Shein chercherait à lever jusqu’à 3 milliards de dollars

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Après avoir perdu un tiers de sa valeur, Shein, le géant chinois de la fast fashion, serait en pourparlers avec plusieurs investisseurs pour lever entre 1,5 et 3 milliards de dollars. En cas de succès, le financement valorisera l’entreprise à 64 milliards de dollars, loin des 100 milliards de dollars prévus en avril 2022. Comme Shein, de nombreux groupes chinois du secteur du e-commerce ont enregistré d’importantes dépréciations.

Nouvelle ronde de financement pour Shein

Plusieurs sources proches du dossier ont déclaré au Financial Times que Shein était prêt à baisser sa valorisation pour lever jusqu’à 3 milliards de dollars. Les principaux investisseurs sont Mubadala Investment Company, un fonds d’investissement détenu par le gouvernement d’Abu Dhabi, la société de capital-risque Sequoia China et le groupe de capital-investissement General Atlantic.

Ce dernier était présent lors du dernier appel de fonds de Shein, en avril dernier, qui a permis au groupe d’atteindre une valorisation de 100 milliards de dollars. A cette époque, l’entreprise spécialisée dans la vente de vêtements à des prix très compétitifs était la troisième entreprise privée la plus puissante au monde, juste derrière ByteDance et SpaceX. Deux ans plus tôt, en 2020, la valeur de Shein était de 15 milliards de dollars.

Les concurrents de Shein ne sont pas épargnés

Shein n’est pas la seule entreprise de commerce électronique chinoise en difficulté. Pinduoduo, l’un des survivants de la crise du commerce électronique en Chine, a vu sa capitalisation boursière chuter de 240 milliards de dollars en février 2021 à environ 120 milliards de dollars au moment de la rédaction. Il en va de même pour le groupe Sea, derrière la plateforme d’enchères Shopee, dont la capitalisation boursière a plongé de plus de 80%.

À Lire  Loi Badinter et indemnisation des accidents de la route

Shein compte sur une introduction en bourse aux États-Unis, son plus gros marché, pour se redresser au plus vite. L’année dernière, la société a généré 30 milliards de dollars de revenus, dont 6 milliards de dollars en espèces.