Nouvelles mobilités | Groupe BNP Paribas

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le rôle de la finance dans la mobilité durable

BNP Paribas a pour ambition de devenir le partenaire de référence du conseil et du financement de la mobilité. Son positionnement unique et sa filiale dédiée, Arval, lui permettent de faire le pont entre les acteurs impliqués dans les infrastructures de mobilité : constructeurs automobiles, entreprises et pouvoirs publics qui financent les projets d’infrastructures de mobilité, banques et investisseurs institutionnels.

Encourager et accélérer la mobilité zéro émission sera possible grâce à des partenariats entre la recherche, les entreprises et la finance. Cette synergie permettra de trouver des investissements et des solutions de financement innovantes pour une montée en puissance et une utilisation massive des technologies vertes. La mobilité décarbonée pourrait bientôt devenir une réalité, mais cela passe nécessairement par une adaptation de l’écosystème de financement. Le volume de capital requis pour parvenir à une mobilité durable est considérable. BloombergNEF estime que le coût de la feuille de route pour l’énergie propre et l’hydrogène se situera entre 78 000 et 130 000 milliards de dollars en nouveaux investissements d’ici 2050 pour couvrir l’augmentation de la production d’électricité.

Le secteur automobile n’était pas initialement considéré comme le secteur le plus prometteur pour l’émission d’obligations vertes. Et pourtant les choses évoluent, notamment sous l’impulsion de la réglementation européenne à partir de 2020, qui impose que les véhicules nouvellement fabriqués n’émettent pas plus de 95 g de CO2/km, sous peine de lourdes amendes pour les constructeurs. Les progrès technologiques leur ont permis de s’adapter à l’Accord de Paris, et donc d’entrer sur le marché des obligations vertes. Pour Volvo Cars, par exemple, BNP Paribas a joué un rôle de conseil dans la mise en place d’un cadre d’obligations vertes pour financer des investissements pour atteindre 50 % de ses ventes de véhicules entièrement électriques d’ici 2025, le reste d’hybrides.

À Lire  En Chine, la consommation souffre toujours du Covid zéro

En janvier 2020, la création de l’Hydrogen Council Investor Group, qui regroupe plusieurs banques et sociétés d’investissement, dont BNP Paribas, vise à mobiliser les investisseurs du monde entier autour d’investissements financiers majeurs dans les infrastructures et les énergies renouvelables.