Le charme de la République

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Quand un arbre tombe au Vernet, la (place de la) République vacille (édition du 7 septembre 2022). Récemment, le sapin de Noël de la même place, qui était déjà mort car dépouillé de ses racines, a été enlevé. Le lendemain, trois nouveaux arbres jeunes et vigoureux ont été plantés. Oui, exceptionnellement depuis plus de 40 ans, le grand sapin de Noël est allé au bout de son mandat sans qu’une société secrète ne le démonte avant la date limite. Était-ce devenu un rite d’initiation pour Vernet ? Une cérémonie diabolique ? Un acte de mémoire ? Peut-être ne le saurons-nous jamais, Covid a apparemment tué cette feuille sylvestre.

A la place, trois arbres, qui sont des charmes, ont donc été plantés par l’équipe municipale.

Mais qu’est-ce que le charme ? Le charme sait tout faire, isolé, en haie vive, en charme, en local technique, brise-vent, bois de chauffage. Il est serviable et accueillant, en forme de vague, de ligne ou de tunnel. Le charme s’installe peu, lumière, ombre. Bon voisin, il accepte d’autres espèces. Il attend que la nouvelle génération de feuilles quitte les anciennes qui, recroquevillées, laissent passer la lumière hivernale et peuvent ensuite transférer leurs expériences aux jeunes pousses. Il est durable et résistant, pièces et impressionnant, discret et pour être honnête. Il est charmant !

À Lire  Numérique éco-responsable : les administrations peuvent désormais...