Sans assurance scooter, une Synagogue avait fui la police

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Un Sinagot de 21 ans a été condamné par le tribunal de Vannes, ce mercredi 18 janvier, à quatre mois de prison avec sursis et 500 € d’amende. En mars 2020, il avait refusé le contrôle des policiers alors qu’il circulait à scooter.

Le 16 mars 2020, en milieu d’après-midi, les policiers ont été contraints de poursuivre un scooter car le conducteur avait refusé de s’arrêter, alors qu’il roulait à très grande vitesse dans les rues de Vannes. La police avait finalement arrêté le fugitif, et l’avait bloqué au coin d’une rue. La police a alors établi qu’il roulait sans assurance, avec un casque non homologué et non ajusté, et qu’il n’avait pas changé la carte grise du deux-roues depuis son acquisition. « J’ai fui parce que je savais que j’enfreignais la loi, mais je n’avais pas eu le temps de faire les démarches nécessaires, car je venais d’acheter ce scooter il y a une semaine », a expliqué le cyclomoteur.

Ce mercredi 18 janvier, une troisième condamnation est tombée au casier judiciaire de ce jeune habitant de Séné, âgé de 21 ans et au chômage. Le tribunal de Vannes a prononcé une peine de quatre mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende.

À Lire  RÉPÉTER. Montreuil, suspicion de contamination. Suite dans votre 19/20 France 3 Paris Île-de-France.