L’opération séduction de Shein, le vaporisateur chinois…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Il a été publié

hier à 20:47, mis à jour hier à 21:25

RECHERCHE – Le site de e-commerce a envoyé un de ses dirigeants à Davos. Il viserait à obtenir une introduction en bourse à Wall Street.

C’est toujours bon marché, mais ce n’est plus « profil bas ». Inspirée par son incroyable succès auprès des jeunes du monde entier, la boutique de vêtements en ligne Shein (prononcez « china ») a envoyé l’un de ses top managers à Davos. Le 11 novembre, jour de chance pour les e-commerçants chinois (c’est le Single People’s Day, une activité commerciale organisée par Alibaba), Donald Tang, vice-président de Shein, s’est inscrit à la Conférence de l’économie mondiale.

Après s’être rendu à Paris ce week-end, l’Américain de Shanghai, vice-président de la banque d’affaires Bear Stern, est actuellement en Suisse. Le siège social de Shein, qui est maintenant à Singapour, la société semble être d’importance mondiale, elle appartient donc à Davos. C’est l’occasion d’acquérir un statut respectable, à une époque où Shein, souvent décrié pour ses manières, semble avoir de grandes ambitions. Lorsque Donald Tang a été embauché en novembre 2022, beaucoup y ont vu une volonté de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà enregistré?

À Lire  3 petits chalets de luxe à la montagne