Garantie emprunteur : risques couverts pendant le prêt immobilier

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Par Julien Trellu le 16 septembre 2022

.

Si vous avez un projet de prêt immobilier, l’assurance emprunteur n’est pas une obligation légale. Mais la banque exige généralement la signature des garanties de l’emprunteur.

L’assurance emprunteur est une garantie souscrite pour couvrir un crédit immobilier. Cette assurance a pour but de garantir le paiement des échéances du prêt lorsque votre situation ne vous permet plus de rembourser l’intégralité du capital restant.

Un contrat d’assurance emprunteur contient différentes garanties :

Décès : une garantie assurance emprunteur obligatoire

Si vous souhaitez savoir quels sont les risques couverts par l’assurance emprunteur et quels sont les niveaux de couverture, lisez la suite de cet article.

Cette garantie est activée en cas de décès de l’emprunteur avant qu’une certaine limite d’âge ne soit atteinte. Cette limite d’âge peut varier selon les assureurs, mais est généralement fixée à 90 ans.

Ainsi, l’assureur prend en charge le capital restant de la banque en fonction de la somme assurée. Le capital décès peut comporter des exclusions (pas d’indemnisation).

Ces exclusions peuvent être les suivantes :

Garantie emprunteur Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

Selon le contrat d’assurance emprunteur, l’indemnisation peut déjà être active à la conclusion du contrat ou après un délai de carence. Un délai de carence est une période de temps entre l’ouverture d’un dossier et le paiement des prestations liées à ce dossier.

La garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PITA) couvre le risque d’incapacité totale et permanente d’exercer une activité professionnelle. Cette impossibilité doit être doublée de l’obligation absolue et présumée définitive de recourir à l’aide d’une personne pour accomplir les gestes quotidiens : se laver, manger, s’habiller et se déplacer.

Elle dépend généralement de la perception d’une pension d’invalidité du système de sécurité sociale. L’assureur prend en charge le remboursement des mensualités du prêt, en fonction du montant assuré (ou en fonction du manque à gagner).

Couverture Invalidité permanente totale (IPT)

Selon le contrat d’assurance, le risque de perte totale et irréversible d’autonomie (PITA) est couvert pendant toute la durée du prêt ou jusqu’à une limite d’âge.

L’Invalidité Permanente Totale (IPT) est la deuxième catégorie d’invalidité définie par la Sécurité Sociale. Le taux d’invalidité est supérieur à 66 %.

L’IPP ne permet pas l’exercice permanent et définitif d’une activité professionnelle. Cette invalidité résulte d’un accident ou d’une maladie et après amélioration de l’état de santé, i. H à partir du moment où la blessure peut être considérée comme permanente.

L’indemnisation est versée après détermination du degré d’invalidité par un médecin mandaté par l’assureur. Cette indemnisation est basée sur le barème médical précisé dans votre contrat d’assurance.

Les garanties de l’assurance emprunteur peuvent varier selon les contrats :

Assurance emprunteur Invalidité permanente partielle (IPP)

Compte tenu des caractéristiques de cette garantie, qui est liée à une activité professionnelle, la limite d’âge est généralement fixée à 65 ans.

À Lire  CC ART, un bien tenu au coeur de Paris

L’Invalidité Permanente Totale (IPT) est la première catégorie d’invalidité définie par la Sécurité Sociale. Le taux d’invalidité se situe entre 33% et 66%.

La garantie invalidité permanente partielle (IPP) correspond à une incapacité permanente de travail après maladie ou accident et après amélioration de l’état de santé. Le barème médical précisé dans votre contrat d’assurance détermine le niveau d’indemnisation.

La garantie Incapacité temporaire de travail (ITT)

La couverture PPI peut varier selon le contrat d’assurance.

L’Incapacité Temporaire de Travail (ITT) correspond à l’incapacité temporaire d’exercer votre activité professionnelle à la suite d’une maladie ou d’un accident entraînant un arrêt de travail. L’incapacité de travail doit être totale.

Selon votre police, cette couverture peut être définie par votre incapacité à travailler au moment de l’accident ou de la maladie ou à travailler.

Votre assureur rembourse les mensualités du prêt selon les modalités précisées dans votre contrat : après manque à gagner ou selon la somme assurée.

Si vous reprenez votre activité professionnelle (également à temps partiel), la couverture d’assurance prend fin. Cependant, votre contrat d’assurance peut contenir une clause qui prévoit une couverture si vous reprenez votre travail avec une période thérapeutique à mi-temps.

Votre contrat d’assurance peut prévoir une franchise, période pendant laquelle votre assureur ne versera aucune indemnité. Des exclusions peuvent également être mentionnées (exercice de sports dangereux, blessure volontaire, maladie ou accident causé par l’alcool ou les stupéfiants).

Perte d’emploi : une couverture optionnelle

Si vous le souhaitez, découvrez comment vous pouvez souscrire une assurance emprunteur pour des problèmes de santé.

L’assurance emprunteur en cas de perte de travail est facultative. Si vous perdez votre emploi, votre compagnie d’assurances prendra en charge le paiement de vos mensualités de prêt en totalité ou en partie (selon les contrats). Cette prise en charge est conditionnelle.

Les règles d’indemnisation en cas de perte d’emploi sont définies dans les Conditions Générales du Contrat. Il convient de bien les étudier, car les garanties pour l’emprunteur peuvent varier la perte de travail de la compagnie d’assurance en fonction de l’assureur.

Voici les conditions généralement applicables à la garantie perte d’emploi :

Votre contrat peut également inclure :

Pour justifier de l’activation, vous devez envoyer des documents à votre assureur comprenant :

Si la garantie perte d’emploi est active, vous devez bien entendu informer votre assureur si vous reprenez le travail.

Une question? Un problème à régler ? Toute une communauté à votre service…

Oui, la garantie décès est toujours incluse dans un contrat d’assurance emprunteur… Lire la suite

La garantie PTIA est l’assurance de la perte totale et irréversible d’autonomie… En savoir plus

La garantie Invalidité Permanente Totale (IPT) équivaut à un taux d’invalidité de 66%… Lire la suite

Les conditions sont nombreuses et diffèrent selon le contrat choisi… Lire la suite

Crédit photo : © StockUnlimited