Mise en place de la plateforme « Trackdéchets ».

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Question écrite n° 00064 de Mme Marta de Cidrac (Yvelines – Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 07/07/2022 – page 3365

Mme Marta de Cidrac attire l’attention du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion territoriale sur la mise en place de la plateforme « Trackdéchets » dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. &#xD ;

La loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre les déchets et à l’économie circulaire (AGEC) renforce les différents dispositifs liés à la traçabilité des déchets, terres excavées et sédiments. Le décret n° 2021-321 du 25 mars 2021, pris en application de ses articles 115 et 117, rend donc obligatoire la création d’un registre numérique et la dématérialisation des bordereaux de suivi des déchets dangereux (BSDD). &#xD ;

Dans ce contexte, le ministère de la Transition écologique a lancé la plateforme publique « Trackdéchets » dédiée à la dématérialisation des bordereaux de suivi des déchets dangereux. Cependant, certaines fonctionnalités de ce nouvel outil ne sont pas encore opérationnelles, comme la gestion des BSDD secondaires issus de la sélection sur la plateforme. Ce retard de développement est préjudiciable à la visibilité des opérateurs et donc au déploiement de leurs activités et des outils informatiques de traçabilité. &#xD ;

Les acteurs craignent de ne pas disposer du temps d’adaptation nécessaire jusqu’à la fin de la période de tolérance concernant l’utilisation des bordereaux au format papier, instaurée pour le 1er juillet 2022 par le Gouvernement. &#xD ;

Vous lui demandez donc quel est le calendrier prévisionnel du déploiement des nouvelles fonctionnalités des « Trackdéchets » et comment le Gouvernement entend donner le temps nécessaire aux acteurs pour s’en saisir.

Réponse du Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires

publiée dans le JO Sénat du 29/09/2022 – page 4661

La loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre les déchets et à l’économie circulaire renforce les différents dispositifs liés à la traçabilité des déchets, terres excavées et sédiments. Le décret n° 2021-321 du 25 mars 2021, pris en application de ses articles 115 et 117, fait donc procéder à la création d’un registre numérique et à la dématérialisation des bordereaux de suivi des déchets dangereux (BSDD) et les arrêtés du 21 décembre 2021 en définissent le contenu. . des déclarations au système de gestion électronique des bordereaux de suivi des déchets dangereux et des déchets contenant de l’amiante. Ces décrets rendent la dématérialisation obligatoire pour ces déchets à partir du 1er janvier 2022, un délai de tolérance de six mois a également été donné afin de laisser le temps à tous les acteurs de s’approprier ces nouvelles obligations. Pour répondre à ces nouvelles obligations de dématérialisation, une application a été développée par l’Etat à partir de 2018 : Trackdéchets. Au-delà des fonctionnalités issues directement de la réglementation nationale, plusieurs ateliers de discussion ont été organisés avec les utilisateurs de cette application pour définir leurs attentes et développer des fonctionnalités complémentaires. Ainsi, concernant les fiches secondaires issues de la sélection sur la plateforme, elles sont disponibles depuis près de deux ans mais ont été améliorées ces derniers mois pour répondre aux demandes des utilisateurs (utilisation partielle d’une fiche initiale dans un groupe, prise en compte des cas d’infractions en traçabilité…). De même, pour que les utilisateurs puissent alimenter l’application Trackdéchets avec leurs propres outils métiers, sans avoir à se connecter à la plateforme mise en place pour les utilisateurs ne disposant pas d’outils métiers spécifiques, les Connexions co live avec Trackdéchets sont disponibles depuis juillet 2021, mais elles perdurent ont été enrichis en parallèle avec les fonctionnalités ajoutées dans l’application. L’application Trackdéchets remplit donc toutes les conditions préalables nécessaires au respect des obligations réglementaires et le délai de tolérance, qui s’est terminé le 30 juin 2022 pour les déchets dangereux et les déchets amiantés, n’est plus justifié. Les services du Ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires restent mobilisés pour améliorer en permanence l’application Trackdéchets et proposer de nouvelles fonctionnalités, impliquant tous les utilisateurs dans l’identification et la priorisation des besoins.

À Lire  Noël : plus vert, réutilisable plusieurs années... Et si vous optiez pour un sapin en bois ?