Noël : d’où vient la tradition de décorer le sapin ?

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Figure de la fête de fin d’année, il habille nos maisons depuis le siècle dernier. D’une ancienne tradition païenne à une production mondiale intensive, retour sur son histoire.

Comme de nombreux symboles de Noël, l’arbre a ses origines dans les religions païennes qui ont précédé le christianisme.

Pour le rituel païen du solstice d’hiver, un arbre représentant le renouveau de la vie était décoré de fruits, de fleurs et de blé.

En Europe, la tradition du sapin est apparue au Moyen Âge dans les terres germaniques. Le premier sapin de Noël est mentionné dans les livres municipaux d’Alsace en 1521. Il était alors rempli de pommes et de bonbons avec une étoile de Bethléem sur le dessus.

Depuis le XXe siècle dans nos foyers

C’est à Marie Leszczynska, épouse polonaise de Louis XV, que l’on doit son entrée à Versailles en 1738. Le conifère est illuminé en remplissant d’huile des coquilles d’œufs, dans lesquelles flottent des mèches illuminées.

En Grande-Bretagne, le prince Albert, époux de la reine Victoria, a introduit cette tradition de sa Saxe natale au château de Windsor en 1841.

Il faudra attendre le 20ème siècle pour que le sapin de Noël se généralise dans les foyers. En 1905, un Américain proche de l’inventeur Thomas Edison lance une guirlande lumineuse électrique, qui remplace les bougies accrochées jusqu’alors pour éclairer les conifères.

Sapin naturel ou artificiel ?

Aujourd’hui, l’arbre est une figure importante de la fête de fin d’année. En France, il s’en vend en moyenne 6,5 millions par an. Les sapins naturels représentent 84 % des ventes, les plus prisés étant Nordmann (75 % de part de marché) et le sapin traditionnel. Les conifères naturels ont l’avantage d’être 100% biodégradables, ils peuvent être compostés ou transformés en copeaux.

À Lire  L'homme, cet accro du shopping

Ils ont également des effets positifs sur la qualité de l’air en absorbant le dioxyde de carbone, responsable de l’effet de serre nocif sur la planète.

Cependant, leur culture n’est pas sans impact sur l’environnement, il est préférable de se tourner vers une production agricole raisonnée ou labellisée bio. Les arbres vendus en pot peuvent être replantés après les fêtes. Réutilisables plusieurs années et ne nécessitant aucun entretien, les sapins artificiels présentent de nombreux avantages. Certains sont vendus « enneigés » et déjà décorés de boules et de guirlandes.

Mais leur présentation est loin d’être vertueuse. Le plastique provient de l’industrie pétrochimique et est difficilement recyclable. Il faut des années pour déprécier écologiquement un arbre artificiel par rapport à un arbre naturel. Guirlandes, boules scintillantes, étoiles brillantes…

Côté décoration, toutes les imaginations sont permises pour insuffler une atmosphère féérique à votre intérieur ! Ambiance qui vous permettra d’oublier, au moins partiellement, notre situation sanitaire.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu dans l’espace My Actu. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.