Achat de véhicule | Saisir l’opportunité

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

L’acheteur dispose de tous les outils dont il dispose pour faire un bon achat. Cependant, il l’utilise rarement. Dans un marché où l’offre peine à suivre la demande, il se sent désormais pressé et oublie les vérifications les plus importantes.

C’est simple pour les clients : « Vous ou quelqu’un d’autre. La réponse complète pour que vous n’ayez pas besoin de vous soumettre à une enquête spéciale, de répondre à des questions particulières ou de discuter du prix.

Cette volonté de conclure la transaction dans la précipitation invite parfois le client à des évasions imprudentes. C’est comme visiter la voiture de ses rêves la nuit, quand il ne peut pas voir l’état réel du corps. Vérifiez même au minimum la bonne utilisation des différents accessoires. Tout au plus, il pourra survoler des pièces mécaniques et des éléments structurels à l’aide d’une lampe de poche.

Bâtons dans les roues

Bâtons dans les roues

« Rappel amical, un autre client satisfait devrait se présenter dans 30 minutes », a déclaré le vendeur. Mais il ne se souvient pas du dernier entretien fait sur la voiture. Et l’examen de conduite ? Toutes les excuses sont bonnes (lumières éteintes, pas assez d’essence dans le réservoir, batterie à plat, etc.) pour se limiter « autour du bloc ». On est loin des 10 km (minimum) nécessaires pour évaluer les performances d’une voiture de différentes manières.

Les restrictions ne donnent pas le temps de vérifier si le véhicule fait l’objet d’un droit de confirmation et du Registre des droits personnels et mobiliers (RDPRM). Encore moins connaître son histoire en obtenant un rapport de Carfax. À prendre ou a laisser!

« J’ai abandonné plus d’une fois », a déclaré Julie Rocheleau, avant de trouver le van de ses rêves.

Le marketing est comme une course contre la montre. Vous devez arriver en premier et de préférence ne pas poser trop de questions.

Julie Rocheleau, qui vient d’acheter une voiture

« Beaucoup d’opportunités m’ont glissé entre les doigts, mais quand j’y pense, c’est mieux. Je n’étais pas sûr, je me sentais bousculé. »

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Une visite coûte cent dollars. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Les bons gestes

Les bons gestes

Ces pressions exigent une extrême prudence. Dans le cas d’une voiture d’occasion, même récente et certifiée, une vérification mécanique est exigée. L’idée est d’avoir l’avis d’un technicien impartial et compétent. Une telle visite coûte environ une centaine de dollars. En retour, vous recevrez un rapport écrit détaillé sur quelques secrets de votre future (?) victoire. De l’étanchéité des durites à l’usure des plaquettes de frein en passant par l’état du volant. Le technicien peut vous dire beaucoup de choses.

À Lire  Marges d'erreur radar : flashé à partir de quelle vitesse sur l'autoroute ?

Le temps est révolu et les nouveaux chefs d’entreprise l’ont bien compris en créant des unités mobiles d’authentification. Baptisée Kiwiz, cette organisation regroupe des techniciens qualifiés qui peuvent inspecter le véhicule souhaité sous 48 heures, au domicile et au bureau de la personne achetée. Un service qui comprend un bilan de santé ainsi que le coût des éventuelles réparations et améliorations. Tout cela, accompagné d’informations pertinentes.

Les consommateurs peuvent aussi faire affaire avec un réseau de garages recommandés par des organismes comme l’Association pour la protection des automobiles (APA) ou le Club auto CAA-Québec. Toujours utile si vous n’avez pas de technicien fiable dans votre carnet d’adresses.

En effet, le client confirme l’existence d’un vice caché. L’acheteur peut également réclamer des dommages et intérêts au vendeur professionnel s’il pense savoir que la chose était défectueuse (art. 1645 du Code civil).

Quels sont les vices cachés sur une voiture d’occasion ?

Quels sont les vices cachés sur une voiture d'occasion ?

Quels sont les vices cachés d’une voiture ?

  • l’absence de réparation après un accident pré-achat ;
  • une modification incompatible avec les caractéristiques du véhicule ;
  • un défaut de fabrication majeur ;
  • bruit gênant la conduite;
  • une panne de frein.

Quelle est la particularité des voitures d’occasion ? Un vice caché désigne un défaut présent sur le véhicule, non visible au moment de l’achat, qui était présent au moment de l’achat et qui n’a pas été divulgué par le vendeur.

Comment savoir si la personne a fait le changement de carte grise ?

Comment savoir si le client a changé de carte grise ? Lorsque vous avez vendu votre voiture, vous avez demandé une attestation de non-obligation. Vous pouvez essayer de demander son retour avec votre identité. Si vous ne le trouvez plus, cela signifie que le propriétaire a déjà changé.

Comment savoir si la voiture a changé de propriétaire ? Document En effet, sur la ligne C1 de la carte grise on peut lire le nom et le prénom du propriétaire du véhicule, suivi de la ligne C4a avec la mention « le propriétaire de la voiture ». Ligne C4. 1 contient le numéro et le nom de tout cotitulaire de la carte grise.