convention Center), le parc des expositions de la capitale Doha. Ses dates ont été choisies pour coïncider avec le Grand Prix de F1 du Qatar, qui s’est déroulé du 6 au 8 octobre sur le circuit de Losail, situé à environ 20 km au nord et à 30 minutes de route du cœur de Doha. Des billets combinés donnant accès aux deux événements seront proposés à des tarifs que les organisateurs promettent d’être attractifs grâce à leur partenariat avec Qatar Airways et leur collaboration avec des hôtels locaux. A partir du 11 octobre, le circuit de F1 accueillera l’une des activités délocalisées du salon, à savoir des essais de circuits proposés par certains constructeurs exposants à leurs clients sur invitation. Des événements grand public y seront également organisés. L’autre « test center » de GIMS Qatar sera situé à 20 km ou 45 minutes au sud du centre-ville, dans une zone où le désert descend dans la mer, et accueillera des expériences de conduite hors route. Ces lieux seront accessibles depuis le salon en métro puis navette. Un défilé sur la corniche de Doha est prévu le 12 octobre.

Pendant le GIMS Qatar, le circuit de Losail accueillera le GP de F1 et les événements liés au salon.

Un salon porté sur le haut de gamme

En discussion avec les constructeurs depuis plusieurs années au sujet de GIMS Qatar, ses créateurs attendent entre 35 et 50 marques automobiles à travers les 29.000 m² du DECC, une superficie modeste comparée aux plus de 100.000 m² sur lesquels se sont étalés les salons de Genève ou de Paris. dans leurs configurations les plus étendues. La fondation du Comité permanent du Salon international de l’automobile, propriétaire du GIMS, veut attirer les constructeurs avec des prix de location compétitifs (150 $/m²) et la possibilité de leur proposer des stands « clé en main ». Les exposants qui souhaitent s’efforcer de profiter d’un espace XXL spécialement aménagé seront libres de le faire. L’objectif de fréquentation est de « plus de » 200 000 visiteurs, soit la moitié du nombre de personnes accueillies par les dernières expositions de Munich et de Paris.

À Lire  Salon de l'auto : la voiture électrique est-elle vraiment le miracle proclamé ? - 28 minutes (19/10/2022) - Voir l'émission complète | ARTS

C’est le parc des expositions DECC qui accueillera GIMS Qatar.

Sans doute encore plus que le salon de Genève, qui mêle traditionnellement marques prestigieuses et généralistes, GIMS Qatar fera la part belle aux voitures haut de gamme. « Le luxe, le sport, le design et l’innovation seront les têtes d’affiche », promettent ses organisateurs. Sandro Mesquita, directeur général du salon, tient cependant à nuancer ce positionnement qui s’annonce exclusif et précis :

La présence du constructeur japonais reste toutefois à confirmer, ainsi que celle du reste des exposants, dont les inscriptions formelles ouvriront le 1er février. Un vaste stand dédié aux véhicules anciens est d’ores et déjà annoncé. Il accueillera une partie de la collection qui rejoindra le nouveau Qatar Automotive Museum en construction en 2025.

Quelle place pour le Qatar dans le calendrier des salons ?

Des expériences de conduite tout-terrain entre désert et mer vous seront proposées.

Comme pour le salon de Genève, où la majorité des visiteurs viennent des pays voisins (France, Italie, Suisse, Allemagne), les organisateurs du GIMS Qatar s’attendent à attirer principalement des personnes d’Arabie saoudite et d’autres voisins du golfe Persique. Et ils indiquent que c’est le Moyen-Orient qui est la région du monde où le nombre d’ultra riches (Ultra High Net Worth Individuals selon l’OCDE), c’est-à-dire de personnes disposant d’au moins 30 millions de dollars de cash accessible immédiatement, il croît le le plus rapide. C’est donc cette clientèle qui sera au centre de toutes les attentions. Mais l’événement se veut d’envergure internationale, aidé en cela par une situation géographique qui permet à 80% de la population mondiale d’arriver en moins de six heures de vol.

GIMS Qatar est organisé par la fondation qui détient les droits du salon avec Qatar Tourism, l’organisme national pour le développement du tourisme au Qatar. Il s’agit d’un partenariat impliquant un investissement en capital du Qatar. Cette association est actuellement prévue pour dix ans, soit cinq éditions car le GIMS Qatar doit être semestriel. « C’est un investissement important, qui à terme doit générer des revenus », a déclaré Sandro Mesquita. Le responsable de l’événement souligne que l’environnement d’un tel salon est très variable entre l’Europe et le Moyen-Orient. Il détaille :

La suite du GIMS Qatar devrait avoir lieu au mois de novembre si tel est bien le cas, comme cela se dessine, pour le GP de F1. Cela devrait notamment éviter une concurrence trop directe avec les salons européens.