Immobilier et rénovation : propriétaires bailleurs, attention aux assurances…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Européen 1

9h40, 18 janvier 2023, modifié à

18/01/2023, 14h25

Les propriétaires en France peuvent loger 7,5 millions de Français. Mais en ce début d’année, nombreux sont ceux qui s’arrachent les cheveux : il faut faire les travaux d’isolation imposés par la loi pour sortir des dissipateurs thermiques. C’est un investissement supplémentaire, le casse-tête de trouver des artisans et des matériaux de construction. Sans oublier le défi d’éviter les malfaçons lors de ces rénovations! Il y a bien sûr l’assurance des artisans et professionnels du bâtiment qui peuvent travailler, la fameuse garantie décennale… mais à quel prix les experts renoncent souvent comme les artisans, tous refusant finalement de payer. D’où l’importance de se tourner vers l’assurance dommages aux biens.

La loi précise : « Quiconque a réalisé des travaux de construction, d’extension ou de rénovation sur le gros œuvre (structure du bâtiment) d’une entreprise doit faire une assurance dommages (DO). Elle préfinance, sans rechercher sa responsabilité, les travaux de réparation des dommages couverts par la garantie constructeur décennale. Elle se retourne alors contre les constructeurs et leurs assureurs. »

Pour un travail de 30 000 euros par exemple, une telle garantie « Damage Ouvrage » coûte environ 600 à 700 euros. Pour les propriétaires qui ont choisi d’investir dans l’immobilier, il vaut toujours mieux prévenir que guérir…

À Lire  Coupe du monde 2022 : découvrez l'équipe hypothécaire type !