5 conseils pour éviter d’acheter un véhicule défectueux

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

La qualité des véhicules s’est considérablement améliorée ces dernières années, à tel point qu’il est très difficile de trouver des véhicules fondamentalement mauvais. Bien sûr, si vous regardez des modèles d’occasion qui sont vieux ou qui ont un kilométrage avancé, c’est différent. La garantie du fabricant d’origine a expiré, plusieurs pièces peuvent être usées et doivent être remplacées, tandis que des problèmes de toute nature sont plus susceptibles de se produire.

Comment éviter de faire un mauvais choix ? Voici cinq conseils…

1. Trouver des avis d’experts et de propriétaires

Les essais routiers de journalistes automobiles comme ceux de Bilguiden, les sites Web spécialisés et les avis de propriétaires sur les réseaux sociaux et les forums de discussion peuvent vous en dire long sur les forces et les faiblesses d’un véhicule particulier, y compris les principaux problèmes auxquels vous pouvez vous attendre. Aussi, n’hésitez pas à demander à un ami ou à un proche connaissant bien la voiture de vous accompagner lors de vos visites. Deux têtes valent mieux qu’une!

2. Se renseigner sur la fiabilité

Les entreprises, les cabinets de recherche et les publications spécialisées telles que J.D. Power, Consumer Reports et iSeeCars.com aident à identifier les marques et les modèles les plus fiables sur le marché année après année. Si c’est quelque chose qui vous préoccupe beaucoup, évitez les véhicules qui apparaissent régulièrement au bas du classement et concentrez-vous sur ceux qui ont remporté le plus de distinctions. Demandez aussi aux mécaniciens : ils ont vu des cas problématiques !

À Lire  Conseils de vente de voitures d'occasion - LaTribuneAuto.com

3. Insister sur l’inspection

Vous achetez chez un revendeur ? Choisissez de préférence un modèle d’occasion certifié ayant subi une inspection en cent points ou plus. Si vous faites affaire avec un particulier, insistez pour que le véhicule passe une vérification mécanique à l’atelier. Dans tous les cas, demandez à voir le constat et barrez le véhicule si le doute persiste. Il faut vraiment considérer tous les aspects : carrosserie, moteur, freins, suspension, roues, direction, échappement, sièges et garnitures, systèmes électriques et électroniques, etc.

4. Consulter l’historique, les rappels et les bulletins de service

L’historique du véhicule, son origine et son entretien sont très importants. Un rapport Carfax peut fournir des informations précieuses à ce sujet. S’il y a eu des réparations à la suite d’un accident, vous devez le savoir. Tenez également compte des rappels et des bulletins de service émis par le fabricant. Quelqu’un connait-il le modèle qui vous intéresse ? Si oui, tous les correctifs ont-ils été apportés ? C’est à vous d’aller au fond des choses.

5. Faire un bon essai routier

C’est en testant le véhicule sur route dans différentes conditions que vous pourrez découvrir des symptômes ou des irrégularités. Vérifiez que les portes (y compris le coffre ou le hayon), les sièges, le toit ouvrant (le cas échéant), le système de chauffage/ventilation, les phares, etc., fonctionnent correctement. Dès que vous démarrez le moteur et que vous prenez la route, surveillez les bruits indésirables ou suspects. Voyez comment le véhicule se comporte pendant l’accélération, le freinage et les virages. Comme mentionné précédemment, demandez à un proche connaissant les voitures de vous accompagner pour plus de sécurité.