Quatre conseils irrésistibles pour économiser gros sur l’assurance auto

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Le prix des assurances auto augmente encore jusqu’à +2% en 2022 selon les assureurs. Depuis 2012, le montant annuel moyen de la prime est d’ailleurs passé de 418 à 437 euros. Bonne nouvelle : quelques bonnes pratiques permettent de réduire la cotisation d’assurance.

C’est obligatoire. L’assurance automobile est indispensable si vous conduisez une voiture. Mais être protégé coûte cher. Année après année, le taux de cotisation augmente. « Les raisons restent les mêmes : augmentation des taux d’accidents, augmentation des frais médicaux et d’indemnisation des victimes, véhicules plus complexes à réparer, plus d’équipements », explique l’Automobile Club Association. L’assurance automobile représente aujourd’hui environ 10% du budget annuel d’un automobiliste. En 2020, le montant moyen d’un contrat d’assurance auto était de 437 euros HT contre 418 euros en 2012 selon les chiffres de France Assureurs. On vous explique comment réduire la facture.

1 – Faites jouer la concurrence

1 - Faites jouer la concurrence

Les assureurs ont leurs propres critères de tarification et stratégies commerciales. Par conséquent, les prix varient beaucoup d’un assureur à l’autre selon votre âge, votre modèle de voiture ou votre lieu de résidence. De même, comme le souligne une étude de l’UFC-Que Choisir, la fidélité des clients est rarement récompensée en assurance auto. Deux facteurs qui conseillent de chercher ailleurs… Selon le courtier MeilleurAssurance, les consommateurs qui ont comparé leur contrat ont réalisé une économie moyenne de 340 euros à garanties équivalentes.

Depuis 2015, la loi Hamon vous permet également de résilier votre assurance auto à tout moment lorsque votre contrat a plus d’un an. Votre nouvel assureur gère lui-même la résiliation. De quoi rendre la compétition plus facile et plus fréquente.

2 – Diminuez le niveau de risque de votre véhicule

2 - Diminuez le niveau de risque de votre véhicule

Tous les modèles de voitures ne se valent pas aux yeux des assureurs. Un choix « raisonnable » réduit considérablement le coût de l’assurance. Ce qu’il faut éviter :

Pour réduire la prime d’assurance d’un modèle présentant un risque particulier de vol (La Toyota Prius, le luxueux SUV DS 7 Crossback et la sportive Renault Mégane RS sont les 3 véhicules les plus volés en 2021, selon le dernier classement Auto Plus), vous pouvez réclamer un antivol dont la voiture est équipée. Mieux : vous pouvez la garer dans un garage, si possible un box fermé. La prime sera réduite par la plupart des assureurs.

La Toyota Prius est la voiture la plus volée

3 – Réduisez le niveau de risque de votre conduite

3 - Réduisez le niveau de risque de votre conduite

Gardez votre prime. Le coefficient de majoration-réduction, plus connu sous le nom de bonus-malus, a un impact considérable sur le prix de votre assurance. La même assurance à 600 euros par an coûtera 300 euros avec un bonus de 0,50 et jusqu’à 2 100 euros avec le malus maximum, soit 3,5. Chaque année sans accident responsable multipliez votre coefficient par 0,95. En 13 ans, vous atteignez le coefficient maximum de 0,50. En revanche, chaque accident multiplie votre coefficient par 1,25 (pour un accident avec responsabilité totale) ou par 1,125 (pour un accident avec responsabilité partielle).

La règle de base, et c’est l’objectif du bonus-malus, est donc d’éviter les accidents responsables en adoptant un style de conduite respectueux du code de la route et des autres usagers. C’est particulièrement vrai pour les jeunes conducteurs, qui auront beaucoup de mal à obtenir un tarif correct avec un coefficient supérieur à 1.

S’abstenir de déclarer toute responsabilité mineure préserve également le bonus. Si lorsque vous sortez la voiture du garage votre pare-chocs est froissé, votre assureur peut vous indemniser financièrement, à condition que vous ayez souscrit un contrat « tous risques ». Mais cela se traduira également par l’application d’un malus, et donc d’une augmentation significative de votre prochain bonus. Je ne suis pas sûr que ça vaille la peine pour une petite égratignure.

Enfin, gardez à l’esprit que la pénalité s’applique au véhicule assuré quel que soit le conducteur au moment de l’accident. Par conséquent, il est conseillé de ne prêter votre voiture qu’à une personne de confiance. De plus, les assureurs proposent généralement des rabais en cas d’exclusivité : si l’assuré accepte que la voiture ne soit conduite que par lui et son conjoint, la prime est moins élevée.

L’assurance auto au kilomètre peine à séduire

L'assurance auto au kilomètre peine à séduire

« Si vous êtes un petit cycliste, entre 7 000 et 12 000 kilomètres par an, l’assurance kilométrique peut vous faire économiser entre 12 et 40 % sur votre prime annuelle, précise Amina Walter, directrice générale adjointe du comparateur LeLynx.fr. C’est le Pay as you drive (Pay what you drive, ndlr) anglo-saxon. Avec ce système, vous payez une prime fixe et un montant compris entre 0,010 et 0,040 centimes d’euro par kilomètre parcouru. Vous déclarez votre kilométrage annuel dans un atelier agréé ou via un boitier installé dans votre véhicule. Des nouveaux venus (Leocare, Flitter) proposent également d’envoyer simplement une photo de votre compteur kilométrique.

Pay as you drive ou how you drive (selon le comportement du conducteur)… Ces pratiques ne sont pas non plus imposées en France, malgré un intérêt croissant. 65% des Français se disent prêts à faire appel à un assureur pour ce type d’assurance. Cette attente est encore plus forte chez les jeunes entre 25 et 34 ans : 73 % d’entre eux sont favorables à l’assurance à la carte mais peu y souscrivent, d’autant que les assureurs ne proposent pas ce type de contrat.

4 – Choisissez une couverture plus faible mais moins onéreuse

Adaptez les garanties à vos besoins. Hormis la garantie responsabilité civile, la seule obligatoire, les contrats d’assurance auto proposent de nombreuses garanties. L’idée lors du choix de votre assurance : n’achetez que ce dont vous aurez besoin.

Investissez en bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Par exemple, si vous ne faites que de courts trajets en ville, vous n’aurez peut-être pas vraiment besoin d’aide. Si vous en prenez un, assurez-vous qu’il vous couvre dès le premier kilomètre. Une assistance qui n’interviendrait qu’au-delà de 50 kilomètres de votre domicile serait totalement inutile. De même, si vous conduisez légèrement, vous n’aurez probablement pas besoin d’un véhicule de remplacement lorsque votre voiture sera garée.

Découvrez également ce que couvrent exactement les garanties. Exemple avec la garantie conducteur, l’une des moins connues. C’est elle qui prend en charge vos frais médicaux et hospitaliers en cas de blessure lors d’un accident, responsable ou non. Certains contrats sont bien plus généreux que d’autres en termes de garanties (ils vous indemnisent en cas d’invalidité permanente ou temporaire, couvrent votre perte de revenus ou encore vos frais d’obsèques) et en termes de plafonds de garantie (jusqu’à un million d’euros pour certains Assurance). Si vous avez déjà une assurance « vie accident » à couverture élevée, vous n’aurez peut-être pas besoin d’avoir une garantie conducteur très protectrice.

Modifiez vos garanties en fonction de l’âge du véhicule. Certaines garanties sont idéales pour une voiture neuve, mais beaucoup moins justifiées 2 ans et 30 000 milles plus tard. Jusqu’à 2 ans, votre voiture sera mieux protégée par une assurance « tous risques », la seule qui couvre les dommages que vous causeriez vous-même au véhicule. N’hésitez pas, si le véhicule a de la valeur, à choisir une option de remise « valeur neuve ».

Dès que la voiture n’est plus cotée sur l’Argus, généralement après 7-8 ans, une assurance responsabilité civile suffit. Elle protège principalement les tiers des accidents que vous pourriez causer, bien qu’elle comprenne également, dans la plupart des cas, une garantie conducteur et une défense-recours (qui vous aide à vous retourner contre la personne responsable d’un accident). Ce type d’assurance ne couvre pas les dommages causés au véhicule, sauf s’ils sont causés par un tiers.

Entre intégral et tiers, il existe une grande variété de contrats d’intermédiation, généralement appelés « tiers étendu » ou « tiers plus ». Outre la responsabilité civile, cette assurance couvre généralement le bris de glace, le vol et l’incendie. Des garanties qui peuvent être intéressantes pour un véhicule d’occasion qui a encore peu de valeur.

Jouez au niveau de la franchise. La franchise est le montant qui reste à votre charge après un sinistre. Il évolue du simple au double en fonction des contrats. Qu’il s’agisse d’un montant forfaitaire ou d’un montant au prorata, plus il est élevé, plus votre prime d’assurance diminuera. Vous pouvez économiser plus de 20 % en choisissant une franchise élevée. Attention à ne pas choisir un montant que vous ne pouvez pas vous permettre. A partir de 500 euros, vous perdez le bénéfice de payer moins cher votre assurance au premier sinistre.

Ce que vous risquez à conduire sans assurance

800.000 conducteurs ont circulé sans assurance en 2020, selon les derniers chiffres -stables- de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Le défaut d’assurance est sanctionné par une amende pouvant atteindre 7 500 euros, assortie de sanctions complémentaires (annulation du permis, confiscation du véhicule, etc.). En cas d’accident, la personne non assurée responsable doit rembourser au Fonds de Garantie de l’Assurance Obligatoire de Dommages toutes les sommes acquises par celui-ci pour l’indemnisation des victimes de l’accident.

Qui vend de l’assurance ?

Il existe quatre catégories d’intermédiaires : le courtier, l’agent général d’assurance, le représentant d’assurance et le représentant d’intermédiaire d’assurance. Pour opérer, ces intermédiaires doivent remplir des conditions d’honorabilité, de garantie financière, d’assurance responsabilité civile professionnelle, etc.

Qui sont les parties impliquées dans un contrat d’assurance ? Un contrat d’assurance-vie réunit un assureur, un souscripteur, un assuré (qui est généralement aussi le souscripteur) et le(s) bénéficiaire(s). Le souscripteur est celui qui contracte avec l’assureur et signe la police d’assurance. C’est lui qui paie la prime (ou les primes).

Qui peut distribuer un produit d’assurance en France ?

Les acteurs de la distribution d’assurance Il existe deux types d’acteurs de la distribution d’assurance. D’une part, les producteurs associés. D’autre part, les intermédiaires d’assurance. Ces deux catégories d’acteurs sont régies par la Directive Distribution Assurance (DDA).

Quels sont les canaux de distribution de l’assurance ?

Comment se vend l’assurance en France ?

Qui sont les fournisseurs des assurances ?

assureurs crédit

  • AIG.
  • Alliance commerciale.
  • Atradius.
  • Axa Assurcrédit.
  • Arrêt.
  • Coface.
  • Croire.
  • Groupama.

Qui sont les fournisseurs des assurances ?

assureurs crédit

  • AIG.
  • Alliance commerciale.
  • Atradius.
  • Axa Assurcrédit.
  • Arrêt.
  • Coface.
  • Croire.
  • Groupama.

Qui assuré les compagnies d’assurance ?

Le courtier d’assurances se charge pour ses clients de trouver les contrats les plus adaptés et/ou au meilleur coût auprès des compagnies d’assurances. Ainsi, un assuré a le choix de passer par un agent ou un courtier.

Qui peut distribuer des produits d’assurance ?

– Les personnes qui, au sein de la structure de direction des entreprises visées aux sections I et II, sont chargées de la distribution des produits d’assurance et de réassurance, ainsi que toutes autres personnes directement impliquées dans la distribution des entreprises d’assurance ou de réassurance. Y…

Pourquoi les banques vendent de l’assurance ?

Les établissements bancaires ont décidé de lancer la vente de produits complémentaires d’assurance auto, habitation et santé afin de générer des revenus complémentaires récurrents et faire face à l’érosion de leurs marges.

Pourquoi assurance et pas banque ?

Désormais, les assureurs vont plus loin et n’utilisent plus leur propre banque pour s’occuper de la gestion financière, mais simplement pour offrir des services financiers à leurs assurés. Ainsi, votre assureur se substitue au rôle de votre banque et ce phénomène n’est pas marginal.

Pourquoi vendre des assurances ?

La distribution d’assurance auto ou habitation apporte évidemment un complément de revenu aux réseaux. C’est aussi un moyen efficace de fidéliser les clients des banques.

C’est quoi une assurance ?

Définition du mot Assurance L’assurance est une opération par laquelle une personne (l’assureur) s’engage à fournir un service, en vertu d’un contrat d’assurance, au profit d’une autre personne physique (l’assuré), lorsqu’un risque survient et sous réserve de la paiement d’une contribution ou d’une prime.

Qu’est-ce que l’assurance ? L’assurance est une opération par laquelle une personne (l’assureur) s’engage à fournir un service, en vertu d’un contrat d’assurance, au profit d’une autre personne physique (l’assuré) en cas de risque et moyennant le paiement d’une contribution ou une prime.

À Lire  Assurance de prêt : le choix de l’assurance grâce à l’assurance de prêt

C’est quoi le rôle d’une assurance ?

L’assurance est un contrat : en échange du versement d’une cotisation, appelée aussi prime, l’assureur garantit des prestations spécifiques à un particulier, une association ou une entreprise en cas de survenance d’un risque clairement identifié dans le contrat.

Quel est le rôle de l’assurance dans l’économie ?

En partageant les risques et les primes pour que le bonheur du plus grand nombre profite à quelques-uns en difficulté, l’assurance protège les personnes et renforce la solidarité sociale. L’assureur joue également un rôle dans la prévention des risques.

Quels sont les deux rôles de l’assurance ?

Fonctions de l’assurance L’assurance a pour but de protéger les biens et les personnes, mais elle joue également un rôle important dans l’économie : En fiabilisant les relations commerciales. Jouer un rôle important en tant qu’investisseur dans l’économie nationale. Encourager les investissements.

Quelles sont les types d’assurance ?

En France, il existe 4 assurances obligatoires pour les particuliers : la couverture santé (CPAM), l’assurance automobile, l’assurance habitation (sauf pour certains propriétaires), et l’assurance responsabilité civile (souvent incluse dans le contrat d’assurance habitation).

Quelles sont les 3 assurances obligatoires ?

Que sont les assurances privées obligatoires ?

  • Assurance maladie L’assurance maladie, également appelée « assurance maladie », est l’une des principales assurances obligatoires pour les personnes. …
  • Assurance habitation. …
  • Assurance de responsabilité civile. …
  • Assurance voiture. …
  • La garantie dommages-ouvrage.

Quelles sont les différents types d’assurance de personne proposées par les assureurs ?

Il existe 4 grands groupes d’assurance auxquels vous pouvez souscrire. Assurances individuelles, assurances collectives, assurances de biens et assurances activités. Chaque groupe d’assurance a plusieurs types d’assurance.

Quels sont les principes de l’assurance ?

Les principes généraux de l’assurance L’assurance, qui couvre les risques, les indemnise par le principe de mutualisation. Les assurés forment une mutuelle et les crédits des uns sont financés avec les cotisations de tous : c’est le principe de la gestion par répartition.

Quel est le rôle fondamental de l’assurance ?

L’assurance permet d’indemniser les dommages résultant de la réalisation des risques. Grâce à elle, la voiture endommagée sera réparée. En général, elle remplit ce rôle dans l’intérêt de l’assuré car elle lui permet de maintenir l’équilibre de son patrimoine.

Quels sont les trois éléments essentiels de l’assurance ?

– la nature des risques couverts ; – le moment à partir duquel le risque est garanti et la durée de cette garantie ; – le montant de cette garantie ; – la prime ou le devis d’assurance.

Qu’est-ce que l’assurance ne couvre pas ?

Les exclusions générales comprennent : les dommages d’origine nucléaire ou de rayonnement ionisant ; les dommages de guerre (autres que ceux couverts par la taxe sur les attentats terroristes) ; les dommages dont l’origine est antérieure à la signature du contrat d’assurance habitation.

Quelle garantie n’est pas incluse dans l’assurance multirisque habitation ? L’assureur peut exclure de sa garantie certains bâtiments, éléments de construction ou biens qui n’offrent pas une résistance suffisante à un vent violent, même si ces biens sont par ailleurs assurés contre l’incendie.

Quel sont les 3 assurance obligatoire ?

L’obligation d’assurance à la charge des locataires La loi a prévu une obligation d’assurance pour couvrir cette responsabilité. La garantie risque locatif doit couvrir l’incendie, l’explosion et les dégâts des eaux.

Quel est le nom de l’assurance obligatoire ?

Que couvre l’assurance responsabilité civile ? La responsabilité civile de votre assurance auto couvre : Les dommages causés aux tiers. L’assurance RC couvre les dommages que vous causez avec votre véhicule aux personnes et/ou aux biens.

Quelles sont les assurances indispensables ?

Mais seule la garantie au tiers qui couvre votre responsabilité envers les victimes en cas d’accident responsable est obligatoire au regard de la loi. En aucun cas, des garanties supplémentaires contre le bris de glace ou une assistance en cas de panne ne peuvent être imposées, bien qu’elles soient fortement recommandées.

Est-ce que l’assurance prend en charge les réparations ?

La garantie panne mécanique permet à l’assureur de prendre en charge les frais de réparation liés à la remise en état du véhicule en cas de panne ou d’immobilisation accidentelle.

Comment fonctionne la garantie panne mécanique ?

La garantie panne mécanique, qu’est-ce que c’est ? En cas d’accident, la garantie panne mécanique est une option qui permet à l’assureur de prendre en charge les frais de réparation liés à la remise en état du véhicule endommagé, notamment après une panne. La garantie panne mécanique est une option facultative.

Comment faire réparer sa voiture avec l’assurance ?

Afin d’être couvertes par votre assureur, vos réparations doivent : Être préalablement révisées par un expert automobile, à votre domicile ou dans un garage. Il procédera à une évaluation qui déterminera les travaux nécessaires. Se conformer aux instructions de l’expert.

Quelles sont les exclusions de garantie ?

L’exclusion de garantie est une clause qui prévoit la non couverture d’un ou plusieurs événements. Permet à l’assureur de ne pas couvrir certains sinistres : Sinistres interdits par la réglementation (par exemple, amendes)

Quelle exclusion légale figure aux codes des assurances ?

Il existe des causes d’exclusion légale de la garantie, telles que la mutinerie ou la faute de l’assuré (avec, par exemple, la consommation d’alcool ayant causé le sinistre), ainsi que des causes déterminées par convention, telles que l’existence d’un défaut dans le bon garanti.

Quel type de risque couvre la garantie ?

La garantie tous risques immobiliers vous couvre lorsqu’aucune de vos garanties ne peut intervenir. Par exemple, il est généralement utilisé à l’occasion d’un événement précis : une tempête, un acte de vandalisme ou un affaissement de terrain.

Comment avoir une bonne assurance auto ?

5 points clés pour choisir la bonne assurance auto

  • Votre profil joue un rôle clé. …
  • Assurez-vous que votre véhicule est en bon état. …
  • Faites un meilleur choix de la qualité de votre couverture. …
  • L’importance des garanties facultatives. …
  • Comparez les offres pour faire un choix éclairé pour votre assurance.

Quelle est la meilleure assurance auto 2022 ?

Comment repérer une bonne assurance auto ?

Utiliser un comparateur d’assurances L’avantage d’un comparateur en ligne : l’outil peut identifier votre profil de conducteur grâce à un questionnaire rapide, lui permettant de vous présenter uniquement les offres correspondant à vos besoins.

Comment trouver une bonne assurance voiture ?

Pour trouver votre assurance, rien de mieux que la comparaison. Qu’il soit disqualifié, jeune ou licencié, un conducteur peut avoir du mal à trouver une assurance auto pas chère. Par conséquent, la meilleure solution est de comparer les cotations faites par les assureurs.

Comment savoir si une assurance est fiable ?

Pour savoir si cette assurance est fiable, l’avis d’un assureur compétent est important pour prendre votre décision. En effet, une compagnie d’assurance de bonne réputation se doit d’avoir un service client à l’écoute des préoccupations des clients. Vous devez fournir des informations de qualité tout en restant convaincant.

Qu’est-ce qu’une bonne assurance auto ?

Selon vos besoins, la meilleure formule d’assurance auto peut être une assurance responsabilité civile complémentaire ou une assurance tous risques, qui garantit la couverture de la quasi-totalité des dommages que vous pourriez causer ou subir à un tiers.

C’est quoi la prime d’assurance auto ?

La prime d’assurance automobile est la somme que l’assuré doit verser à une compagnie d’assurance pour être couvert par ses garanties.

Comment est calculée la prime d’assurance automobile ? Le bonus et le malus d’une assurance auto conducteur sont calculés selon un coefficient : initialement égal à 1, majoré de 25% pour tout accident (malus), et réduit de 5% par an sans accident (bonus). Elle est multipliée par la prime de référence de l’assureur.

Comment est constitué une prime d’assurance ?

La prime se compose de trois parties : la partie risque, la partie coût et la partie prestation. En principe, la prime est due pour une période d’assurance complète (12 mois), même si d’autres modes de paiement, par ex. ex. paiement mensuel, prime unique, sont possibles.

Comment fixer la prime d’assurance ?

A partir de là, il est très facile de comprendre que pour une valeur assurée de 1 000 euros par exemple, l’assureur doit facturer à l’assuré une prime qui sera égale à la fréquence 12/10 000 x 60 % x 1 000 = 0,72.

Comment est constituée la prime d’assurance ?

La prime d’assurance correspond à la somme des différentes mensualités dans le cas d’un contrat à paiement récurrent chaque mois. Pour certaines assurances, la cotisation est annuelle et correspond donc à la prime. La plupart des contrats d’assurance sont renouvelés par accord tacite.

Pourquoi payer une prime d’assurance ?

Une prime d’assurance est la somme que le souscripteur d’un contrat verse à un assureur en échange des garanties définies. En d’autres termes, c’est le montant final que vous payez à la fin de votre contrat pour être couvert contre des risques prédéfinis auprès de la compagnie d’assurance.

Quelles sont les conséquences du non paiement d’une prime d’assurance ?

A l’issue du délai de 30 jours, soit en cas de non-paiement total ou partiel persistant de la prime d’assurance, l’assureur constate la suspension du contrat. En conséquence, à compter du 31e jour suivant l’envoi de la mise en demeure, l’assuré n’est plus couvert en cas de sinistre.

Pourquoi prime d’assurance ?

Raisons liées à l’assuré En premier lieu, le profil et les antécédents de l’assuré sont pris en compte dans l’évaluation de la prime. Il y a aussi la valeur de la maison ou du véhicule, le risque d’incendie, le risque de vol, où est garée la voiture ou où se trouve la maison, etc.

Qui doit payer la prime d’assurance ?

La prime peut être payée par toute personne intéressée. Le paiement doit être effectué à l’adresse de l’assureur ou de son mandataire. Si le débiteur ne paie pas sa dette dans les délais, l’assureur peut suspendre et résilier le contrat par l’envoi d’une lettre de mise en demeure.

Comment est déterminée la prime cotisation d’assurance ?

La prime d’assurance correspond à la somme des différentes mensualités dans le cas d’un contrat à paiement récurrent chaque mois. Pour certaines assurances, la cotisation est annuelle et correspond donc à la prime. La plupart des contrats d’assurance sont renouvelés par accord tacite.

Quand payer la prime d’assurance ?

Une prime d’assurance peut être payée en une seule fois, annuellement, à l’échéance, ou elle peut être payée en plusieurs versements tout au long de l’année. Afin de savoir quand payer sa prime, un assuré doit connaître les échéances fixées par sa compagnie d’assurance.

Comment gagné les assurances ?

En effet, la seule source de revenu est la cotisation ou la prime de l’assuré. Dès lors, on serait tenté de dire que ce sont les assurés qui sont à l’origine du patrimoine assurantiel.

Quel est le premier assureur français ? Le leader est donc Crédit Agricole Assurances avec un chiffre d’affaires de 20 500 millions d’euros. Elle est suivie par la Caisse nationale de prévoyance (CNP), avec un chiffre d’affaires de 14,1 milliards d’euros.

Comment un courtier en assurance gagné de l’argent ?

S’il s’agit d’assurer un prêt immobilier, le courtier est payé la plupart du temps par l’assureur, au moyen d’un pourcentage calculé en fonction du montant de l’assurance débiteur contractée pour garantir le prêt. Certains courtiers peuvent également facturer des frais de dossier au client.

Qui rémunéré le courtier en assurance ?

Le courtier d’assurance est rémunéré sous la forme d’une commission versée par la compagnie d’assurance auprès de laquelle le client a contracté son assurance.

Comment fonctionne les courtiers en assurance ?

Un courtier touche une commission versée par la compagnie d’assurance qui varie selon le cas traité. Avec cette commission, vous devez à la fois vous rémunérer et couvrir vos dépenses. L’activité de courtage se répartit entre : les courtiers généralistes avec des volumes d’affaires importants.