Crédit immobilier : Fin juillet, il est difficile de négocier les taux

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Face à la hausse des coûts de liquidité, les banques françaises durcissent les conditions de financement fin juillet et août. Pretto fait un inventaire.

Fin juillet, le crédit difficile d’accès pour tout le monde

Temps de lecture estimé : 2 min

Des taux qui augmentent dans un contexte de restriction d’octroi des crédits

Alors que la BCE a relevé ses taux directeurs plus rapidement que prévu en juillet, et malgré la baisse des taux souverains (OAT 10 ans) constatée depuis début mi-juin, la hausse des taux des crédits immobiliers s’est poursuivie jusqu’à fin juillet. Il en sera de même en août.

La hausse des coûts de liquidité (le prix payé par les banques pour se refinancer) a exercé une pression sur les marges des banques, les incitant à répercuter une partie de la hausse sur les taux hypothécaires. Certaines banques qui refusaient de trop réduire leurs marges ont dû décider d’arrêter de se financer. Ceux qui ont continué à prêter connaissent un report de la demande et ont été contraints de contraindre les flux dans le contexte des congés annuels bien connus.

« Fin juillet, les tarifs sont très difficiles à négocier. Les profils à fort potentiel permettant à la banque d’envisager une relation bancaire complète sont privilégiés… surtout s’ils empruntent des montants modestes (maximum 300/400k€) qui pèsent moins sur le bilan des banques. Ils peuvent emprunter à des taux d’intérêt très attractifs en raison de leur niveau actuel, qui reste bas malgré leur forte hausse ces dernières semaines. Pour les dossiers moins attractifs, nous recommandons aux emprunteurs d’utiliser le mois d’août pour travailler leurs dossiers et les sauvegarder afin de profiter des opportunités de septembre qui ne manqueront pas de se présenter, compte tenu des objectifs d’acquisition qui se fixent par certaines banques », précise Pierre Chapon. , président de Pretto.

À Lire  Cinq choses à savoir sur les frères Pereire, bâtisseurs de banques

Fin juillet, les tarifs sont très difficiles à négocier. Dans le cas des dossiers les moins attractifs, nous recommandons aux emprunteurs d’utiliser le mois d’août pour travailler leurs dossiers et les sauvegarder afin de profiter des opportunités de septembre qui se présenteront sûrement en lien avec les objectifs d’acquisition que certaines banques vont se fixer. .

Pierre Chapon, président de Pretto

Prêt hypothécaire : niveau record d’apport personnel au premier semestre 2022 Actuellement, l’obtention d’un crédit immobilier nécessite un apport propre de plus de 55 000 euros, soit 21% du prix du bien. Record en cette période de hausse des taux d’intérêt et de hausse constante des prix de l’immobilier.

Quand les taux d’emprunt vont baisser ?

Taux hypothécaire : vers une baisse de la scolarisation précoce en septembre 2022 ? Depuis janvier de l’année dernière, les emprunteurs sont aux prises avec une hausse importante des taux d’intérêt. Pas le mois de 2022 sans une hausse de la valeur qui s’est également accélérée avec le retour en force de l’inflation.

Quel sont les taux d’emprunt immobilier en ce moment ?

7 ans10 années
Tendance
Mise minimale0,95 %1,20 %
Mise moyenne1,70 %1,70 %
note maximale2,60 %2,60 %

Est-il rentable d’investir dans l’immobilier ?

Généralement, la rentabilité des investissements locatifs oscille entre 2 et 8 %. Dans certains cas, il peut dépasser ce taux et atteindre 10 %. Ainsi, par rapport à d’autres types d’investissement, l’immobilier offre une rentabilité élevée et un cash-flow positif.

Comment négocier un prêt à la banque ?

Négociation hypothécaire : 5 arguments clés !

  • Apporter une contribution personnelle élevée…
  • Montrez que vous avez un faible taux d’endettement. …
  • Montrez que vous avez des revenus considérables. …
  • Montrez que vous êtes une fourmi et non une cigale. …
  • Montrez que vous êtes un bon client.

Pourquoi investir dans l’immobilier en 2022 ?

Réduisez vos impôts grâce aux investissements immobiliers En utilisant intelligemment les fonds publics, vous pouvez déduire et réduire vos impôts. En 2022, la loi Pinel offre la possibilité d’obtenir un crédit d’impôt jusqu’à 21% pour une obligation de bail de 12 ans.