Avis : Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel à Séville

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

En bref

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Réservation

Voici mon expérience à l’hôtel haut de gamme Alfonso XIII à Séville, en Espagne, membre de la Luxury Collection.

À l’automne 2021, j’ai fait le saut vers les cartes de crédit américaines en souscrivant à la carte Marriott Bonvoy Brilliant offerte par American Express. En plus du bonus de bienvenue de 150 000 points, j’ai reçu un certificat de nuit gratuite de 85 000 points Marriott Bonvoy.

Dans le cadre de l’ancien programme Marriott Bonvoy, une telle attestation permettait de réserver une nuitée dans un hôtel de catégorie 8, la catégorie la plus élevée prévue par le programme dans la zone dite en temps « ordinaire » (c’est-à-dire ni en basse ni en haute saison). Je viens d’utiliser ce certificat pour réserver une nuit à l’hôtel Alfonso XIII, un hôtel Luxury Collection à Séville, en Espagne, pendant la Feria de Abril.

Cet hôtel de luxe, qui porte le nom du souverain de l’époque, a été construit en prévision de l’Exposition Universelle de 1929 pour recevoir des dignitaires internationaux. Comme il s’agit d’un monument emblématique de la ville, situé à deux pas des lieux les plus touristiques (Cathédrale, Alcázar, Torre del Oro et autres), il va sans dire que l’hôtel était plein pour la semaine que dure l’événement.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Négociation du surclassement en suite

Pouvoir réserver une nuitée au prix régulier demandait beaucoup de gymnastique et quelques heures de sommeil en moins, jusqu’à ce que le Graal apparaisse comme par magie sur l’application mobile : le site était plein.

Dans les heures qui ont précédé notre arrivée à l’hôtel, j’ai jeté les bases pour essayer de négocier un surclassement de suite via le chat. J’ai joué cartes sur table : nous sommes en lune de miel en Espagne (même si le mariage est de septembre 2019, COVID-19 l’oblige) et ma femme est enceinte de 6 mois… De quoi attendrir le coeur de Pierre.

Je précise également que je n’ai pas besoin d’une arrivée anticipée ou d’un départ tardif pour augmenter mes chances. On m’a dit après quelques heures que l’hôtel était plein à cause de la Feria de Abril et que la suite ne pouvait pas être garantie, mais mon statut platine serait pris en compte lors de l’enregistrement. Donc ça s’est mal passé.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Localisation

Le jour J, avant de quitter Ronda pour Séville, je réessaye. Bingo ! Un appartement avec vue sur la cour intérieure est disponible, mais je suis informé qu’un départ tardif ne sera pas possible car il est déjà réservé pour le lendemain. Au diable le départ tardif, je choisis l’appartement. Comme je ne suis pas un grand fan des séjours à l’hôtel (le but du voyage est de visiter), partir à midi me semblait bien loin de l’agonie de la goutte.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Arrivée à l’hôtel

L’hôtel est très bien situé, au coeur du quartier historique de Santa Cruz. Il est situé près de la cathédrale Notre-Dame de Séville et de l’Alcazar de Séville.

Pendant la Feria de Abril, l’apparence compte. Les femmes portent leurs plus belles robes de flamenco et les hommes en costume. Et pour faire une entrée fracassante à la Féria, il faut souffler dans une calèche pour s’y rendre. Ils étaient partout, alors je vous laisse imaginer le flot de circulation dans les ronds-points de Séville. Ma femme et moi avons rapidement abandonné l’idée de tourner en rond autour de l’hôtel pour trouver une place où garer la voiture de location.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Enregistrement

A 25 euros la journée, le service voiturier dans cet hôtel de luxe où nous logeons gratuitement nous a semblé raisonnable. Nous nous sommes donc lancés dans la petite rue privée menant à l’hôtel dans notre Seat Aaron rutilante, oscillant entre calèches et voitures de marque. Quand nous étions devant l’hôtel, nous avons pris les clés de la voiture et tout son contenu. Nous n’avons pas touché à nos bagages jusqu’à la fin de notre séjour.

Nous montons les escaliers qui mènent à la réception : l’hôtel est plein et ça se voit. Au moins 5 employés sont affectés au check-in/check-out et les deux concierges semblent complètement débordés. Nous avons été reçus avec ce qui semble être la norme pour un hôtel de luxe. Apparemment, notre salle n’est pas prête, car les discussions sont aussi longues que notre patience.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – La Suite Deluxe

Nous prenons finalement place sur les deux trônes du couloir jusqu’à ce que, vingt minutes plus tard, nous soyons escortés jusqu’à notre chambre. Ascenseur périodique, halls richement décorés, céramiques aux petits anges nus : tout dans cet hôtel nous paraît magnifique.

À Lire  Voitures d'occasion : pourquoi les anciens modèles sont-ils...

On nous a fait visiter notre appartement. Tout est d’une beauté indescriptible : des affiches de chevaux andalous à l’entrée, des photos historiques sur les murs du salon, une immense chambre aux boiseries et une salle de bain à couper le souffle. Un cadeau de bienvenue est déposé sur la table à l’entrée.

Ils nous demandent si nous voulons ouvrir les fenêtres de la cour intérieure : halètement ! Une quinzaine de minutes plus tard, quelqu’un se présente à notre porte pour signer un formulaire de consentement pour ouvrir les fenêtres…

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Petit-déjeuner

Après une trentaine de minutes d’attente pour les bagages (on veut trouver des maillots de bain pour faire le tour de la piscine), je retourne à la réception. Je blâme mon inexpérience dans le monde joyeux des hôtels haut de gamme pour ne pas avoir demandé la livraison de la chambre à l’enregistrement (d’après mes AirTags, nos bagages attendaient dans la voiture sur le parking de l’hôtel). On leur a livré un rubis sur leur ongle.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Autres services

Les hôtels de The Luxury Collection qui disposent d’un restaurant proposent le petit-déjeuner aux membres Platinum du programme Marriott Bonvoy. À l’hôtel Alfonso XIII, le petit-déjeuner buffet est servi dans la salle de bal. un endroit absolument sublime. Madame s’approvisionnait en pâtisseries, et Monsieur s’approvisionnait en jambon ibérique. Tout était absolument délicieux et joliment présenté.

La piscine de l’hôtel est sublime, mais l’eau est un peu froide (on est début mai et le mercure oscille autour de 30 degrés). Mère nature a décidé de nous jouer des tours, nous n’avons pas pu nous amuser plus de trente minutes.

Les jardins de l’hôtel, dont nous avons fait un tour rapide, sont magnifiques.

Quant à l’intérieur de l’hôtel, pendant la Feria de Abril, l’American Bar est fermé au profit de tables et de chaises placées autour du périmètre et dans la cour intérieure.

Le restaurant de l’hôtel nous a semblé inintéressant tant par sa carte (sans parler des prix) que par sa situation.

Nous avons pris un verre dans la section aménagée exclusivement pour la Feria de Abril. Bière et rebujito, un cocktail typique de la Feria de Abril à base de vin blanc trop mûr, en soi assez indigeste, et une boisson sans alcool du type Sprite/7Up, et ici c’est réduit d’une vingtaine d’euros.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Départ

Ayant une petite envie mais ne voulant pas piquer notre premier-né, nous avons décidé de quitter l’hôtel un instant pour manger un morceau. A notre retour, nous avons placé deux tapis en lin et soie de chaque côté de notre lit avec du chocolat et un message de bonne nuit personnalisé. Désolé, nous les avons ratés…

Après le petit déjeuner, vers midi, nous laissons tout dans la chambre et commençons à explorer l’hôtel. On nous a dit que nous devions partir à midi, afin de le rendre à 15 heures. On nous a même proposé de partir à midi alors que nous occupions une autre chambre en attendant.

Alfonso XIII, Luxury Collection Hotel – Mon impression générale

Enfin, 15h00 nous convenait très bien, alors nous avons commencé à vérifier. Encore une fois, Feria de Abril oblige, nous avons dû patienter un quart d’heure sur les mêmes trônes d’accueil en attendant le voiturier.

La Feria de Abril

Sans le certificat de 85 000 points offert par le programme Marriott Bonvoy, je ne pense pas que j’aurais réservé cet hôtel. En général, ma femme et moi préférons les hôtels d’entrée de gamme pour maximiser nos points Marriott Bonvoy. Cependant, considérant que notre expérience dans cet hôtel de luxe a été positive, nous pensons que nous allons renouveler cette expérience pour d’autres prochains voyages. En fait, nous avons organisé notre voyage en fonction de notre séjour dans cet hôtel. Si c’était à refaire, nous referions pareil !

La Feria de Abril est un événement local à Séville. Même si ma femme et moi parlons couramment l’espagnol, les gens nous ont semblé impolis lorsque nous les avons approchés pour obtenir des informations de base (y compris où trouver les toilettes).

En réalité, la Feria de Abril est un événement dont vous devez avoir accès à des tentes privées pour en profiter pleinement. Bien qu’il existe des tentes publiques, elles sont mal identifiées et l’accès aux toilettes est limité.

Obtenir des points Marriott Bonvoy

Certains hôtels auraient des tentes privées. Cela vaut la peine de vérifier avant de vous y rendre. Déçus de notre expérience, nous n’y sommes retournés qu’à la fin de notre séjour à Séville.

La meilleure façon de gagner des points Marriott Bonvoy pour des séjours gratuits dans plus de 8 000 hôtels dans le monde est d’être titulaire d’une carte Marriott Bonvoy® American Express®* (et/ou titulaire d’une carte Marriott Bonvoy® Business American Express®*).