Acheter une voiture d’occasion en Allemagne : attention à cette arnaque généralisée

Acheter une voiture d'occasion en Allemagne : attention à cette arnaque généralisée

En Allemagne, 1 véhicule d’occasion sur 3 a un compteur kilométrique contrefait. Voici ce à quoi il faut faire attention si vous envisagez d’acheter une voiture outre-Rhin à l’avenir.

Par les éditeurs de Strasbourg

Publié le 26 août 22 à 15h15

[Cet article a été rédigé par le Centre Européen des Consommateurs (CEC) en collaboration avec Actu Strasbourg. CEC est une association franco-allemande d’information et de conseil aux consommateurs].

Les délais de livraison des véhicules neufs sont si longs que le marché de l’occasion en Allemagne s’emballe, les prix de certains modèles augmentant de 30 %.

Cette tension est une aubaine pour les tricheurs. Grâce à un tachymètre bon marché et facile à utiliser, ils peuvent manipuler le compteur kilométrique de leur voiture et le surévaluer.

Un mot d’ordre : la vigilance

Un mot d’ordre : la vigilance

Outre-Rhin, la police estime qu’un véhicule sur trois utilisé a un compteur kilométrique contrefait.

Du fait de cette manipulation, il se peut que vous ne puissiez pas respecter les intervalles d’entretien (vidange, remplacement de pièces, etc.).

Préférez les véhicules récents des vendeurs professionnels

Préférez les véhicules récents des vendeurs professionnels

Malheureusement, il n’existe aucune méthode ou outil fiable pour détecter la fraude au kilométrage. Seule une série de mesures de précaution et de contrôles peuvent vous protéger d’une telle arnaque. Alors un mot d’ordre : vigilance.

Méfiez-vous des publicités internet très (trop) séduisantes. Une voiture pas chère avec quelques kilomètres au compteur, pour laquelle vous avez peu de détails, devrait vous alerter.

Comparez le kilométrage sur différents documents

Comparez le kilométrage sur différents documents

Tournez-vous plutôt vers des voitures de première main et/ou des voitures vendues par des concessionnaires plutôt que par des particuliers. Si vous ne réduisez pas le risque à zéro, vous le minimiserez considérablement.

A chaque contrôle technique ou entretien, en France comme en Allemagne, un spécialiste enregistre les kilomètres au compteur. Vous pouvez les retrouver en regardant le document qui vous donne à la fin de l’intervention.

Par conséquent, avant d’acheter une voiture, demandez un carnet d’entretien, un rapport de contrôle technique, les factures des différentes réparations et inspections, une vignette de vidange d’huile dans le bloc moteur.

Exigez une expertise approfondie et un diagnostic électronique

En les comparant, vous pouvez voir une éventuelle incohérence. Et s’il y a un écart, cela signifie que le kilométrage a été falsifié.

Le vendeur peut sembler agir de bonne foi, mais l’inspection finale ne fera pas de mal. Cela vous permettra de vérifier l’état général de la voiture lorsque le diagnostic électronique s’intéresse à la mémoire kilométrique du véhicule. Cependant, gardez à l’esprit que malgré ces recherches, l’arnaque ne sera pas forcément détectée car certains escrocs savent comment procéder sans laisser de traces.

Tout d’abord, n’achetez pas une voiture si son propriétaire a refusé de délivrer tous les documents et/ou de procéder à une expertise. Ne signez pas le contrat en allemand si vous ne comprenez pas les termes. Et vérifiez toujours que le contrat ne contient pas de clause excluant la responsabilité du vendeur pour le kilométrage.

Plus de conseils pour acheter une voiture en Allemagne sur www.cec-zev.eu.