Marché de la moto et du scooter en septembre 2022 : négatif… mais positif !

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Oui, le bilan est négatif depuis le début de l’année, mais les producteurs, que nous avons rencontrés lors de la réunion mensuelle de la chambre syndicale CSIAM, rassurent sur ces données. Ils mentionnent déjà que 2021 a été une très bonne année, avec un total de 311 709 inscriptions, ce qui donne un bilan cumulé positif de 6 %. Alors même si à fin septembre 2022 le marché a chuté de 7,82% par rapport au début de l’année, c’est quand même bien.

Et ce serait bien mieux si les fabricants étaient en mesure de livrer ! Tous sont en effet touchés par des problèmes logistiques et industriels, comme dans l’industrie automobile (-12% des immatriculations en 2022). Par conséquent, il nous est difficile aujourd’hui d’analyser le marché de la manière habituelle, car les mouvements sont en grande partie liés à la disponibilité ou à l’absence d’un modèle particulier. Comme l’indique Thierry Archambault, vice-président du CSIAM, « les niveaux d’enregistrement reflètent la capacité à maintenir les opérations de production et de chaîne d’approvisionnement plus que les niveaux normaux du marché ».

Quand la normalité reviendra-t-elle ? Quelques mois selon la chambre, pas avant fin 2023 selon nous, sans la moindre certitude sur le contexte géopolitique notamment. Voici les données de base de ce marché à fin septembre, auxquelles vous êtes habitué. Vous remarquerez que plus de 1000 cc est la seule catégorie thermique positive, à côté des tricycles de grosse cylindrée (nouveaux tricycles à venir). Ils célèbrent aussi les véhicules électriques : les équivalents de 50cc ou 125cc et plus peuvent remercier l’entrée en vigueur du stationnement payant pour les deux-roues à Paris.

A partir de début 2022

Évolution du marché 2022, mois par mois :

Top 20 motos à fin aout 2022

Quels modèles étaient disponibles en septembre ? C’est un peu un moment qu’il faut se poser en regardant ce pic. Bon, Yamaha est toujours en mesure de livrer son modèle MT-07 toujours en tête du classement des motos, mais pas le classement des deux-roues comme un Forza ou un TMAX toujours en tête. trouve toujours la double GS, sauf que ce mois-ci la GS « standard » revient devant sa soeur aventureuse GSA. Les Z900 et Ténéré 700 sont toujours classées 4e et 5e, mais la Tracer7 est à la traîne de la R1250RT à la 6e place.

On descend dans le classement pour découvrir la moto du mois : désormais la première moto 125 cm3 vendue en France est d’origine chinoise, puisque Zontes (8e des ventes de motos) vient de dépasser Yamaha et sa XSR125 (9e du classement). Pourtant, les «Zontes» de notre tableau représentent en fait l’ensemble de la gamme Tayo 125 d’usine. Cependant, il convient de rappeler que 80% de ce volume est représenté par le modèle Scrambler.

Autre fait majeur à Royal Enfield : la nouvelle Meteor 350 dépasse la Honda NT 1100. Derrière elle, la Yamaha Tracer 9 est passée de la 15e à la 12e place et la Triumph Street Triple de la 19e à la 16e place. En fin de classement, la BMW F900R revient dans le top 20 en dernière position, repoussant efficacement la Tiger 900.

Pour vous donner une idée des gammes les plus dynamiques du segment moto, Yamaha a placé 6 machines dans ce top 20, BMW 4, Honda 3 et Kawasaki 2 telles que Royal Enfield et Triumph.

Top 20 scooters à fin aout 2022

1 – Honda Forza 125, 5515 unités, +2,83%2 – Yamaha TMax 560, 4878 unités, +37,18%3 – Honda PCX 125, 2883 unités, -1,57%4 – Yamaha Xmax 125, 2679 unités, -27,67%5 – BMW CE 04, 1991 unités6 – Aprilia SR GT 125, 1081 unités, neuve7 – Vespa Primavera 125, 1065 unités, +3,50%8 – Honda Forza 350, 1000 unités, – 35,40%9 – Honda ADV350, 911 unités, nouvelle10 – Silence S01, 895 unités, neuf11 – Vespa GTS 125, 864 unités, – 8,47 %12 – Honda X-ADV 750 , 814 pièces, – 56,54 %13 – Vespa GTS 300, 763 pièces, – 3,54 %14 – Honda SH125, 758 pièces, – 11,66%15 – Yamaha X-Max 300, 733 pièces – 36,97%16 – Honda Forza 750, 602 pièces17 – Piaggio Medley 125, 590 pièces18 – Yamaha Nmax, 505 pièces19 – Kymco X-Town 125, 480 pièces.20 – Piaggio Beverly 400, 478 pièces

À Lire  Français arrêté au Maroc et menacé d'extradition vers les Etats-Unis : le Comité contre la torture saisi

Le segment des scooters ne se porte pas seulement bien dans un marché difficile, avec 42 063 unités immatriculées depuis le début de l’année, soit une hausse de 1,36 %. Le statu quo dans les deux premières étapes, le Honda Forza 125 est toujours à la première place et le TMAX 560 reste à la deuxième place. En revanche, la dernière marche du podium est désormais monopolisée par le Honda PCX, qui double le Yamaha X-Max 125, indéniablement moins populaire qu’avant (fichue norme Euro5 !!!!).

Avec le CE-04 bientôt aux 2 000 immatriculations, 5ème de ce classement, s’ouvre un petit côté 125cc électrique. Saluer les performances plug-in d’un scooter BMW, c’est évoquer le cas d’une autre machine qui fonctionne, l’Espagnol Silence S01. Il est passé de la 14ème à la 10ème place, merci Ania ! En parlant de la gamme complète Silence, il convient de noter que le modèle également vendu sous la marque Seat compte 268 immatriculations supplémentaires, ainsi que 45 unités S02 immatriculées. Résultat, Silence a produit 1 208 modèles dans le segment équivalent 125cc depuis le début de l’année, ce qui est un très bon résultat. Durant la même période, le Super Soco a réalisé 905 immatriculations et le Niu 449 immatriculations de l’équivalent 125cc.

La catégorie vario s’achève avec la SR GT 125 qui prend le relais de la Vespa Primavera dans le duel fratricide du groupe Piaggio. Même genre de bataille sur Honda dans le segment 350, le Forza dépassant désormais son frère SUV, l’ADV 350.

Top 20 constructeurs 2022 à fin aout (hors trois-roues)

1 – Honda, 24 462 immatriculations (-17,22%)2 – Yamaha, 23 657 immatriculations (-10,91%)3 – BMW, 16 320 immatriculations (-0,26%)4 – Triumph, 8 841 immatriculations (+ 6,74%)5 – Kawasaki, 7 902 immatriculations (-29,34%)6 – KTM, 5 960 immatriculations (-25,29%)7 – Piaggio, 5 063 immatriculations (-11,84%)8 – Harley, 4 036 immatriculations (-7,30%)9 – Ducati, 3 723 immatriculations (-0,96%)10 – Suzuki, 3 622 immatriculations (-14,25%)11 – Royal Enfield, 3 576 immatriculations (-1,49%)12 – Aprilia, 3 074 immatriculations (+58,78%)13 – Kymco, 2 684 immatriculations (-0,07%)14 – Sym, 2 033 immatriculations (+12,13%)15 – Zontes, 1 946 immatriculations (+71,91%)16 – Husqvarna, 1 796 immatriculations (+10,12%)17 – Benelli, 1 588 immatriculations (-0,95%)18 – Beta, 1 437 immatriculations (+5, 20% ) )19 – Guzzi, 1 393 immatriculations (-9,25 %) %)20 – Indien, 1 390 immatriculations (-31,15 %)

Yamaha 2ème constructeur en France – depuis l’an dernier – grimpe, monte, monte, pas à pas dans le classement… pour se retrouver aujourd’hui avec seulement 805 Honda !!!! C’est-à-dire presque rien avant de retrouver la position de leader que la marque occupe depuis 25 ans. Donc en termes de part de marché, c’est évidemment très serré, Honda dominant avec 16,78% de part de marché, tandis que Yamaha a 16,23% de part de marché. Autre phénomène marquant dans le championnat des constructeurs, le seul coup enfin : Suzuki reprend ses couleurs et revient à Royal Enfield, de la 10e à la 11e place. Eh bien, mettons cela en perspective, il y a 46 machines entre elles. Et avec la gamme Royal qui semble désormais plus dynamique, nourrie de plus d’innovations que Suzuki, on peut supposer que le constructeur indien sera de retour en tête le mois prochain.